RSS articles
Français  |  Nederlands
Site web de la Zablière posté le 02/11/19 - Local - 1 commentaire

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Le Grand Soir (média rouge-brun) et gueule de bois
posté le 09/02/19 par https://conspishorsdenosvies.noblogs.org/post/2011/10/17/grand-soir-et-gueule-de-bois/ Mots-clés  antifa  médias 

Quelques mois après l’affaire qui a opposé Le Grand Soir (LGS) à Article 11[1], on peut dire que la ligne éditoriale du site champion du copié-collé va de mal en pis.

Si à l’époque, LGS avait proclamé n’afficher sur son site que moins de 1% d’articles d’auteurs douteux[2] (ce qui est déjà énorme, sans compter les nombreux cas non mentionnés par Article 11), force est de constater que ce taux a augmenté de manière exponentielle depuis, en particulier à l’aune des révolutions arabes, que LGS conspue comme étant des œuvres de l’impérialisme occidental et qui lui ont donné l’occasion de multiplier les contributions suspectes.

Alors, à l’adresse de ceux qui continuent à le défendre, à l’adresse des associations de critique des médias qui lui envoient des droits de réponse honteux condamnant le travail de journalistes indépendants et militants sans rien connaître au sujet[3], à l’adresse de ceux qui préfacent les ouvrages de ses animateurs (n’est-ce pas Méluche[4] ?) et à l’adresse de ceux qui continuent de les inviter à la Fête de L’Huma[5], voici de nouveau un petit florilège des sources d’extrême droite et réactionnaires du Grand Soir, pour compléter la liste déjà fournie par Article 11. Bonne gueule de bois !

***

On commence par celles publiées ou republiées ces derniers mois à l’occasion des révolutions arabes :

  • InfoSyrie, un site édité par Riwal, entreprise du communication appartenant à Frédéric Chatillon (Front nazional, renouveau nazi), membre fondateur du Gud et qui compte Marine Le Pen parmi ses clients[6]. Ce site diffuse de la propagande pro-Assad. Depuis juin, au moins trois articles signés InfoSyrie a été publié sur LGS[7]. Parmi eux, LGS a aussi publié, venant d’InfoSyrie, un article d’Oussama Charabeh, « Franco-syrien spécialisé en finance de marché » actuellement basé à Dubaï, dont les écrits sur InfoSyrie sont aussi repris par l’ISM-France, Mondialisation.ca, Mai68.org, La Plume et l’Enclume, le site de Silvia Cattori, etc. Ceci sans compter les nombreuses autres références qui sont faites à InfoSyrie sur LGS au détour des notes de bas de page, par exemple par l’intellectuel algérien Chems Eddine Chitour ou la mère Agnès-Mariam de la Croix.
  • Chems Eddine Chitour : professeur à l’Ecole polytechnique d’Alger et directeur du laboratoire de valorisation des énergies fossiles (à savoir du pétrole) de cette même école, cet auteur fétiche du Grand Soir a tout d’un apparatchik du régime de Bouteflika. Propagandiste zélé, il s’est abondamment mobilisé contre les révolutions arabes, sur LGS et ailleurs. Habitué des sites conspirationnistes et d’extrême droite, on retrouve sa prose entre autres sur Mondialisation.ca, Oulala.net, Alterinfo, ContreInfo.info,Vigile.net ou MichelCollon.info. Il utilise dans ses écrits la notion de « nouvel ordre mondial » chère aux conspirationnistes[8].
  • La Mère Agnès-Mariam de la Croix : Publiée elle aussi à trois reprises depuis mai (la dernière en date étant du 1er octobre) en défense du régime de ce cher Bachar El-Assad, cette mère supérieure du couvent Saint-Jacques de l’Intercis, en Syrie, est une habituée du site France Catholique, aussi cité, du coup, sur LGS. Sans surprise, on trouve sa trace également sur le Réseau Voltaire, InfoSyrie ou même sur le site du très douteux Comité Valmy. Avec elle, c’est le prosélytisme religieux qui a fait son entrée sur LGS. Voici donc désormais le genre de conneries qu’on peut publier sur ce site[9] :
    • « J’aimerai d’abord souligner que la politique n’est pas un domaine où je m’aventure, ce qui m’intéresse c’est le salut final de l’homme qui est son bien suprême. »
    • « Vraie sosie du Christ coranique l’arabisme mondialisé est un enfant-prodige qui parle dès son berceau la nouvelle langue planétaire. Il est le signe de la toute-puissante providence du sacro-saint monde virtuel qui brasse les idées des hommes comme le chef de cuisine mélange sa sauce au goût du jour. »
    • « En fait, ce qui nous pose problème n’est pas le phénomène des manifestations contre les régimes de notre région mais le timing, et l’accompagnement tendancieux qui est réservé à ces dernières de la part des chaînes satellitaires, en coordination parfaite avec certains gouvernements. Elles étaient préparées pour l’année, le jour et l’heure. »
    • « Le monastère Saint Jacques l’Intercis appartient à l’éparchie grecque melkite catholique de Homs, Hama et Yabroud. […] Aujourd’hui il abrite une communauté d’une quinzaine de membres appartenant à huit nationalités différentes. […] La communauté cherche à revenir aux sources du monachisme antiochien dans une perspective d’unité : celle de la personne humaine et celle de l’humanité, dans le mystère du Corps Mystique. Elle vit au jour le jour l’ici et le maintenant au Nom du Christ. Tendue de l’avant dans une attente eschatologique de Celui qui vient, elle veut préparer ses voies, en ramenant le cœur des pères vers leurs enfants et le cœur des enfants vers leurs. »
    • « Aujourd’hui il ne fait aucun doute qu’il y a ingérence étrangère[10], refusée fièrement par une partie de l’opposition. Aujourd’hui il ne fait aucun doute que l’opposition s’est muée en divers endroits en une insurrection armée qui commet des atrocités contre la population civile et contre les forces de l’ordre et l’armée[11]. »

Si reprendre une catho intégriste ne semble pas gêner les prétendus cocos que sont Maxime Vivas et Viktor Dedaj, animateurs du Grand Soir, on se demande ce qu’en pense le chantre de la laïcité Jean-Luc Mélenchon, qui a récemment préfacé un de leurs ouvrages.

– Saint Jean (Bricmont) : l’une des têtes de file de la Belgian Connection du confusionnisme politique. Mobilisé sur LGS et ailleurs aux côté de son ami Saint Michel Collon pour soutenir la dictature kadhafiste, il ne cesse de pourfendre sur Facebook (où il se dit « anar ») les antifascistes qui selon lui sont les « fascistes » d’aujourd’hui. Suivant un raisonnement binaire, il refuse comme tous ses petits camarades de jeu d’admettre qu’on peut refuser la guerre en Libye ET ne plus vouloir de Kadhafi au pouvoir dans ce pays, à l’image des anarchistes libyens eux-mêmes (voir par exemple ce texte). Non : pour lui, si on est contre Kadhafi, on est forcément un méchant impérialiste à la solde de l’Otan. L’un de ses derniers faits d’armes sur Facebook consiste en la promotion du film hagiographique de Paul-Eric Blanrue sur le négationniste Robert Faurisson :

Face à Article 11 et à ses journalistes, il a choisi, au nom de la défense de la « liberté d’expression », de soutenir LGS et l’UPR (parti de droite conspi fr), dangereusement menacés par une bande d’extrémistes avec le couteau entre les dents qu’il traite sur Facebook de « flics de la pensée » :

Le fait que l’UPR et son énarque de leader disposent de moyens incommensurablement plus puissants qu’Article 11 et ses soutiens pour diffuser sa propagande ne semble pas l’émouvoir outre mesure, ni même le fait qu’en révélant l’identité d’une journaliste et militante ils la mettent en danger et la contraignent au silence[12].

