RSS articles
Français  | 
MAWDA, ASSASSINAT D’ÉTAT posté le 20/06/18 - Local
ÉVASIONS CENTRES FERMÉS posté le 19/06/18 - Local - 1 commentaire
Saint-Gilles contre les migrants posté le 14/06/18 - Local - 3 commentaires
Réponse à une provocation policière posté le 08/06/18 - Local
Transphobie à la piscine de St-Gilles posté le 05/06/18 - Local - 1 commentaire
(Dans la série Actions Mai Rouge et Noir) posté le 02/06/18 - Local - 1 commentaire
Affiches #JusticeforMawda posté le 31/05/18 - Local - 1 commentaire
BOZAR OCCUPIED BY ISRAEL posté le 25/05/18 - Local - 13 commentaires
En correctionnel pour l’eau ! posté le 22/05/18 - Local - 3 commentaires
Mawda ou l’art de l’enfumage posté le 20/05/18 - Local

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Perquisitions en cours à Bure posté le 20/06/18 - Global

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 100

Lutte contre le pinkwashing en Israel
posté le 04/06/18 par PACBI Mots-clés  antifa  genre / sexualité  luttes sociales  répression / contrôle social 

Le Festival international du film LGBT de Tel Aviv 2018 (TLVFest) est frappé par une vague d’annulations avant son ouverture.

La chanteuse, interprète et activiste brésilienne black, trans, Linn da Quebrada a annoncé qu’elle annulait sa participation au Festival international du film LGBT de Tel Aviv en 2018 (du 31 mai au 9 juin). Elle est suivie de réalisateur.trice.s brésiliennes et français qui, avec le « Pakistan Aks International Minorities Festival », ont également annulé leur participation à TLVFest. Ces annulations sont une réponse aux appels lancés par le collectif palestinien LGBT « PinkwaTching Israel » et les militants des droits de l’homme à travers le monde.

TLVFest est profondément complice du programme de Pinkwashing d’Israël, l’utilisation cynique des droits des LGBT pour détourner l’attention du déni israélien des droits humains des Palestiniens depuis des décennies. Le Festival, avec ses liens profonds et continus avec le gouvernement israélien, a refusé de prendre position contre les atrocités récentes d’Israël à Gaza ou contre le processus global d’occupation militaire et d’apartheid.

Linn da Quebrada, qui est considérée comme une voix importante des Noirs marginalisés et des personnes LGBT pauvres du Brésil, devait prendre part à la fête queer du Festival le 6 juin. Elle a déclaré :

Même en sachant qu’en Israël il y a des gens qui souffrent de l’oppression de leurs corps et de leurs désirs, j’ai décidé d’annuler ma participation, en rejoignant le boycott culturel qui se développe ces derniers mois dans le monde, en forme de protestation contre Israël et ses politiques génocidaires sur les Palestiniens.

Nous avons échangé avec beaucoup de personnes ici et là, et après un tout d’horizon détaillée de la situation, nous avons décidé d’adhérer au boycott en désapprobation des desseins du gouvernement israélien et de l’occupation qu’il poursuit dans la région.

En accord avec l’annulation de Linn de Quebrada, les réalisatrices brésiliennes Claudia Priscilla et Kiko Goifman ont annoncé qu’elles retiraient leur documentaire « Bixa Travesty » de TLVFest. Leur film, qui a remporté le prix Teddy du meilleur documentaire au Festival international du film de Berlin 2018, met en scène une biographique intime de Linn da Quebrada.

Kiko Goifman a annoncé sur Facebook :

Nous avons décidé de boycotter TLVFest en raison de notre profond désaccord avec les politiques génocidaires d’Israël. Nous avons supprimé la participation de « Bixa Travesty ». Assez de massacres. Respect du peuple palestinien.

Dans le même temps, « AKS International Minorities Festival » a annoncé qu’ils se retiraient du panel de pilotage de TLVFest.

AKS, dont le logo a été retiré du site Web du festival de Tel Aviv, a envoyé la déclaration suivante à PinkwaTching Israel :

Après mûre réflexion, « AKS International Minorities Festival » a décidé de retirer son programme de court métrage et sa participation au TLV Film Festival. AKS défend depuis longtemps les droits de l’homme et est solidaire des militants palestiniens, en particulier des militants palestiniens queers, dans leur résistance à la violation des droits civils palestiniens par le gouvernement israélien.

Répondant à une lettre de militants queers palestiniens et français, le réalisateur français Sylvain Coisne a annoncé son intention de retirer son court métrage « Dylan, Dylan ». Cependant, TLVFest a informé le réalisateur que les billets avaient été vendus et que la projection se ferait contre son gré.

Le réalisateur brésilien Calí dos Anjos et le producteur Bia Medeiros ont également annoncé le retrait de leur court métrage d’animation « Tailor » de TLVFest :

Par respect pour le peuple palestinien, nous retirons le film « Tailor » de la compétition et du programme de TLVfest.

Ces annulations font suite au dernier massacre de plus de 100 Palestiniens commis par Israël à Gaza en avril-mai ; Human Rights Watch a qualifié ce massacre de série de meurtres délibérés et "calculés". L’année dernière, TLVFest avait été frappé par une vague d’annulations, notamment de la part du réalisateur sud-africain John Trengove.

Haneen Maikey, animatrice « d’AlQaws pour la diversité sexuelle et de genre dans la société palestinienne », a commenté :

Pour la deuxième année consécutive, les cinéastes queers manifestent leur solidarité avec les Palestiniens en refusant de laisser instrumentaliser leur art à des fins de pinkwashing des « crimes de guerre » israéliens. Les retraits de TLVFest 2018 mettent en lumière l’utilisation cynique et délibérée par le gouvernement israélien de la culture et de la visibilité queer pour dissimuler la colonisation et l’occupation de la Palestine. Nous invitons d’autres artistes et cinéastes participant au TLVFest à se joindre, ou du moins à tenir compte, de notre campagne de boycott et du mouvement naissant d’artistes réclamant en conscience la justice pour le peuple autochtone de Palestine.

Hind Awwad de la « Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel » (PACBI) a salué ces désistements et a appelé à la poursuite du mouvement :

Nous assistons à une révolution progressive dans le monde culturel, les artistes refusent d’autoriser Israël à utiliser leurs noms pour laver ses massacres contre les manifestants palestiniens à Gaza, ils exigent la fin du siège et le droit des réfugiés à retourner chez eux. Au cours de ces dernières semaines, de nombreux artistes de musique, de théâtre et de cinéma ont publiquement exprimé leur soutien au boycott culturel institutionnel d’Israël ou ont annulé des représentations à Tel-Aviv ou des participations à des événements parrainés par Israël.

Nous sommes profondément reconnaissants envers les artistes et les collectifs qui se retirent du TLVFest 2018, de cette manifestation de leur solidarité. L’exploitation des événements LGBT par Israël à des fins de pinkwashing de ses politiques meurtrières contre les Palestiniens devrait être universellement condamnée et isolée, en appui à notre lutte non-violente pour la liberté, la justice et l’égalité droits.

La « campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël » (PACBI) a été lancée en 2004 pour contribuer à la lutte pour la liberté, la justice et l’égalité des droits des Palestiniens. PACBI préconise le boycott des institutions académiques et culturelles israéliennes, étant donné leur complicité profonde et persistante dans le déni par Israël des droits palestiniens définis par le droit international.

http://lenumerozero.lautre.net/Lutte-contre-le-pinkwashing-en-israel


posté le 4 juin 2018  par PACBI  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
arton3753-resp72(...).jpg


Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7 [23768]
Top