RSS articles
Français  | 
Sales paradis fiscaux posté le 28/03/17 - Global
Déconsommation posté le 28/03/17 - Global - 1 commentaire
Pouvoir d’achat et vouloir d’achat posté le 27/03/17 - Global - 1 commentaire
Des start-up inutiles comme Yo posté le 27/03/17 - Global

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 15

Réflexions sur la violence - pendant le mouvement contre la loi travail
posté le 07/03/17 par 15 MARS Mots-clés  luttes sociales  répression / contrôle social  solidarité  réflexion / analyse 

Texte ci-joint, format PDF.
Libre de droits, n’hésitez pas à copier et diffuser massivement.

PDF - 54.1 ko

« Il ne faut jamais oublier que si beaucoup de gens se
tiennent à carreau en manifestation, ce n’est pas parce
qu’ils sont viscéralement pacifistes, mais simplement
parce qu’ils ont peur. Dépasser cette peur est une tâche
collective, qui ne s’accomplira jamais mieux que dans la
rue. En faisant attention à tout le monde, et pas seule-
ment à ses amis ; en veillant les uns sur les autres, même
dans les pires situations. »


posté le 7 mars 2017  par 15 MARS  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
reflexionsviolen(...).pdf

Commentaires
  • 13 mars 05:41, par Vieux Sympathisant de la Gauche Communiste internationaliste

    Selon ce texte, déborder le cadre institutionnel donné par les autorités étatiques à une manifestation est en soi une victoire : « Parce qu’elle est une protestation contre l’ordre des choses, une manifestation est par essence un a affrontement contre la police, sous quelque forme que ce soit. »

    Il y a deux problèmes avec cette affirmation centrale du texte.
    Le premier est qu’il réduit la manifestation à une protestation, alors que c’est bien autre chose, c’est une AFFIRMATION d’un groupe, c’est l’endroit - la rue - où les protestataires peuvent se retrouver, se réunir, discuter, échanger avec d’autres et affirmer leur nombre, leur force. Instaurer un rapport de force n’est pas perturber la légalité républicaine, c’est montrer combien nous sommes, prendre conscience des potentialités qu’offre ce nombre, et surtout DISCUTER de ce que nous devons faire, comment nous devons le faire, pourquoi nous devons le faire. En fait, déterminer ce pourquoi nous nous battons et comment nous pouvons l’obtenir.

    Le second est qu’on ne sait absolument pas POURQUOI il faut perturber le déroulement officiel de la manifestation ; « on gagne en liberté » nous répond le texte ; la liberté est un mot, ce qui compte, c’est ce que l’on en fait matériellement, et là, il n’y a pas de réponse dans le texte ! On n’est pas « inoffensifs » parce qu’on ne fait rien, on l’est quand ce qu’on fait ne mène à rien, et le ou les auteur(e)s de ce texte font de l’affrontement avec la police un but en soi. Si l’affrontement n’est pas nécessité absolument par les BESOINS DU MOUVEMENT, il n’est qu’une provocation qui attire la manif précisément là où la police est la plus forte : dans l’affrontement direct et armé.

    Et là, la police est la plus forte, toujours : c’est son métier !

    On voit d’ailleurs toute cette impuissance quand le texte nous dit que l’AG ne peut nous être d’aucune utilité « dans une perspective révolutionnaire » ; l’ignorance patente de l’histoire qui se cache derrière cette affirmation est abyssale si l’on se réfère aux événements révolutionnaires de l’histoire, que ce soit la Révolution française, la Révolution russe ou la révolution en Allemagne en 1919. Mais surtout, en prenant l’exemple des Nuits debout, les auteurs de ce texte ne comprennent absolument pas que le mouvement Nuit debout était monté DE TOUTES PIÈCES par des émanations de l’État - Lordon & co par exemple - et que la loi El Khomri et le mouvement qui l’a accompagné ont été de A à Z des provocations de l’État, de ses syndicats et de ses partis politiques. Aucun mouvement réel dans la classe ouvrière, aucune perspective donnée à ce mouvement, il n’y avait rien de rien qui puisse permettre de développer un rapport de force. Alors évidemment, quand on cherche à lui trouver une utilité et qu’on ignore la réalité POLITIQUE qu’il y a derrière, le mouvement anti-loi El Khomri a donné lieu à quelques débordements dans les manifestations. La belle affaire !

    Ça a servi à quoi ? À rien du tout, et pas la peine de nous servir « l’action directe » pour le nier, il n’existe aucune leçon, aucun enseignement à tirer de ce mouvement. Jamais les syndicats et les partis « de Gauche » n’ont été contestés dans ce mouvement.

    Ce qui est bien la preuve que c’est l’Etat qui en est le grand gagnant…

    Le mouvement anti-CPE l’a emporté sans violence majeure, mais il n’a pas échangé le débat contre les affrontements avec les flics ! Il a d’abord cherché à réfléchir et à trouver comment l’emporter, et lui, il a gagné…

Avertissement commentaires

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.3 [23214]
Top