– Saint Michel (Collon) : LGS continue de faire la promotion des ouvrages de cette autre grande figure de la Belgian Connection, par exemple d’Israël, parlons en ! le 8 juin dernier ou de Libye, OTAN et médiamensonges le 19 août dernier. Depuis, Saint Michel a participé à l’organisation d’une manifestation pro-Kadhafi qui a eu lieu le 3 septembre à Paris aux côtés des associations La Plume et l’Enclume et La Pierre et l’Olivier des négationnistes Ginette Skandrani et Maria Poumier :

Au cours de ce rassemblement, on a vu s’afficher de nombreux membres du Parti antisioniste[13].

On a aussi vu Saint-Michel aller traîner ses guêtres sur la page Facebook « Drapeau vert » de Hans Cany.

Est-ce que cela va empêcher LGS de renouveler sa confiance à Saint Michel pour de futurs articles ? Rien n’est moins sûr !

  • Saint Pierre (Piccinin) : le troisième larron de cette Sainte Trinité, abondamment publié sur LGS depuis octobre 2010. Professeur d’histoire et de science politique (mais on ne sait ni où ni à quel niveau [Edit, après précision d’un lecteur : à l’Ecole européenne de Bruxelles]), ce Belge se revendique catholique mais se veut de gauche, si on en croit son profil Facebook.
  • Grand défenseur du régime iranien, il se vante sur son blog d’être repris par AlterInfo, Dazibaoueb, Ripoublik, Les Indigènes de la République (dont la cheftaine, la facho Houria Bouteldja, dit pis que pendre des féministes des pays arabo-musulmans) ; mais aussi des sites catholiques intégristes comme Le Peuple de la Paix, l’Observatoire de la christianophobie, Catinfor, Riposte catholique, France catholique, Summorum Pontificum ou Osservatore Vaticano ; par Medialternative (un site confus) ; par des sites musulmans tels que L’Islam en France et Al Imane ; enfin par Cercle Futur, un site facho suisse de la mouvance Mécanopolis-Genève Non Conforme[14].

A l’occasion, il tient des propos douteux sur Serge Dassault, qui aurait vendu selon lui contre l’avis de De Gaulle des mirages à Israël, non pour faire du business – comme chercherait à en faire n’importe quel marchand de canon quelque soit ses origines – mais parce qu’il était juif. A ce sujet, Saint Pierre parle d’une « affaire de haute trahison, rapidement étouffée car elle rappelait trop le cas Dreyfus », oubliant au passage que Dreyfus était innocent alors que, si on suit sa logique, Dassault serait coupable. En portant son accusation, Saint Pierre n’hésite pas à balancer au détour de parenthèses le patronyme de naissance de Dassault, Serge Bloch, pour appuyer de sa thèse, comme si c’était une preuve de la duplicité de l’industriel[15].

Une chose tout de même à sa décharge : il va sur le terrain (en Egypte, en Syrie, au Maroc, en Tunisie et ailleurs) et même ‘il parle des révolutions arabes en mettant systématiquement le mot » révolution » entre guillemets, ses écrits sur la guerre en Libye par exemple sont beaucoup plus équilibrés que ceux de ses petits camarades de jeu. Il adore se faire photographier sous tous les angles partout où il va, et on peut même le voir sur Facebook et sur son blog poser fièrement aux côtés de combattants du CNT libyen, une Kalash à la main. Bizarre que LGS ne hurle pas à la trahison !

  • Thierry Meyssan : on ne présente plus ce leader conspirationniste français. En dépit d’états de service ne laissant aucun doute quant à son orientation politique, LGS continue de le publier, son dernier article sur le site datant du 8 octobre dernier.
  • Russia Today : média officiel du gouvernement russe, qui comme chacun sait n’est pas impérialiste pour un sou. LGS en reprend souvent les écrits depuis juin dernier.
  • Radio francophone iranienne : un média officiel du régime iranien dépendant de l’Irib. LGS en a repris plusieurs articles en septembre 2011.
  • Bachar El-Assad : Le 22 juin 2011, LGS a publié un discours du massacreur du peuple syrien prononcé deux jours avant.
  • Mouammar Kadhafi : LGS a publié le 25 août 2011 un « message » du dictateur libyen, traduction d’origine inconnue (Hans Cany ?), repris aussi par Eva R-sistons. Le « message » est introduit par cette « note du GS » : « c’est ici en général que nous recevons des commentaires de lecteurs outrés de voir publier « de tels textes » et pour nous reprocher d’être ainsi devenus les « piliers du régime de Kadhafi ». Et aussi, d’êtres classés par certains de « site douteux ». Question : comment faut-il qualifier ceux qui ne publient pas les propos de l’homme le plus recherché par l’OTAN ? Des « patriotes » ? »
  • Mahmoud Ahmadinejad : LGS a publié le 26 septembre dernier la traduction intégrale d’un discours à l’ONU du président iranien, alors qu’il continue de massacrer ses opposants.

***

Tous ceux-ci se sont particulièrement fait remarquer – voire sont apparus – sur LGS depuis la parution du papier d’Article 11, en tant que commentateurs des révolutions arabes et défenseurs des dictatures de la région. Mais il faut ajouter à cet inventaire à la Prévert tous ceux qu’Article 11 a, on ignore pourquoi, oublié, en dépit de leurs états de services relativement longs au Grand Soir :

Les liens avec les fachos identitaires

  • Novopress : on vient d’apprendre (17 octobre, 03:30) via plusieurs commentateurs sur Twitter (qui parlent de « doublé gagnant du mauvais goût ») que LGS a publié il y a quelques heures du Novopress, soit rien de moins que l’agence de presse du Bloc identitaire (fachos français) :

Après vérification, ce n’est pas la première fois : LGS avait déjà publié du Novopress le 30 janvier 2010 :

On trouve aussi une référence à Novopress dès le 4 juin 2009, dans un article signé Christian Delarue et intitulé « Néo-solidarisme ou néo-socialisme », dans lequel il entend « discuter » du solidarisme, sans rien dire de la popularité de ce concept à l’extrême droite. Chose d’autant plus incompréhensible que Delarue, troll rennais bien connu pour publier ses textes indigestes partout et pour spammer beaucoup de mailing-lists, occupe des positions au niveau national tant à Attac qu’au Mrap.

