RSS articles
Français  | 
Solidarité avec Nadia Lioce posté le 22/09/18 - Local
Festival inter-occupations à Bruxelles ! posté le 19/09/18 - Local
Avis aux gars cis anarcho déconstruits laule posté le 18/09/18 - Local - 2 commentaires
#SemiraOnN’OubliePas ! posté le 18/09/18 - Local
Migrant blessé par balles par la police au parc Maximilien posté le 17/09/18 - Local - 2 commentaires
Avis de tempêtes #9 posté le 17/09/18 - Local
Hambacher forst et la Belgique posté le 15/09/18 - Local
Semaine d’agitation contre les caméras posté le 13/09/18 - Local
Lettre au milieu militant posté le 13/09/18 - Local - 13 commentaires
Libération animale en Belgique posté le 13/09/18 - Local

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Mobilité durable posté le 24/09/18 - Global

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 100

L’Ukraine, le néonazisme et l’Otan
posté le 12/07/18 Mots-clés  antifa 

Le parlement de Kiev, le 8 juin, a voté par 276 voix contre 25 un amendement législatif qui rend prioritaire l’objectif d’entrer dans l’Otan. Même si l’Ukraine est de fait déjà dans l’Otan, son entrée officielle dans l’Organisation ne serait pas qu’un acte formel.

En effet, la Russie étant accusée par l’Otan d’avoir annexé illégalement la Crimée et de conduire des actions militaires contre l’Ukraine, les 29 autres membres de l’Alliance, sur la base de l’Article 5, devraient « assister la partie attaquée en entreprenant l’action jugée nécessaire, utilisation de la force armée comprise ». En d’autres termes, ils devraient entrer en guerre contre la Russie.

C’est le président du parlement de Kiev, Andriy Parubiy qui a mené la manœuvre politique consistant à introduire dans la législation ukrainienne l’objectif d’entrer dans l’Otan. Andriy Parubiy n’est pas un inconnu. Son curriculum vitae au service de l’extrême droite est même particulièrement fourni :

- En 1991, il cofonde, sur le modèle du Parti national-socialiste allemand (NSDAP), le Parti national-social ukrainien.

- En 2010 il se bat au parlement européen pour faire attribuer à Stepan Bandera, le dirigeant de l’Organisation des nationalistes ukrainiens qui collabora en 1941 avec l’Allemagne nazie, le titre de « Héros de l’Ukraine »

- En 2014, il est, sous la direction USA/Otan, le chef des formations paramilitaires néo-nazies, utilisées dans le putsch de la « Place Maïdan » et dans le massacre d’Odessa.

- C’est le chef du Conseil de défense et sécurité nationale qui, avec le Bataillon Azov*, attaque les civils ukrainiens de nationalité russe dans la partie orientale du pays.

- C’est un des responsables des commandos d’agressions de militants du Parti communiste, et d’autodafés dans le plus pur style nazi.

Andriy Parubiy est devenu le président du parlement ukrainien grâce à ses « mérites démocratiques en avril 2016 ».

Le bataillon Azov, dont la filiation nazie est représentée par son emblème calqué sur celui de la division SS Das Reich, a été incorporé dans la Garde nationale, transformé en unité militaire régulière et promu au statut de régiment d’opérations spéciales et doté de véhicules blindés et de pièces d’artillerie. Avec d’autres formations néo-nazies, transformées en unités régulières, il a été entraîné par des instructeurs US de la 173ème division aéroportée, secondés par d’autres instructeurs de l’Otan.

L’Ukraine d’Andriy Parubiy est ainsi devenue le « vivier » du nazisme renaissant au coeur de l’Europe. À Kiev, confluent des néo-nazis de toute l’Europe qui après avoir été entraînés et employés dans des actions militaires contre la population russophone du Donbass, reviennent tranquillement dans leurs pays. L’Otan peut rajeunir et réactiver les cellules stay-behind**.

Notes :

*bataillon Azov devenu Régiment Azov en septembre 2014 (appelé aussi « hommes en noir » est une unité paramilitaire spéciale formée de volontaires ukrainiens (et étrangers) intégrée à la garde nationale ukrainienne. Il est placé sous le commandement du ministère de l’intérieur d’Ukraine, et intégré aux « forces de défense » par l’État-major ukrainien. Il a été entrainé par des parachutistes US et commet des exactions avec le soutien logistique de l’armée ukrainienne. Son emblème reprend les couleurs bleue et jaune de l’Ukraine, ainsi que le trident (ou faucon stylisé) du blason de l’Ukraine. Il reprend aussi des symboles nazis :

- La Wolfsangel (croc de loup) inversée, logo du parti néo-nazi Svoboda et du groupe paramilitaire ultranationaliste Patriotes d’Ukraine : la Wolfsangel fut un symbole utilisé par le parti nazi et par plusieurs unités SS au cours de la Seconde guerre mondiale, notamment la 2e division SS Das Reich

- Le soleil noir de couleur inversée, employé comme symbole par les nazis pendant la Seconde guerre mondiale

** stay-behind : ces cellules Implantées dans seize pays d’Europe de l’Ouest, visaient à combattre une éventuelle occupation par le bloc de l’Est, se tenant prêtes à être activées en cas d’invasion par les forces du Pacte de Varsovie. La plus célèbre de ces cellules, et la première à avoir fait l’objet de révélations, est le réseau italien Gladio.


posté le 12 juillet 2018 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
images-15.jpg


Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7 [23768]
Top