RSS articles
Français  | 
Migrants du parc Maximilien : ECHEC ET MAT ! posté le 13/08/17 - Local
ALERTE : Ça se passe près de chez vous..... posté le 04/08/17 - Local - 1 commentaire
Déportation massive,de Nigérians ce 9 ou 10 / 08 posté le 03/08/17 - Local - 1 commentaire
Jugement de la Chambre du Conseil contre 12 anarchistes posté le 02/08/17 - Local - 5 commentaires
Ende gelände ! Du 24 au 29 août ! posté le 01/08/17 - Local - 1 commentaire
24/07 : Empêchons une expulsion !, Een uitzetting beletten ! posté le 22/07/17 - Local - 1 commentaire
Construction de trois nouveaux centres fermés en Belgique posté le 19/07/17 - Local - 2 commentaires

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Provocation sioniste au festival de Cannes
posté le 24/05/17 par Génération Palestine Mots-clés  antifa  répression / contrôle social  solidarité 

Provocation de Miri Regev, ministre israélienne de la Culture (Likoud), au Festival de Cannes. Elle portait sur sa robe des images de la Vieille Ville de Jérusalem, pour marquer les 50 ans de l’invasion de cette partie de la Ville Sainte par les forces d’occupation israéliennes. Pour bien marquer son intention a ministre a déclaré : "Cette année, nous fêtons les 50 ans de la libération et de la réunification de Jérusalem. Je suis fière de célébrer cette date historique par le biais de l’art et de la mode, et je suis heureuse que cet ouvrage réalisé par le styliste israélien Aviad Herman soit si émouvant et qu’il honore le beau statut de notre capitale éternelle, Jérusalem. » Bien que Jérusalem Est soit considéré comme un territoire occupé par la communauté internationale, l’occupant israélien essaie d’imposer Ville Sainte le statut capitale « éternelle et indivisible » d’Israël. Censée entériner ce statut, la loi fondamentale israélienne de 1980 a été considérée comme une "violation du droit international " par le conseil de sécurité de l’ONU - résolution 476 du 20 août 1980.

Mais la provocation de la ministre va encore plus loin...La visibilité du Dôme du Rocher sur cette robe, n’est pas sans rappeler la position de la ministre concernant le complexe religieux d’Al Aqsa, dont l’édifice fait partie à l’instar de mosquée Al Qibli.

Miri Regev revendique ce lieu comme étant l’emplacement du temple de Jérusalem, elle demande son partage avec des horaires séparés pour les juifs et les musulmans.

Elle a proposé la création d’une Fondation du patrimoine du mont du Temple, financée par l’Etat, qui sera chargée de « la recherche, l’information et la promotion » des liens juifs du lieu saint.
Au-delà de ces questions, rappelons également qui est Miri Regev, car cette ministre ne s’occupe pas que de "culture".

En 2015, par exemple, elle appelait à modifier les règles d’ouverture du feu. Elle réagissait aux images de femmes de Nabi Saleh, venues au secours du petit Muhammad Tamimi, brutalisé et littéralement étranglé par un soldat des forces d’occupation. Elle estimait que celui-ci, non content de brutaliser un enfant, aurait dû ouvrir le feu sur des femmes désarmées.

Et surtout en 2012, elle marquait les esprits lors d’une manifestation xénophobe à Tel Aviv, où elle avait qualifié les demandeurs d’asile soudanais de "cancer". Elle fera des "excuses" confuses par la suite...tout en maintenant la comparaison...En gros, elle s’est défendue d’avoir comparé des humains à un cancer, mais trouvait qu’ils se propageaient dans le pays de la même manière...Nous vous laissons juge de cette nuance....Si la ministre s’est plainte que ses propos aient été "tirés de leur contexte", nous nous permettons d’y remédier en rappelant qu’ils ont été tenus dans un cadre où des "manifestants’ avaient des comportements de lyncheurs. Outre les slogans xénophobes ("le peuple veut l’expulsion des Soudanais", "Infiltrés sortez de notre maison"), un article d’Haaretz mentionne qu’un passant africain a été agressé, que des vitres de voitures ont été brisées, qu’un taxi-navette a été stoppé par des manifestants qui ont cherché des immigrés parmi les passagers tout en tapant sur les fenêtres...En replaçant les propos de la ministre dans un "contexte" pareil, on prend en effet mieux conscience de leur dimension réelle...
Tous ces aspects permettent de comprendre les enjeux du boycott culturel d’Israël, car le ministère de la culture joue un rôle important dans l’occupation et l’apartheid dénoncés par la Campagne BDS.