  • Carlos Latuff, dessinateur brésilien et vainqueur ex-aequo en 2006 dudit « Concours international de caricatures sur l’Holocauste », à savoir en réalité un concours de dessins négationnistes mis en place par le gouvernement iranien. Incompréhensiblement toujours présenté comme un homme de gauche même sur Wikipedia, LGS publie régulièrement ses dessins depuis de nombreuses années, y compris après qu’il ait reçu ce prix. Ainsi, pour l’année 2008 il a été publié trois fois, et une fois en 2009 (en illustration d’une interview de Saint Jean Bricmont). La dernière publication en date d’un dessin de Latuff sur LGS date du 18 avril dernier. Article 11 l’avait oublié dans sa liste des auteurs politiquement pas clairs publiés par LGS, voilà qui est réparé.
  • Quand les dessins de Latuff ne suffisent pas à satisfaire la demande, les administrateurs du Grand Soir n’hésitent pas à aller fouiller dans les bas-fonds du Net pour trouver des images percutantes. On ne sait vraiment pas quels mot-clés ils ont tapé pour trouver celle-là, tant elle n’est pas référencée dans les grands moteurs de recherche. Et pour cause : on n’en trouve que de rares occurences sur d’obscurs sous-4Chan des pays de l’Est[16] :

On ne sait si l’auteur de l’article – un papier du reste plutôt correct sur la gauche chilienne – a été consulté sur le choix de cette illustration, mais rappelons tout de même à l’équipe du Grand Soir qu’entre 50 000 et 63 000 homosexuels minimum ont été déportés dans les camps nazis entre 1933 et 1944, la plupart y ayant péri. Rappelons lui également que les homosexuels continuent d’être persécutés, torturés, exécutés dans bien des pays du monde, dont plusieurs des dictatures chéries du Grand Soir, comme l’Iran.

Antisémitisme

  • Robert Bibeau : ce canadien, retraité du ministère de l’Education nationale québecois, a été publié à 42 reprises depuis 2010 sur LGS. S’il lui arrive d’y démonter (mollement) certaines théories du complot, en revanche, le problème avec lui est qu’il s’agit d’un antisémite notoire. Malin, ce fondu de nouvelles technologies cache ses pires textes sous forme de documents Word dans les tréfonds de son site très « web 1.0 » sur lequel il est impossible de naviguer.

On y trouve en particulier un « bêtisier sioniste »[17], qui ; loin de s’attaquer à la politique israélienne, s’en prend à la mythologie juive dans son ensemble. Pour parler des Juifs, il y reprend le terme très connoté d’« Israélites ». Par exemple, à l’entrée « Seul peuple élu par « Dieu » », on peut lire cette phrase, véritable blanc-seing délivré aux antisémites de tous poils : « Là encore le dieu des Israélites n’a rien signé, mais si on y croit ça peut expliquer la suprême arrogance élitiste des pratiquants d’un des judaïsmes et tous les crimes, puisque, comme dit le Talmud de diverses manières, « Tout ce qui n’est pas juif n’est pas humain » Mais après çà et entendant çà, allez vous étonner que des goyim (des non-Juifs) font l’erreur de globaliser et généraliser et mettent tous les Juifs dans le même sac ! »

Ailleurs[18], on peut lire cette phrase, dans laquelle il nie que si les nazis ont bien mis en œuvre l’extermination des homosexuels, des Rroms, des Slaves ou d’autres minorités ; les Juifs étaient quand même leur priorité et l’antisémitisme le racisme qui incluait tous les autres[19], avant de confondre « race » et « peuple », faisant un véritable contresens sur l’ouvrage de Shlomo Sand (c’est lui sui souligne) : « Avant et pendant cette deuxième guerre mondiale les NAZI développèrent toute une hystérie réactionnaire, raciste et ethnocentriste d’abord contre les communistes et les homosexuels qui furent les premiers qu’ils tentèrent d’exterminer, puis contre les ROM (les gitans qu’ils ont faillis exterminés complètement, voir le livre L’holocauste oublié), les slaves et les gens de religion juive, qu’ils ont présentés comme une race mais qui n’en est pas une comme là prouvé Shlomo Sand dans son œuvre « Comment le peuple juif fut inventé ». » Et pour cause : il n’y a pas de races humaines, et jamais Sand n’a prétendu que les Juifs formaient une « race ». Il s’inscrit d’ailleurs en faux contre ce discours, porté par certains Juifs suprémacistes, en Israël et ailleurs. Sand démonte dans son livre la mythologie nationale juive et israélienne, ce qui n’est pas pareil. On remarque en outre dans cette phrase de Bibeau que si les Juifs ne sont pas une race, il laisse entendre que les Slaves ou les Rroms en serait une. Dans ce cas, où situe-t-il les Blancs dans cette hiérarchie ?

Dans ce même texte, Bibeau procède d’ailleurs à une totale inversion des valeurs, faisant des sionistes dans leur ensemble des collabos des nazis. Or, s’il est exact qu’une infime partie du mouvement sioniste de l’époque, située à l’extrême droite, a cherché à nouer des liens avec les hitlériens, il est totalement faux de faire une telle généralisation. Les seuls qui développent ce genre de thèses à l’heure actuelle sont précisément les antisémites et les négationnistes.

S’agissant de la lutte des Palestiniens, Bibeau est plus royaliste que le Roi et écrit sur un ton martial, comme s’il en était :

- « La résistance engendre l’unité des résistants. La collaboration engendre l’unité des collabos et renforce la collaboration. L’unité de tous les collabos ne peut pas renforcer la résistance. Ce sont ces principes simples qui doivent servir à apprécier l’entente d’unification signée par treize organisations palestiniennes, pour la plupart membre de l’OLP, au Caire en Égypte il y a quelque temps.

- […] En effet, Israël craint l’orientation imprévisible d’éventuels nouveaux gouvernements syrien et palestiniens advenant que les cliques au pouvoir en viennent à être renversées. L’exemple libanais a déjà fortement ébranlé Israël ; l’entité sioniste n’a pas su écraser la résistance héroïque du Hezbollah libanais. La stabilité et la prévisibilité des réactions gouvernementales arabes sont préférables à la déstabilisation anarchique risquant de laisser émerger des régimes populistes anti-sionistes en Syrie, en Palestine, au Liban et en Égypte « démocratisées », voilà la doxa de l’État major de l’armée sioniste à Tel-Aviv, le véritable dirigeant de la base militaire américaine au Levant.

- En Palestine, le dilemme est de maintenir au pouvoir la vieille coterie de Mahmoud Abbas, président de pacotille dont le règne est terminé depuis deux années en vertu même de la Constitution palestinienne, ainsi que de ses nouveaux alliés du Hamas, ou alors de voir émerger une nouvelle résistance absolument hors de contrôle soutenue par la rue partout dans le Makrech Arabe.

[…]

- Convenons que des personnalités palestiniennes indépendantes cela n’existe tout simplement pas. Quand une nation toute entière de réfugiés, d’emprisonnés (11 000), d’emmurés vivant sous blocus militaire, se bat pour sa survie contre un État génocidaire[20], tout individu faisant partie de cette nation est soit un combattant de la liberté et de la résistance face à l’ennemi sioniste ; soit un défaitiste ou un collaborateur déclaré ou inavoué, ce qui revient au même, l’un s’est déjà vendu, l’autre est à vendre. Ce gouvernement provisoire sera donc un gouvernement de collaboration et de trahison nationale […].

- […] C’est la capitulation et la renonciation à leurs droits qui isolent les capitulards et entraînent la défaillance de leurs appuis solidaires, jamais la résistance. C’est la résistance à l’ennemi sioniste qui garantit l’unité des combattants, jamais l’inverse.

- Espérons que le peuple palestinien et certaines de ses organisations de lutte nationale reprendront le flambeau de la résistance et de la libération totale de la terre palestinienne ancestrale jusqu’à l’éradication complète de l’entité sioniste, bastion depuis soixante trois ans de l’impérialisme occidental sur les terres arabes. C’est sur ces bases militantes de résistance résiliente que doit se forger l’unité des organisations qui adhèrent aux objectifs de libération nationale du peuple palestinien. »

On se demande vraiment ce qu’attend ce bourgeois bon tein pour aller prendre les armes au service de la « résistance ».

