RSS articles
Français  | 
Fossoyeurs posté le 17/11/18 - Local - 1 commentaire
Avis de tempêtes #11 posté le 16/11/18 - Local - 1 commentaire
19e Festival du Cinéma d’Attac posté le 15/11/18 - Local
#ActForClimateJustice // Actions call ! posté le 12/11/18 - Local
Belgique. Faut-il interdire le parti “Islam” ? posté le 11/11/18 - Local - 7 commentaires

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

Le fasciste Netanyahou blanchit l’histoire
posté le 19/07/18 Mots-clés  antifa 

Benjamin Netanyahou – cet homme détestable qui a osé un jour accuser la gauche israélienne d’avoir oublié ce que c’était qu’être Juif1 – vient de cosigner un document avec le premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, dans lequel il blanchit « la nation polonaise dans son ensemble » pour le génocide de plus de deux millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans le document officiel dicté par la droite ultraconservatrice polonaise, des faits historiques ont été falsifiés, suivant un argumentaire grossièrement négationniste.

Quand on connaît l’instrumentalisation systématique de la lutte contre l’antisémitisme par le premier ministre israélien et ses organes de propagande pour clore le bec de qui ose – en particulier à gauche – critiquer sa politique, on est doublement choqué par cette déclaration. Pour ne pas dire écœuré.

Je fais pourtant partie de cette minorité de Juifs de plus de 60 ans qui ont toujours refusé d’accuser collectivement le peuple polonais du génocide commis dans son pays et j’insiste sur le fait que des milliers de citoyen-ne-s ont risqué – voire sacrifié – leur vie pour protéger des familles juives. Comme dans tous les pays occupés par les nazis, la Pologne comptait une minorité de gens mauvais et corrompus, une petite minorité de Justes – mais plus qu’on ne le croit – et une majorité qui a fermé les yeux et laissé faire, s’efforçant de survivre dans les dures conditions de l’occupation nazie.

Il n’empêche que la Pologne a été le cimetière de plus de deux millions de Juifs massacrés par les nazis, mais aussi par des Polonais nationalistes ou simplement pourris par des siècles d’antisémitisme catholique. Le fait que les nazis méprisaient les Polonais, ainsi que l’ensemble des Slaves, et que de très nombreux Polonais ont été eux-mêmes victimes de l’occupation nazie n’efface pas cette participation active d’une partie importante de la société polonaise au judéocide. Il en est de même, d’ailleurs, de la Hollande, de la Belgique et de la France, dans des proportions certes non comparables.

Yad Vashem, le plus important centre d’archives et de recherches sur le judéocide, a sévèrement dénoncé la déclaration Netanyahou-Morawiecki, ainsi que la nouvelle loi mémorielle votée par la Diète [chambre basse du Parlement polonais] et approuvée elle aussi par le premier ministre israélien. Cette loi criminalise toute personne, chercheur, politicien ou citoyen-ne ordinaire qui impliquerait la responsabilité polonaise dans le massacre des Juifs. Même Naftali Bennett, le ministre israélien de l’Education et chef du parti d’extrême droite ultranationaliste et religieux Le Foyer juif, a vertement critiqué la déclaration, qu’il qualifie de « honte saturée de mensonges » – « En tant que ministre de l’Education responsable de promouvoir l’histoire de l’holocauste, je la rejette de A à Z », a t-il asséné.

Le vice-ministre polonais des Affaires étrangères a réagi avec un cynisme – « ce qui compte c’est la signature de Netanyahou, pas la déclaration de Yad Vashem » – qui expose l’étendue de l’ignominie dans laquelle le premier ministre israélien s’est délibérément vautré.

Ce choix abject relève de la stratégie, et non de l’opportunisme diplomatique, comme cela avait été le cas dans les relations entre Israël et l’Afrique du Sud ou les dictatures militaires d’Amérique latine : ce qui lie Netanyahou aux Morawiecki, Orban [premier ministre hongrois] et autres leaders d’extrême droite d’Europe centrale et orientale, ce sont des valeurs communes et la volonté de créer un front européen capable de contrebalancer les Etats dits libéraux qu’ils méprisent. Ces valeurs sont l’ultranationalisme, le racisme, la xénophobie et la haine des migrants en particulier.

Dernier exemple de cette communauté de vues : la mise à la retraite forcée par le gouvernement polonais de la présidente de la Cour suprême et sa mainmise sur la nomination des juges. Ce sont exactement les plans de Netanyahou envers la Cour suprême israélienne, déjà amorcés par la ministre de la Justice Ayelet Shaked qui ne cache pas qu’à ses yeux, et à ceux de son patron, l’indépendance judiciaire fait obstacle à leur conception populiste de la démocratie.


posté le 19 juillet 2018 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
images-16.jpg


Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7 [23768]
Top