RSS articles
Français  | 
#ActForClimateJustice // Actions call ! posté le 12/11/18 - Local
Belgique. Faut-il interdire le parti “Islam” ? posté le 11/11/18 - Local - 2 commentaires
Ainsi mourut l’état de droit. posté le 08/11/18 - Local
Une lettre, avec ou sans destinataire posté le 03/11/18 - Local - 10 commentaires
L’État est une construction théorique posté le 02/11/18 - Local

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

[antisémitisme] - Rappel à Océan ses propos sur "l’instrumentalisation" de la Shoah par "le projet sioniste"
posté le 08/11/18 par https://www.marianne.net/medias/christine-angot-rappelle-au-comedien-ocean-ses-propos-sur-l-instrumentalisation-de-la-shoah Mots-clés  antifa  féminisme  genre / sexualité 

Ce samedi 3 novembre dans l’émission "On n’est pas couché", Christine Angot est revenue, légitimement indignée, sur une tribune du comédien trans Océan, publiée en 2016. Il y soutenait Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des indigènes de la République et applaudissait notamment le fait "d’interroger l’extermination des Juifs d’Europe"...

Océan n’était pas venu pour parler de ça. Le comédien, invité de l’émission On n’est pas couché sur France 2 ce samedi 3 novembre, pensait plutôt évoquer son nouveau spectacle, et notamment son changement de sexe : autrefois humoriste connue pour revendiquer son homosexualité dans ses spectacles, joués sous le pseudonyme "Océane-Rose-Marie", la comédienne a pris conscience qu’elle se sentait être un homme en 2016, avant d’opérer un traitement hormonal pour vivre pleinement avec une identité masculine. Depuis mai, il se fait désormais appeler Océan.

Mais ce n’est pas sur le sujet de la transition femme-homme et de l’identité de genre qu’a choisi d’insister Christine Angot. Au moment d’interroger Océan, l’écrivain lui rappelle une tribune, écrite en 2016 et publiée dans Libération. C’est un texte de défense sans équivoque d’Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des indigènes de la République (PIR), qui faisait alors polémique pour son livre Les Blancs, les Juifs et nous. Dans cet ouvrage, celle qui se présente comme une militante antiraciste dénoncait notamment le "philosémitisme béat" qui règnerait en France, et appellait les Juifs à renoncer à la France et à Israël, Etat qui selon elle ne devrait pas exister. Houria Bouteldja écrivait, entre autres : "On ne reconnaît pas un Juif parce qu’il se déclare juif mais à sa soif de vouloir se fondre dans la blanchité".

Malaise sur le plateau de France 2

Ces thèses avaient manifestement beaucoup séduit Océan - Océane-Rose-Marie à l’époque -, militant intersectionnel convaincu. Dans sa tribune, qui louait "un livre (up)percutant, électrique et déstabilisant", Océane-Rose-Marie osait féliciter Houria Bouteldja pour "déconstruire la question de l’antisémitisme" et "interroge[r] l’extermination des Juifs d’Europe et son instrumentalisation par le projet sioniste depuis le monde colonisé". Deux ans plus tard, sur le plateau de France 2, c’est cette dernière phrase que lit Christine Angot, visiblement horrifiée, avant d’interroger le comédien : "Qu’est-ce que ça veut dire ?"

- Queen Christine A, qui interroge Océan sur sa (honteuse) tribune de soutien à la militante raciste Houria Bouteldja du PIR.

- Merci d’avoir rappelé qui il est vraiment et quelles sont ses idées nauséabondes. #ONPC pic.twitter.com/4rvGQyULjp
— Alisa (@alskova) November 4, 2018

Malaise palpable dans l’assistance, que l’humoriste trans tente d’évacuer avec un petit rire : "On va vraiment parler d’Israël là ? On n’a pas le temps…" Le voilà aussitôt relancé par Christine Angot : "Vous ne savez pas pourquoi vous utilisez ce mot (instrumentalisation, ndlr) ?"

L’éditorialiste Franz-Olivier Giesbert, présent sur le plateau, lâche : "Cette phrase est indéfendable, vous pouvez la tourner dans tous les sens elle est dégueulasse." Gêné aux entournures, Océan tente de s’expliquer : "Je pense qu’en effet cette phrase est maladroite, je suis tout à fait prêt à le reconnaître. Je m’intéressais au fait qu’[Houria Bouteldja] déplaçait le point de vue. Elle parlait d’un point de vue de descendant, d’indigène et son discours me semblait intéressant à écouter."

Angot VS. Océan, part 2 : pic.twitter.com/Bui8hVdlAu
— Alisa (@alskova) November 4, 2018

Visiblement en difficulté, Océan tente alors la victimisation comme porte de sortie : "Ça a été difficile pour moi, car on m’a reproché cette tribune avec une violence assez phénoménale…" Il est alors coupé par une Christine Angot déterminée : "Non non non, la violence n’est pas de ce côté-là. Elle n’est pas du côté des reproches, elle est du côté de votre phrase. Vraiment. C’est terrible, je vous assure. Et il n’y a pas de point de vue dans ce domaine. Il y a des gens qui se sont fait exterminer." "A quel moment je nie ça ?", rétorque Océan, avant de tenter de s’expliquer sur le terme d’instrumentalisation de la Shoah : "On parle de comment l’Etat d’Israël fait subir une violence aux Palestiniens, c’est de ça dont je parle."

Antisémitisme et homophobie "sortis de leur contexte" ?

Le débat se clôt alors dans un silence pesant, sans développements ultérieurs. D’autres extraits de la tribune parue dans Libération auraient pourtant pu être évoqués : on y trouve notamment la négation de l’homophobie d’Houria Bouteldja : alors que la militante du PIR affirme haut et fort que "l’homme arabe qui fait son coming-out, c’est un acte de soumission à la domination blanche", qu’il n’y a "pas d’homosexuels en Iran", et que "comme chacun sait, ’la tarlouze’ n’est pas tout à fait un homme", Océane-Rose-Marie s’indignait en 2016 qu’on s’en prenne à ce qui n’était rien d’autre qu’une "lutte décoloniale", qui "une fois recontextualisée (...) ne pouvait en aucun cas être résumée à de l’homophobie". Océan le pense-t-il toujours ? En tout cas, mis face à ce qu’il a écrit sur l’antisémitisme, son assurance semble beaucoup moins grande.


posté le 8 novembre 2018  par https://www.marianne.net/medias/christine-angot-rappelle-au-comedien-ocean-ses-propos-sur-l-instrumentalisation-de-la-shoah  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.1.7 [23768]
Top