De manière générale, Bibeau affectionne le terme « entité sioniste » pour désigner Israël, terme abondamment utilisé par les antisémites qui utilisent l’antisionisme comme un faux-nez pour faire passer leurs idées nauséabondes. D’ailleurs il regrette que « Certains craignent l’expression « entité sioniste » pour désigner l’État israélien usurpateur, colonisateur, raciste et théocratique ». Reprocher à Israël d’être « théocratique » quand par ailleurs on soutient le Hezbollah : effectivement, c’est logique.

Parlant des Américains, Bibeau préfère le terme « Yankees », qu’utilise aussi, à l’occasion, Théophraste R., l’éditorialiste du Grand soir. Pourtant, il ne peut ignorer la connotation fortement péjorative qu’à ce terme en français.

Sur son site personnel, RobertBibeau.ca, il se vante d’écrire ou d’être repris par les sites suivants : Mondialisation.ca, Investig’action (Michel Collon), Centpapiers (le Mecanopolis canadien), Agoravox, Vigile.net, Oulala.net, Palestine-Solidarité, Alterinfo, Mai68.org, Cheikh-Yassine, Al-Oufok, Europalestine, le Réseau Voltaire, Palestine-Solidarité, ISM-France, Hémisphère Gauche (une scission de Dazibaoueb), etc.

Outre son site perso, il anime BoycottIsraelInternational.com, qui a exactement le même aspect visuel que RobertBibeau.ca et sur lequel on retrouve des dessins de Latuff. En outre, il est aussi connu sous le pseudonyme de Samidoun.

Enfin, grâce à Bibeau, LGS affiche désormais au moins un lien vers InfoGuerilla[21], un site conspirationniste et fasciste de la pire espèce.

  • Vincent Vauclin et La Dissidence, qu’on ne présente plus : LGS a relayé les écrits de Vauclin dès le mois de mai 2010 (trois publications en un mois), puis régulièrement par la suite. Ces derniers mois, les interventions de Vauclin sur LGS se sont multipliées, avec cinq publications depuis mai 2011 au moins, sans compter les divers appels émanant de La Dissidence relayés dans l’agenda du Grand Soir. Au total, on compte douze articles signés Vincent Vauclin sur LGS, dont son ridicule « Message aux forces de l’ordre » du 28 mai dernier dans lequel il rend un vibrant hommage aux forces de la répression étatico-capitaliste, tout en les invitant à rejoindre la « dissidence ».
  • ReOpen911 : LGS a comme de bien entendu annoncé la manifestation organisée par les fachos de ReOpen911 pour les dix ans du 11-Septembre et rendu compte du sondage biaisé commandé par cette association à HEC et qui prétend que 58 % des Français « douteraient » de la version officielle des attentats[22]. LGS publie des articles de ReOpen911 depuis 2008.
  • David Ray Griffin : LGS a fait la promotion ce 2 septembre du dernier l’ouvrage de ce conspirationniste américain, Un autre regard sur le 11-Septembre, paru aux Editions Demi-Lune. Sur Griffin et les Editions Demi-Lune, (re)lire notre article consacré à ReOpen911.
  • Counterpunch : sorte de Grand Soir américain animé par Alexander Cockburn et Jeffrey St. Clair, cette newsletter n’hésite pas à publier régulièrement le négationniste Israel Shamir, par ailleurs collaborateur « associé » de Wikileaks. Counterpunch est une des principales sources anglo-saxonnes du Grand Soir, si ce n’est la principale. LGS reprend très souvent (soit plusieurs fois par mois) ses écrits et Saint Jean Bricmont admire ce média qui favorise la libre expression y compris des thèses les plus criticables, et sur lequel il publie à l’occasion.
  • Alexander Cockburn : animateur de Counterpunch, Alexander Cockburn a vu trois de ses écrits repris par LGS. S’il rejette les théories conspirationnistes sur le 11-Septembre (il a écrit à ce sujet un long article dans Le Monde diplomatique de décembre de 2006 qui lui a valu les foudres des « truthers »), ce journaliste américain n’en a pas moins pris des positions conspirationnistes et réactionnaires sur d’autres sujets. Ainsi, il estime comme tout un pan de la droite réactionnaire que l’origine humaine du réchauffement climatique n’est pas prouvé et fait appel pour se faire du conspirationniste Martin Hetzberg, qui est en réalité un ex-expert en explosifs et qui n’a rien d’un climatologue. Proche de Noam Chomsky, Cockburn partage ses idées sur la liberté d’expression, ce qui l’a conduit à critiquer vertement en 1997 le gouvernement allemand pour avoir alors placé la Scientologie sous surveillance (se refusant toutefois à l’interdire). Depuis, il a été au coeur de nombreuses polémiques concernant ses positions sur Israël ou sur la question de l’antisémitisme, positions qui sont très proches de celles de Saint Jean Bricmont.
  • Diana Johnstone : collaboratrice habituelle de Counterpunch, Diana Johnstone était une militante active en son temps dans le mouvement contre la guerre du Vietnam. Elle aussi est une proche de Noam Chomsky. Suite à un article tendancieux paru dans le Guardian en 2005, elle a été accusée de nier le caractère génocidaire du massacre de Sebrenica, accusation qu’elle rejette.

Depuis, elle s’est illustrée en France et en Belgiqueen apportant son soutien à la librairie Résistances tenue par Olivia Zemor d’Europalestine lorsque celle-ci avait fait l’objet d’une attaque des fachos de la LDJ. Problème : parmi les soutiens on comptait aussi des antisémites patentés, dont John Bastardi-Daumont, qui devait devenir quelques temps plus tard l’avocat de Dieudonné et Faurisson[23]. Rappelons que la librairie avait été attaquée pour avoir invité Gilad Atzmon (voir ci-dessous) et Thierry Meyssan, qui ne sont pas moins fafs que la LDJ. Son texte de soutien à la librairie Résistances a été publié par LGS le 7 juillet 2009[24].

En 2010, toujours sur LGS, Johnstone apporte son soutien à Saint Jean Bricmont, vivement critiqué par l’Union des progressistes juifs de Belgique (équivalent belge de l’UJFP), pour ses prises de positions douteuses concernant Israël, considérant su’il s’agit là d’un « faux débat »[25]. On ne s’étonnera pas non plus de la voir soutenir sur LGS les dictatures « anti-impérialistes », la dernière en date étant la Libye de Kadhafi, aux côtés du même Saint Jean[26]. Un texte abondamment repris dans toute la fachosphère : Palestine-Solisarité, Michel Collon, Tlaxcala, etc.

Ailleurs sur le Net, on trouve trace de Johnstone sur le Réseau Voltaire ou GlobalResearch.ca et Mondialisation.ca. Sur ces deux derniers sites et sur LGS, elle a par exemple publié un article dénonçant les Black Blocs comme des « alliés objectifs » des flics lors du contre-sommet anti-Otan qui a eu lieu à Strasbourg en avril 2009, et mettant la répression subie alors en partie sur le dos des organisateurs de la manifestation qui ont accepté les conditions imposées par la préfecture pour autoriser la manifestation (mais avaient-ils le choix ?)[27].

Le 30 mars 2008, elle a fait paraître sur LGS un article intitulé « Le Kosovo : une colonie de l’Otan dans le Nouvel Ordre Mondial », un titre qui se passe de commentaires. LGS a publié dix-sept articles de Diana Johnstone depuis 2005.

