RSS articles
Français  | 
Solidarity with Egypt’s LGBTQ posté le 18/10/17 - Local - 1 commentaire
Liberté pour Georges Abdallah posté le 17/10/17 - Local - 1 commentaire
Des affiches pour le 1er novembre ! posté le 17/10/17 - Local
Comment empêcher une expulsion ? posté le 17/10/17 - Local

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Le métissage : tissé de racisme ? posté le 23/10/17 - On the web
Les dégâts collatéraux de la politique du PIR posté le 22/10/17 - On the web - 12 commentaires
“Exotisme” et “Racisme”, même combat ? posté le 22/10/17 - On the web - 3 commentaires
La chute du "Sphinx" ? ( Tariq Ramadan ) posté le 22/10/17 - On the web - 8 commentaires

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 198

J’ai perdu l’ouïe
posté le 26/09/17 par Groupe Anathème Mots-clés  art 

Depuis peu je n’entends plus rien, je suis devenu sourd, c’est triste à mon jeune âge. C’est arrivé il y a peu, avant j’entendais tout, j’écoutais même de trop. Je tendais l’oreille aux dames, aux malheureux copains et finalement elle s’est brouillée mon ouïe.
Les gens ils m’en racontaient de trop des petites fables sur eux-mêmes et j’ai craqué. J’étais en soirée, j’ai entendu un sot me parler du dernier son qui ne raconte rien, je ne lui ai pas répondu et je suis allé voir ailleurs. Ce pouvait être la fin de l’histoire, mais la maison était vraiment grande et avant d’atteindre le silence des rues une cruche s’est interposée.
- Salut ! Tu t’appels comment ?
Que tu es criarde, me dis-je. Doit-on tout le temps parler si fort ? Est-ce une manière d’exister après une journée sans poésie ? Je ne sais pas, mais ils crient beaucoup les hommes modernes.
- Je m’appel...
- Moi c’est Morgane ! Tu n’as pas l’air bien. Tu t’en vas ? Moi je suis à l’université ! Tu fais quoi toi ? Ah ! Je t’ai dit je pars bientôt en vacance... blablabla...blabla...
Mais tu ne me parles pas ma chère Morgane, tu parles de toi-même. Tu te racontes comme tout un chacun et au terme de la conversation, si je peux l’appeler ainsi, tu ne sauras rien de moi. Ça ne fait rien, tu te fichais bien de ce que je suis, tu es égocentrique ma pauvre. Peut-être bien qu’il ne faut pas que je te raconte quelque chose. Tu finirais par apprécier le silence qui déguise si bien ceux qui sont bêtes.
Elle m’oppresse cette meuf, elle n’arrête pas de parler et il n’y a pas d’échappatoire. Tant pis, je vais lui mettre une claque.
- Morgane ! Mais je te chercher partout ! Viens voir il y a Bertrand qui va sauter à poil dans la piscine.
Une deuxième cruche me sauvait la peau. Quelle belle agilité ! Par une bêtise elle écartait de mon chemin une autre bêtise. Morgane, qui ne saura jamais comment je me nomme, me quittait pour aller voir « Bébér » assurer le spectacle assourdissant. Moi, je pouvais poursuivre ma fuite. J’arrivais dans le hall d’entrée et je sentais mes oreilles gratter quand je vis une bande obstruer la sortie, ils discutaient bruyamment. Ils s’invectivaient en tous sens et par de grand rire ils célébraient leur ignorance.
- Gros ! Gros ! J’étais là avec la go et puis je l’ai baisé...
- Fais tourner le joint ! Je vais acheter des nouvelles pompes demain, surenchérissait un autre.
- Quelqu’un a vu les Marseillais hier soir ? Demandait un grand dadet.
- Mais je te jure, ce type c’est un bouffon ! Commentait un clown.
- Dans la vidéo que j’ai vu il y ... et le chat il...
À cet instant je n’entends plus très bien le cours de ce qu’ils appellent une conversation. J’entends par intermittence, c’est bizarre. Un bruit de fond comme celui d’une télé qui déconne braille dans mes oreilles. Qu’est-ce ce qui se passe ? Je comprends pas.
- Hé mec ! M’interpelle un des types. Tu fous quoi ? Tu pars ? Tu vas lire un livre ?
Hilarité générale et gros blanc soudain. Cette fois c’est la bonne, j’entends plus. Ils m’ont pété les tympans, c’est pas possible d’être aussi efficace. Je les vois toujours en face de moi, à se congratuler, à rire aux éclats, mais je ne les entend plus, j’angoisse seul dans ma tête. Ils essayent de me parler avec leurs grands geste et ils me font peur avec leur vulgarité « made in fast food », il faut que je m’en aille. Vite ! Je les bouscule, je fais des coudes et je parviens à m’enfuir dans la nuit. Je cours comme poursuivi par des ilotismes. Je cherche la quiétude de mon chez moi et au bout d’une vingtaine de minutes menaçantes je suis claquemuré entre mes peurs et mes émois. Il faut que je dorme, demain tout ira mieux.
Le lendemain, je n’entends toujours pas, il faut que j’aille chez un médecin, c’est trop grave là. Je m’habille, je file, capuchon rabattu jusqu’aux yeux, chez mon bon vieux docteur philosophe. L’homme affable, toujours égal à lui-même, me reçoit courtoisement. Je le sais même sans l’entendre car il est comme ça le médecin. Il me montre un tabouret dans son cabinet. Je m’y installe convaincu que bientôt mon mal va disparaître et il m’examine. Il écoute d’abord le coeur des gens le docteur, c’est comme ça qu’il sait comment ils vont les Hommes. Je vais bien, il passe à mes oreilles et là l’effroi se lit sur son visage, il me regarde fixement dans les yeux, il est terrorisé le pauvre. Il finit par faire la moue et va au-devant d’une feuille de papier, il griffonne quelques mots et l’apporte à l’approbation de mon regard. Il est écrit cette triste sentence à laquelle je ne peux qu’adhérer : « vous faîtes une réaction aigu aux cons ».

Groupe Anathème.


posté le 26 septembre 2017  par Groupe Anathème  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement commentaires

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif


Saisissez votre commentaire

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.3 [23214]
Top