RSS articles
Français  | 
L’apartheid dans la Loi fondamentale de l’État d’Israël : ça avance !
posté le 14/02/18 Mots-clés  antifa 

Le vernis démocratique du régime sioniste n’en finit plus de craquer. Les droits des Palestinien-ne-s d’Israël sont, une fois de plus, sacrifiés au nom de la défense de la majorité juive et de ses privilèges. En manipulant savamment la psychose qui hystérise tous les États racistes et colonialistes – la perte du contrôle qu’engendrerait une égalité pleine et entière –, les élites politiques sionistes ont enfanté un monstre : le projet de loi « État-nation », porté par la ministre de la justice Ayelet Shaked.

La ministre, qui appelait il n’y pas si longtemps au génocide des Palestinien-ne-s et avec laquelle Manuel Valls posait si fièrement, n’y est pas allée par quatre chemins : « Le caractère juif de l’État d’Israël doit être maintenu, quitte à ce que ce soit au détriment de l’égalité (…) Israël est un État juif, ce n’est pas l’État de toutes ses nations » [1]. Les mots sont lâchés. Les Palestinien-ne-s d’Israël, 20% de la population du pays, doivent embrasser le caractère juif de l’État – et donc leur condition de citoyen de seconde zone – ou partir.

Le processus de dépossession des Palestinien-ne-s n’est pas nouveau. Il est indissociable de la création de l’État d’Israël, en mai 1948, qui déboucha sur l’exil forcé de 750 000 Palestinien-ne-s (la Nakba), l’instauration d’un régime militaire régissant les moindres faits et gestes de celles et ceux qui purent rester sur leur terre jusqu’en 1966. Suivra un système sophistiqué de discriminations pénalisant notamment leur accès au travail, au logement et la gestion de leurs terres, ainsi que le nettoyage ethnique des communautés bédouines du Neguev/Naqab – le tout ponctué de régulières et sanglantes vagues de répression (Kafr Kassen en 1956 et la Journée de la terre en 1976 notamment).

En faisant d’Israël « le foyer national du peuple juif » et non pas l’État de tous ses citoyen-ne-s, le projet de loi va encore plus loin, enterrant tout faux semblant quant à sa nature soi-disant démocratique. Il constitutionnalise, renforce et verrouille les politiques d’apartheid inhérentes au projet sioniste, ouvrant la voie à la possibilité d’un nouveau chapitre de la dépossession : celle des droits politiques des Palestinien-ne-s d’Israël. Car s’ils disposent encore du droit de vote en tant que citoyens de nationalité « arabe », qu’en sera-t-il demain dans un État encore plus « nationalement » juif ?

Nous, à l’UJFP, ne considérerons jamais l’État d’Israël comme le foyer national du peuple juif, précisément parce que notre boussole politique reste, aujourd’hui plus que jamais, celle de l’égalité civique et politique, ici comme là-bas. Ce projet de loi pousse encore plus loin la conviction ancienne que les antisémites partagent avec les sionistes : les Juifs seraient des étrangers dans leur propre pays et devraient tout quitter pour s’installer en Israël/Palestine. Il favorise ainsi l’antisémitisme et les met volontairement en danger. A celles et ceux qui céderont au chant des sirènes nationalistes et à son narcissisme identitaire, nous ne pouvons que leur rappeler qu’ils sont les tartuffes d’un régime qui, tout en confisquant toujours un peu plus les identités juives en les assimilant au sionisme, nouent des relations étroites avec les extrêmes-droites européennes et les mouvements suprématistes blancs aux États-Unis.

Le Bureau national de l’UJFP, le 14 février 2018

http://www.ujfp.org/spip.php?article6214


posté le 14 février 2018 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7 [23768]
Top