  • Capjo-Europalestine : association conspi’ et électoraliste dirigée par Olivia Zemor (voir ci-dessus) qui a l’habitude de publier sur son site des auteurs douteux, voire franchement fafs. LGS publie souvent ses écrits et autres appels à soutien, dernièrement par exemple lors du procès qui était intenté à Zemor dans le cadre de la campagne BDS. Pourtant, les accointances facho de la dame sont connues : preuve en est l’interview qu’elle a accordé le 22 juin 2011 au journaliste d’extrême droite Jean Robin[28].
  • Gilad Atzmon : ce jazzman britannique est un juif négationniste, ami de Paul Eisen et d’Israël Shamir et invité régulier de la librairie Résistances d’Olivia Zemor. Ses plus anciens articles publiés sur LGS datent de 2008, le dernier du 2 juin 2011, pour un total de neuf articles.
  • Dissident Voice : encore un Grand Soir américain, qui se veut « anti-impérialiste » et « antisioniste ». Sous ce couvert, il fait la promotion de personnalités véritablement antisémites, comme Gilad Atzmon, dont le dernier livre est actuellement promu en « une ». LGS adore : il reprend des articles de Dissident Voice depuis 2009, avec une forte accélération en cette année 2011 (cinq articles depuis le début de l’année, dont deux en septembre, sur un total de dix cités par le moteur de recherche du Grand Soir).
  • James Petras : encore un habitué des colonnes de Counterpunch et de Dissident Voice. LGS le publie régulièrement depuis 2003, avec dix-sept articles signés de sa plume au total. Professeur émérite de sociologie à l’Université Binghamton de New York, James Petras se définit lui-même comme un militant et écrivain « révolutionnaire et anti-impérialiste » et s’avère être un castriste convaincu. Il est membre du comité éditorial de Canadian Dimension.

S’il a soutenu le mouvement des sans-terre au Brésil ou des chômeurs en Argentine, il a aussi des engagements conspirationnistes : James Petras pense ainsi que ce n’est pas Al-Qaida qui a commis les attentats du 11-Septembre.

Par ailleurs, il entend lutter aux Etats-Unis contre le « lobby sioniste », en prônant la constitution d’une alliance dépassant les clivages politiques traditionnels, ce qui lui a valu des accusations d’antisémitisme de la part de plusieurs courants de gauche : voilà qui n’est pas sans rappeler la position de Saint Jean Bricmont, qui essaye dans l’espace francophone de promouvoir cette idée, à laquelle il ajoute une alliance souhaitable entre « antisémites réels ou supposés » pour mettre fin au « chantage à l’antisémitisme » mis en place par le « lobby pro-israélien »[29]. D’ailleurs, comme Saint Jean, Petras était présent à la conférence Axis For Peace organisée en 2005 par Thierry Meyssan. Est-ce là qu’il a soufflé son idée à l’intellectuel belge ?

