RSS articles
Français  | 
[antifa] La Belgique, carrefour de l’islamisme
posté le 12/10/18 Mots-clés  antifa 

Bruxelles, en particulier la Grande Mosquée du Cinquantenaire, est devenu depuis trente ans un foyer très actif du salafisme, qui a servi de terreau à la filière jihadiste.

Bruxelles, en particulier la Grande Mosquée du Cinquantenaire, est devenu depuis trente ans un foyer très actif du salafisme, qui a servi de terreau à la filière jihadiste.

La Belgique, carrefour de l’islamisme

L’islam radical n’est pas qu’une spécificité française. C’est aussi - et très anciennement - une histoire belge. Bruxelles, même si on le réfute sur place, a constitué l’une des plaques tournantes de la diffusion du salafisme en Europe. « La pensée salafiste est très ancrée au sein de la population musulmane de la capitale belge », reconnaît l’islamologue Michael Privot, lui-même converti et proche de la mouvance des Frères musulmans. Ce travail de « salafisation » des esprits est le fruit d’un prosélytisme d’une trentaine d’années, très actif, et mené par l’Arabie Saoudite elle-même.

Dès le début des années 60, grâce aux très généreux financements de la Ligue islamique mondiale, une ONG musulmane contrôlée par le régime, s’ouvre à Bruxelles une grande mosquée et un centre culturel islamique, au parc du Cinquantenaire. Comme elle va aussi le faire en France (mais avec beaucoup moins de détermination et de moyens), l’Arabie Saoudite va diffuser sur le sol belge la pensée wahhabite (le salafisme saoudien), qui prône un retour à l’islam ultraorthodoxe des premiers siècles. Celle-ci va aussi irriguer au-delà. Notamment auprès de petits groupes du Nord de la France.

Réseaux.
Au centre de l’Europe de l’Ouest, la capitale belge est, de fait, un carrefour. Et la Grande Mosquée du Cinquantenaire, un point de ralliement. « Les fidèles allaient chercher des livres distribués gratuitement », raconte Michael Privot. Pour se former, les jeunes partaient le plus souvent dans les universités de Médine (Arabie Saoudite), financés pour beaucoup par des bourses de la Ligue islamique mondiale (elle en a aussi distribué un certain nombre en France). Jouant avec le feu, les autorités belges ont laissé faire pendant une trentaine d’années. La Grande Mosquée du Cinquantenaire, contrôlée par le régime saoudien, était devenue, de fait, une forme de représentation officieuse de l’islam belge.

Il y a trois ans, l’histoire finit par mal tourner. Les documents diffusés dans le cadre du WikiLeaks révèlent les vifs échanges entre la Belgique et l’Arabie Saoudite. Bruxelles s’inquiète de l’intégrisme à l’œuvre au sein de la mosquée. Les autorités belges finissent par obtenir la tête du directeur, Khalid Alabri, un diplomate saoudien.

« Cette salafisation de l’islam belge a été un terreau pour d’autres dérives », admet Michael Privot. Depuis le début des années 2000, la Belgique abrite des réseaux jihadistes très actifs. Beaucoup gravitent ou vont graviter, au moins à un moment de leur existence, autour de Molenbeek-Saint-Jean (lire ci-contre), ville jouxtant Bruxelles.

« Veuve noire ».
Sur place, le Centre islamique belge (CIB), une mosquée qui diffuse un salafisme radical aux forts accents jihadistes, y est très influente. A sa tête, Bassam Ayachi, un « cheikh » très connu qui a pris, malgré son âge avancé, la route de la Syrie pour combattre au sein de milices salafistes. C’est lui-même qui avait célébré, à la fin des années 90 à Molenbeek, le mariage religieux d’une des grandes figures du jihadisme belge, Malika el-Aroud, surnommée la « veuve noire ». Cette femme était l’épouse d’un des membres du commando qui avait assassiné le commandant Massoud, le 9 septembre 2001. Elle est soupçonnée d’avoir organisé des filières de jihadistes belges vers l’Afghanistan. Etrangement, selon la journaliste belge Marie-Cécile Royen, l’une des meilleures spécialistes sur ces questions, Bassam Ayabi a toujours été soupçonné d’être contrôlé par les services secrets français.

De Bruxelles et de sa périphérie partiront également, au milieu des années 2000, des jihadistes vers l’Irak. Une autre femme - convertie -, Muriel Degauque, en sera l’instigatrice. Très célèbre elle aussi, elle meurt en 2005 en kamikaze en Irak. En 2010, un autre groupe, créé à Anvers, déchaîne la chronique : ShariaforBelgium. Il émerge sur la scène en dénigrant la validité des élections belges. Et provoque, en 2012, des incidents à Molenbeek autour d’un commissariat où est détenue une femme intégralement voilée.

La Belgique fait face à un grave problème avec la montée en puissance de l’islam radical. Cinq cents ressortissants belges combattent dans les rangs de l’Etat islamique. Bien plus, en proportion, que de Français


posté le 12 octobre 2018 Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7 [23768]
Top