Comme celle-ci le précise, "le boycott culturel s’attaque à la stratégie israélienne de tentative d’amélioration de son image de marque internationale.
Le boycott culturel ne vise jamais des individus, on ne boycotte pas des artistes israéliens. Le boycott culturel ne s’applique aux événements culturels en dehors d’Israël que s’ils sont financés ou soutenus par une agence gouvernementale israélienne (ministère, ambassade, consulat), ou explicitement
sionistes ( KKL, etc.)"

https://www.facebook.com/generationpalestinepaname/photos/a.1475024499385104.1073741828.1474970172723870/1707667192787499/?type=3&theater

L’humour au service des luttes

Miri Regev, ministre de la culture israélienne a osé porter à Canne une robe avec un dessin représentant Jérusalem, sa Vieille ville, avec la coupole dorée caractéristique du Dôme du rocher. Voici ce qu’elle devrait porter pour être en phase avec la réalité.

https://img4.hostingpics.net/pics/912497185563716802591988287485754011247960616285n.jpg


posté le 24 mai 2017  par Génération Palestine  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
18556371_6802591(...).jpg

Commentaires
  • prop pro pal = propagande pro-palestinienne =

    nationalisme

  • Elle est arrivée mercredi soir vêtue d’une longue robe couleur ivoire pour l’ouverture du festival de Cannes. La ministre israélienne de la Culture et des Sports pensait qu’en arborant une robe brodée de sites religieux tels que le Dôme du Rocher ou le Mur occidental imprimés en premier plan, elle allait faire sensation tout en faisant sa propagande sioniste.

    Lors de la célèbre montée des marches de Cannes, Miri Regev se réjouissait de marquer le coup par un geste politique fort qui sous-entend que Jérusalem serait la capitale de l’état sioniste, une provocation qui n’a pas échappé aux internautes.

    Fière dans sa robe de propagande, celle qui avait qualifié les immigrés soudanais d’être un « cancer dans notre corps », ne s’attendait pas à être totalement relookée et par la même occasion recadrée par un nombre impressionnant d’internautes.

    Des photomontages ont fleuri de ci de là sur les réseaux sociaux et les broderies ont vite été remplacées par l’illustration du mur de l’apartheid érigé par l’Etat sioniste quand ce n’était pas un panorama des bombardements sur le territoire Palestinien ou encore une robe éclaboussée du sang des milliers de martyrs Palestiniens.

    La ministre israélienne ne s’est effectivement pas trompée, elle a bien fait sensation, mais surtout à ses dépens. -

    http://www.alnas.fr/actualite/politique/la-ministre-israelienne-de-la-culture-relookee

  • prop pro pal = propagande pro-palestinienne =

    nationalisme

  • Les reportages des médias israéliens nous confirment la construction d’un nouveau murr« afin de séparer Gaza d’Israël », renforçant ainsi le blocus de Gaza, et ceci avec la contribution de la France.

    Cette initiative constitue la plus récente étape d’un processus qui a débuté en 1994, avec la construction de la soi-disant barrière de sécurité entre Israël et Gaza. Comme on s’en souviendra, la barrière a été en partie démolie en 2.000 au cours de la Deuxième Intifada, puis rebâtie.

    Pour ainsi dire aucune couverture médiatique ni analyse de ce dernier projet.

    « Ce projet ambitieux, dont le budget s’élève à 3 milliards de shekhels (850 millions de dollars), va produire une clôture en grillage intégré, haute de six à huit mètres, équipée de senseurs et de caméras, construite au-dessus du sol, sur la frontière de 65 kilomètres, tandis que de lourdes dalles de béton, renforcées de tiges de fer seront construites des douzaines de mètres sous terre. », indique le site globalresearch.ca

    « Début mai, le ministre de la Défense a clos l’appel d’offres en vue d’ériger ce mur de béton le long de la frontière avec Gaza. Plusieurs entreprises israéliennes de gros œuvre et d’ingénierie se sont mises sur les rangs pour décrocher le contrat. Elles se sont finalement alliées à des sociétés chinoise, australienne, coréenne et française." révèle Jérusalem Post.

    "L’appel d’offres a été émis par une unité conjointe du ministère de la Défense et de l’armée israélienne. Une fois achevée, la barrière rendra la frontière entre Israël et la bande de Gaza parfaitement hermétique – faisant de la Méditerranée la seule voie d’accès possible vers le territoire israélien », souligne-t-on de même source.

    Et la France qui participe à l’enfermement des Palestiniens de Gaza, poursuit sa commémoration quasiment quotidienne des camps et ghettos où ont été concentrés les juifs par les nazis, en répétant "Plus jamais cela !"

    Nous devons réagir !

    http://www.europalestine.com/spip.php?article13159

Avertissement commentaires

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.3 [23214]
Top