  • Dominique Muselet : la traductrice attitrée du Grand Soir est une habituée des sites pas clairs. On la retrouve par exemple sur Info-Palestine. Surtout, elle fait partie de l’équipe du réseau de traducteurs Tlaxcala.es, qui a été fondé par Fausto Giudice et Marcel Charbonnier, deux pro­ches de Ginette Skandrani. Bien sûr, ce réseau n’hésite pas lui non plus à publier du Atzmon.
  • Pierre Hillard : une brève du Grand Soir publiée le 3à avril 2010 renvoie vers l’article qui fait désormais référence chez les conspis, « Histoire du Nouvel Ordre Mondial », publié par Hillard sur le Réseau Voltaire. Pour rappel, Hillard est une des principaux promoteurs en France des théories conspirationistes venues des Etats-Unis, et notamment de celles d’Antony Sutton que nous avons déjà évoquées dans un précédent article. Docteur en science politique, il a un temps enseigné à l’Ecole supérieure de commerce extérieur de Paris. Il intervient parfois sur Radio Courtoisie et a collaboré au think tank d’extrême droite Cercle Jeune France. Son look de curé ne passe pas inaperçu :
  • Pierre Jovanovic : Si LGS n’a pas publié à proprement parler d’article signé Jovanovic, en revanche, l’animateur conspirationniste de Radio Ici et Maintenant est nommément cité dans au moins trois articles, si on en croit son moteur de recherche.
  • Mecanopolis : on ne présente plus ce site suisse conspirationniste et fasciste. LGS a publié un de ses articles le 5 septembre 2009[30], puis un article le citant le 2 juin 2011. Il semble par ailleurs qu’on puisse sans aucun problème citer Mecanopolis dans les commentaires, alors même que LGS refuse tout un tas d’autres commentaires, simplement parce qu’ils ne suivent pas la ligne imposée par le Politburo.
  • Julien Teil : LGS n’a publié qu’un seul article de Julien Teil (le 7 janvier 2010), mais c’est un de trop[31]. En effet, ce Suisse est un des principaux animateurs de Mecanopolis. Il s’est illustré ces derniers mois en Libye aux côtés de Thierry Meyssan, lors d’un épisode tragi-comique qui a agité toute la fachosphère et suscité une rocambolesque course au scoop entre Mecanopolis, Paul-Eric Blanrue, Jean Robin et Le Libre Penseur[32].
  • George Galloway : ancien blairiste et élu du Labour qu’il a quitté depuis la déclaration de guerre contre l’Irak [Edit : un lecteur nous précise : « Ancien Blairiste, vraiment ? Mais alors pourquoi s’est il présenté aux « primaires » du Labour en 1997 contre la candidate soutenue par Tony Blair ? Un Tony Blair pour lequel il n’a pas voté lors de l’élection de la direction du Labour en 1994, déclarant entre autres « I don’t give a fuck what Tony Blair thinks. » Quant à dire qu’il a « quitté » le parti, c’est aller un peu vite en besogne. Il en a été exclu. »], ce journaliste britannique est un fervent défenseur des régimes cubain et iranien. Il intervient souvent sur PressTV.ir, la télévision anglophone officielle du régime iranien [33]. Deux de ses articles ont été publiés en 2009 sur LGS.
  • Domenico Losurdo : habitué depuis plusieurs années du site du Grand Soir, cet hagiographe italien de Staline est un fervent soutien des régimes dictatoriaux se prétendant « communistes » encore en place dans le monde, notamment Cuba et la Chine (il a soutenu la répression au Tibet). Il admire également la Yougoslavie titiste et défend lui aussi le régime iranien, au nom de l’« anti-impérialisme ». Parmi les sites qui reprennent ou publient ses écrits, citons les désormais habituels ISM-France, Réseau Voltaire, Comité Valmy, Mondialisation.ca ou Bellaciao.
  • Etienne Chouard : ce personnage qu’on ne présente plus a été abondamment publié sur LGS en 2005 (mais alors il n’avait pas encore viré sa cuti et était une des figures de l’opposition au TCE), puis de nouveau mais plus rarement depuis 2008 (alors que ses accointances conspirationnistes et fafs étaient par contre déjà évidentes).
  • Allain Jules : ce blogueur populaire dans les milieux conspirationnistes est tout à la fois ségoléniste, dieudonniste et kadhafiste. Il est cité dans trois articles du Grand Soir[34].
  • Laurent Dauré et Dominique Guillemin, deux cadres de l’UPR[35]. Le premier est également un membre actif d’Acrimed[36] (il a encore publié une série d’articles sur le site de l’association entre fin août et début septembre 2011), ceci expliquant peut-être la révélation de l’identité d’une des deux auteurs du papier publié sur Article 11 par l’UPR. En effet, celle-ci était (est ?) elle aussi membre d’Acrimed et cette révélation a eu lieu en représailles d’écrits qu’elle a produits ailleurs sur l’UPR et son grand gourou, François Asselineau. Quoi qu’il en soit, LGS a publié à deux reprises le duo Dauré-Guillemin alors que ceux-ci étaient encore membres du comité directeur du RIF (Rassemblement pour l’Indépendance de la France), une formation d’extrême droite présidée jusqu’à il y a quelques jours par Paul-Marie Coûteaux, animateur à Radio Courtoisie[37]. Dauré a de plus publié sous son nom seul un article sur LGS en 2009. A cela s’ajoute la reprise par LGS des « informations » mensongères de l’UPR dénonçant la journaliste d’Article 11.
  • La Lettre de Bastille-République-Nations (BRN) : LGS publiait jusqu’en 2009 les rendez-vous de ce journal souverainiste, dans la rédaction duquel on retrouve Laurent Dauré, mais aussi Bruno Drweski[38], un proche des milieux négationnistes, admirateur de la dictature biélorusse (qu’il promeut dans Rébellion, le magazine des nationaux-bolcheviques français édité et diffusé par la maison d’édition d’Alain Bonnet de Soral, Kontre Kulture). A noter que Drweski a en outre publié un article en son nom propre sur LGS. A son sujet, les auteurs du livre La galaxie Dieudonné, paru en 2011 aux éditions Syllepse, écrivent : « Bruno Drweski est maître de conférence à l’INALCO, ancien responsable de la revue La Pensée (liée au PCF). Il en sera écarté pour complaisance affichée envers les thèses négationnistes de Claude Karnoouh. Il se revendique cependant toujours militant du PCF (à Nanterre). Il accordera une interview à la revue toulousaine d’extrême droite Rébellion (n°28, janvier-février 2008). »[39] Drweski et Karnoouh animent ensemble la revue La Pensée libre. Quant à BRN, LGS n’est pas le seul média dit « alternatif » à se fourvoyer : depuis plus d’un an, le journal Fakir lui ouvre ses colonnes et BRN y anime librement sa propre rubrique.
  • Le Pôle de renaissance communiste en France (PRCF) : Si Article 11 a bien reproché à LGS de publier Annie Lacroix-Riz, ses journalistes ont oublié de mentionner l’importance des contributions en provenance du PRCF, l’organisation dans laquelle elle milite. Pourtant, les écrits du PRCF sont régulièrement relayés par LGS depuis 2008. Le symbole de ce groupuscule souverainiste qui se veut marxiste-léniniste est un drapeau soviétique croisé avec un drapeau français : tout un programme ! A noter que le PRCF est très proche du Comité Valmy, qui lui se veut républicain et gaulliste (voir ci-dessous). Avec d’autres groupuscules, ils ont formé ensemble en mai dernier un « Arc républicain du progrès », un nouveau collectif fantoche (encore un !) se revendiquant comme LGS de l’héritage du Conseil national de la Résistance (encore un !). Tout comme le Comité Valmy, le PRCF est très apprécié de certains milieux souverainistes de droite et certains de ses militants ont d’ores et déjà noué des contacts avec l’UPR[40].
  • Le Comité Valmy : ce groupuscule souverainiste gaulliste a été relayé à deux reprises en octobre et novembre 2010 par LGS. Tout comme pour le PRCF, des militants Comité Valmy ont noué des liens avec l’UPR[41]. Et tout comme le PRCF, le Comité Valmy est apprécié de certains souverainistes de droite. Oecuménique, son site publie tout à la fois des textes de l’organisation d’Asselineau[42] et des tribunes de l’ex-ministre de la police Jean-Pierre Chevènement (d’ailleurs publié une fois sur LGS). Parmi les sites mis en lien par le Comité Valmy, on compte un des nombreux blogs d’Eva R-sistons, à qui Article 11 a justement taillé un costard.
  • Jacques Richaud : un oubli compréhensible, puisque cet auteur méconnu mais chéri du Grand Soir, admirateur lui aussi de la dictature iranienne et de Kadhafi (entre autres) et qui se définit sur Agoravox comme un « Altermondialiste mais internationaliste, laîque [sic !] mais tolérant, antidogmatique mais sans complaisance pour l’Empire arrogant qui prétend imposer son modèle au monde »[43] a révélé sa véritable nature à l’occasion de la polémique. Stalinien patenté habitant Toulouse, neurochirurgien de son état et adhérent à Acrimed lui aussi, il s’est illustré sur LGS avec des commentaires tout à fait sympathiques à l’égard d’un des animateurs d’Article 11 : « ’J-Double Burqua’ (JBB) ; le J2M du web » ou « le tout aussi anonyme JBB derrière sa ‘burqua mentale’ »[44]. Charmant ! « Antidogmatique », disiez-vous ?
  • Georges Stanechy : autre oubli compréhensible tant ce nom est lui aussi inconnu, mais qu’on se doit pourtant de citer tant il est publié sur LGS, sans doute par amour de son CV digne d’un véritable prolétaire : « Professionnel du développement à l’international » qui « travaille dans le domaine du conseil en gestion à l’international, de la création d’entreprises et du développement » (selon ContreInfo.info qui le publie également). Bien entendu, Stanechy est un fervent soutien des dictatures déjà abondamment citées plus haut – un de plus !

A l’image de Maxime Vivas – un des deux animateurs du Grand soir – qui se fait payer des voyages de presse au Tibet par le gouvernement chinois, Stanechy, lui, dîne avec des businessmen/et ou des dignitaires chinois et rend compte de leurs propos soutenant la politique impérialiste de la Chine au Tibet[45].

Il a enfin publié le 22 août 2011 sur LGS une « analyse » félicitant le FMI (on croyait pourtant que c’était le grand méchant loup) pour son rapport encensant l’Iran et rendant hommage à la réussite ses politiques néolibérales et antisociales (qui ne semblent pas déranger nos « antilibéraux » et « anti-impérialistes » de pacotille)[46]. En relayant ce texte, LGS rejoint les analyses du pourtant honni Alexandre Adler, qui avait quelques mois plus tôt rendu compte de ce rapport sur France Culture à peu près dans les mêmes termes[47]. La honte ?

  • Frédéric Delorca : l’auteur de l’Atlas alternatif paru en 2005 au Temps des Cerises n’est publié qu’une fois sur LGS. C’est, là encore, une fois de trop : grand fan de Chavez et de Milosevic, il considère l’UPR, Michel Collon, Mondialisation.ca et quelques autres comme des « sites amis »[48].

Mise à jour, 17 octobre, 18:45 : Frédéric Delorca vient de publier un article dans lequel, tout en qualifiant notre travail de « liste mac-carthyste », admet : « Celle-là aura quand même eu un intérêt : elle m’a fait penser à détruire la liste de mes « sites amis » accessible sur la page d’accueil de ce blog. J’avais inclus dans cette liste toutes sortes de pages, depuis celles de Michel Collon jusqu’à celles de Znet, en passant par un ou deux blogs sans grande importance. Les trois lignes contre moi m’ont poussé à relire ces liens. Beaucoup d’entre eux me paraissent moins brillants que je ne les trouvais il y a 3 ou 4 ans. Le site « Les Indigènes du Royaume » par exemple, ou « Mondialisation.ca ». Alors pourquoi laisser ceux-là, et ne pas en citer d’autres ? Il faudrait passer son temps à actualiser ce genre de « liens » en disant pourquoi on les apprécie, ce qu’on n’aime pas chez eux etc. Un travail fastidieux et sans intérêt. Donc je supprime la rubrique. Merci à mes détracteurs/calomniateurs de m’avoir fait penser à ça ! » Dont acte.

– Caleb Irri : « penseur double » abondamment publié par LGS, Caleb Irri est un blogueur qui est aussi habitué des colonnes de Bellaciao, de Dazibaoueb, du Post et d’Agoravox. On le retrouve sur Mecanoblog, sur ReOpen911 ou chez Michel Collon, qui reprennent ses écrits. Sur son site personnel, il affiche des liens vers Bellaciao, Agoravox, LGS, Eva R-sistons et Etienne Chouard et fantasme sur une « assemblée constituante ». Il prétend faire des exercices de « double-pensée », en référence au 1984 de George Orwell[49]. Encore un qui n’a rien compris à Orwell…

  • Gilles Bonafi : contributeur occasionnel du Grand Soir, Bonafi multiplie les blogs et les pages personnelles comme Jésus multipliait les pains (du moins si on en croit les Chrétiens). Outre un Skyblog, il dispose aussi d’un espace sur Agoravox, sur le site facho et conspi Oulala.net et d’un blog sur la plateforme Haut et Fort, particulièrement prisée de l’extrême droite. On le retrouve également sur Mondialisation.ca, Dazibaoueb, Vigile.net, le Comité Valmy, AlterInfo et chez Eva R-sistons, entre autres réjouissances.
  • Do de Mai68.org : Depuis environ un an, LGS semble adorer les écrits de Do, animateur de Mai68.org, un site conspirationniste délirant sur lequel il suffit pourtant de se rendre pour constater l’indigence du propos. Do lui-même se dit « anarchiste à tendance déséquilibré »[50] (sic) : une définition qui lui sied à merveille ! La nuit, il rêve que des monstres « sionistes » se cachent dans son placard ou sous son lit, prêts à le dévorer tout cru ou[51], plus prosaïquement, à « censurer » son site Internet[52]. Pour la petite histoire, le rationaliste Saint Jean Bricmont a trouvé du charme à ses écrits il y a quelques temps :
  • Maryvonne Leray : C’est également depuis 2010 que LGS publie régulièrement Maryvonne Leray, qui comptabilise pas moins de seize articles sur le site. Cette photographe amateure habitant la région nantaise anime Le Cri du Peuple 1871 (mleray.info), son site personnel sur lequel elle traite de politique. Ses billets sur la politique internationale ne sont que de mauvaises reprises des thèses fumeuses défendues ailleurs par LGS ou la Belgian Connection. Sa vision des luttes sociales est celle d’une stalinienne dogmatique. Sur Facebook, elle commente de temps en temps les billets de Saint Jean Bricmont. Sur son site, elle met en lien tout à la fois le Cuba Solidarity Project de Viktor Dedaj (l’un des deux animateurs du Grand Soir) ou Annie Lacroix-Riz, mais aussi des sites corrects comme celui de L’Humanité, Basta !, Resf 78, ou un site sur le génocide des Rroms. Cependant, Mecanoblog, le blog de Mecanopolis, apparaît à leurs côtés, transformant le tout en un mélange tout à fait indigeste !
  • Patrice Bardet : le troll stal’, rouge-brun, conspi et antisémite de Cysoing (banlieue de Lille) qui pollue depuis des années les Indymedia, militant de la CGT et de la CSP 69 n’a publié aucun article sur LGS. En revanche, c’est un commentateur régulier du site – ainsi que de son alter-ego stalinien Bellaciao – qu’il n’a manqué en aucune occasion de défendre partout contre Article 11, avec comme à son habitude beaucoup de mauvaise foi. Parmi les obsessions habituelles de Bardet, les « sionistes » et les « anarcho-sionistes » dont il doit lui aussi cauchemarder la nuit.
  • Azim, insignifiant dessinateur conspirationniste, dieudonniste et soralien : LGS a été un des rares sites à faire la promotion de sa BD sur le 11-Septembre parue en 2010[53].

***

Soulignons tout de suite que nous n’avons cité là que quelques exemples parmi les plus évidents. Bien d’autres auteurs douteux publient sur LGS, au premier rang desquels les deux animateurs du site, Maxime Vivas et Viktor Dedaj, que nous n’avons pas mentionnés ici, tandis que chaque jour de nouveaux postulants viennent s’ajouter à la liste. Et ce sans compter les forums qui regorgent de propos plus que limite voire d’apologies pures et simples de théoriciens fascistes et de régimes autoritaires. Nous sommes donc impatients de connaître le résultat des nouveaux calculs savants dans lesquels LGS ne va pas manquer de se lancer pour tenter de minimiser la portée de ces publications. Si le taux d’articles douteux était selon eux de 1% avant l’été, qu’en est-il à présent, après réévaluation ?

[2] Les savant calculs du Grand Soir peuvent être vérifiés ici : legrandsoir.info/analyse-de-la-culture-du-mensonge-et-de-la-manipulation-a-la-marie-anne-boutoleau-ornella-guyet-sur-un-site-alter

[3] Félicitations à Acrimed pour ce grand morceau de bravoure : legrandsoir.info/droit-de-reponse-d-acrimed-une-mise-en-cause-injustifiee.html

[4] Félicitations à Jean-Luc Mélenchon : legrandsoir.info/200-citations-pour-comprendre-le-monde-passe-present-et-a-venir.html

[5] Invitations annoncées à grands renforts de publicité sur LGS. Voir ici : elsie-news.over-blog.com/article-le-grand-soir-envahit-la-fete-de-l-humanite-83651015.html et là (l’annonce a visiblement disparu du site, remplacée par ce compte-rendu) : legrandsoir.info/le-grand-soir-etait-un-peu-chez-lui-a-la-fete-de-l-humanite

[7] Le 30 juin 2011 : legrandsoir.info/le-colonialisme-des-temps-modernes.html Le 10 juillet 2011 : legrandsoir.info/escroquerie-infosyrie-etait-au-meeting-pro-syrien-de-bhl.html Le 26 juillet 2011 : legrandsoir.info/syrie-rami-abdel-rahmane-fournisseur-quasi-exclusif-de-fausses-nouvelles.html

[8] Par exemple ici : legrandsoir.info/Doxa-occidentale-et-Nouvel-Ordre-mondial-est-ce-la-fin-d-une-epoque.html

[9] Extraits de deux articles : legrandsoir.info/syrie-entre-conflits-armes-et-dialogue.html et legrandsoir.info/syrie-schizophrenie-mediatique-l-interview-de-sofia-amara.html

[11] On se demande bien comment une insurrection populaire pourrait « commettre des atrocités » contre des flics et des militaires surarmés et surentraînés, mais bon…

[12] En effet, on n’a plus lu d’écrits de cette journaliste sur ces sujets dans un média alternatif depuis cette polémique.

[13] Comme on a pu le constater sur place et comme Skandrani elle-même l’admet sur son blog : lavoixdelalibye.com/ ?p=723 L’appel à cette manifestation relayé par Michel Collon se trouve sur son site : michelcollon.info/Anti-guerre-manif-a-Paris-petition.html

[14] Voir ici : pierrepiccinin.eu/article-moyen-orient-l-iran-havre-de-paix-pour-les-chretiens-du-moyen-orient-63141992.html

[15] Voir là : pierrepiccinin.eu/article-france-nicolas-sarkozy-ou-le-gaullisme-en-miettes-61010796.html Pierre Piccinin écrit : « Charles de Gaulle lui-même s’était catégoriquement opposé à l’expansionnisme israélien, dont il avait dénoncé la politique de conquête et de domination en Palestine, dans un discours resté célèbre. C’est ainsi que, en 1969, à la suite d’une attaque israélienne sur le Liban (et deux ans après la Guerre des six jours et l’annexion par Israël du Sinaï égyptien, de la Cisjordanie et du Golan syrien), il refusa la livraison d’avions de combat commandés à la France par Israël, les Mirages. Des ingénieurs et officiers français d’origine juive choisirent alors de transmettre les plans du Mirage aux services de renseignements israéliens et Israël put entreprendre elle-même sa construction. Cette affaire de haute trahison, rapidement étouffée car elle rappelait trop le cas Dreyfus et impliquait l’avionneur Serge Dassault (de son vrai nom Serge Bloch), braqua d’avantage encore le Général de Gaulle à l’encontre de l’Etat israélien. »

[16] Une recherche Tineye nous en donne deux occurences, sur foto.krabjiem.lv et moronail.net.

[17] A lire sur son site (sous forme de document Word) : robertbibeau.ca/palestine/BETISIERSIONISTE3.doc

[18] Voir ce fichier, au nom éloquent : robertbibeau.ca/palestine/sionisteNazi.doc

[19] Chez les nazis, les Juifs étaient aussi responsables du prétendu développement de l’homosexualité, perçue comme une « perversion », autant que de la soi-disant promotion d’autres « races » destinées à faire « dégénérer » le « sang allemand ». Dans Lingua Tertii Imperii, le philologue juif allemand Victor Klemperer, s’il ne cite pas forcément ces deux exemples, en cite d’autres qui démontrent la primauté accordée par les nazis à l’antisémitisme. Ainsi, tous ceux qu’ils considéraient comme leurs adversaires politiques se voyaient affublés du qualificatif « juif », qu’ils le soient ou non. C’était par exemple le cas des communistes, des Francs-Maçons, etc.

[20] Là encore, en traitant Israël de « génocidaire » ; Bibeau procède à une inversion de valeurs cherchant à faire le parallèle avec l’Allemagne nazie, et typique d’une rétorique antisémite et négationniste. Or, si Israël commet bien des crimes de guerre – voire des crimes contre l’humanité – en Palestine, le qualificatif de « génocidaire » est plus que sujet à caution.

[21] Voir ici : legrandsoir.info/GRANDEURS-ET-DECHEANCES-DES-CONSPIRATIONNISTES.html

[24] Consultable ici : legrandsoir.info/PARIS-des-fanatiques-sionistes-pratiquent-le-vandalisme-en.html

[26] Voir ici : legrandsoir.info/qui-peut-sauver-la-libye-de-ses-sauveurs-occidentaux-pas-la-gauche-francaise.html

[27] Consultable ici : legrandsoir.info/Le-cycle-vicieux-de-violence-de-l.html Sur les Black Blocs en tant qu’ »alliés objectifs » de la police, sa phrase exacte est : « Question fréquente : les casseurs du Black Block sont-ils des provocateurs travaillant pour la police ? Incapable d’enquêter sérieusement sur cette question, ma propre réponse intuitive est : subjectivement non, mais objectivement oui. »

[28] A voir ici : enquete-debat.fr/archives/olivia-zemor-le-gouvernement-condamne-le-blocus-dans-les-mots-pas-dans-les-actes

[30] Voir ici : legrandsoir.info/L-Union-europeenne-a-decide-de-reintroduire-la-peine-de-mort.html

[31] Voir ici : legrandsoir.info/Le-Debat-Public-sur-les-nanotechnologies-ademocratique.html

[32] Epopée dont LGS a relaté au moins un épisode, via un copié-collé du Réseau Voltaire et de Silvia Cattori : legrandsoir.info/+le-reseau-voltaire-denonce-la-tentative-d-arrestation-de-thierry-meyssan-par-les-rebelles+.html

[34] Voir ici : legrandsoir.info/recherche.html ?cx=partner-pub-4397068416067908%3A6ww16eql74y&cof=FORID%3A9&ie=utf-8&sitesearch=legrandsoir.info&q=+allain+jules#472

[35] Voir la rubrique « Nos responsables » du site de l’UPR : u-p-r.fr/responsables

[36] Comme chacun pourra le constater ici : acrimed.org/auteur208.html

[37] LGS a publié ces deux gus le 18 février 2008, le 30 septembre 2009 et le 19 octobre 2009 (Dauré seul). Or, les mêmes étaient invités par Coûteaux sur Radio Courtoisie en tant que responsables du RIF le 2 décembre 2009 : radio-courtoisie.over-blog.com/article-ljn-paul-marie-couteaux-2-12-40480651.html

[38] La liste des membres de l’équipe de BRN est consultable ici : brn-presse.fr/#L_equipe.D

[39] Michel Briganti, André Déchot, Jean-Paul Gautier, La galaxie Dieudonné – Pour en finir avec les impostures, Paris : Syllepse, 2011. Sur Drweski, voir la note 62, pages 24 et 25

[40] A lire sur le Facebook du grand gourou de l’UPR : facebook.com/topic.php ?uid=367713397611&topic=14460 Voir aussi l’article de Rebellyon qui a déclenché la fureur de l’UPR contre la journaliste d’Article 11 : http://rebellyon.info/Attention-l-ultra-droite.html.

[41] Voir op. cit.

[42] Par xemple ici : comite-valmy.org/spip.php ?article206

[43] Voir ici : agoravox.fr/auteur/jacques-richaud

[44] A lire ici : legrandsoir.info/analyse-de-la-culture-du-mensonge-et-de-la-manipulation-a-la-marie-anne-boutoleau-ornella-guyet-sur-un-site-alter#forum68540

[45] Voir sur son blog : stanechy.over-blog.com/article-5425588.html

[46] A lire ici : legrandsoir.info/iran-rapport-fmi-aout-2011.html

[48] Voir ici : delorca.over-blog.com/pages/Liens_vers_des_sites_amis-308804.html

[49] Voir ici : calebirri.unblog.fr/a-propos/

[50] A lire sur Le Post : lepost.fr/article/2009/12/17/1845533_anarchiste-a-tendance-desequilibre.html et sur son blog : mai68.org/spip/spip.php ?article864

[51] Comme on peut le constater dans cet article, ou le mot sioniste et ses dérivés est comptabilisé pas moins de vingt-trois fois et mis à toutes les sauces, au service d’une analyse politique très pertinente : « Il faut bien savoir qu’indy-Paris a joué un rôle énorme dans la victoire contre le CPE en 2006. Mais cette victoire fut aussi une victoire contre l’antisioniste Villepin. […]En effet, à l’époque du CPE, Indy-Paris n’était pas totalement contrôlé par les sionistes. Ce qui fait que des antisionistes radicaux, comme moi, pouvaient poster à peu près tout ce qu’ils voulaient sur Indy-Paris sans être censurés. Surtout que j’avais très efficacement participé à la lutte contre le CPE, sans savoir que du même coup, je participais aussi à l’élévation et à l’avènement de Sarkozy, un sioniste très visiblement d’extrême droite, ce qui arrangeait bien les sionistes participant au comité de censure d’indymedia Paris ; car, pour eux, que Sarkozy soit très visiblement d’extrême droite, ils s’en foutaient complètement pourvu qu’il soit sioniste. […] La fermeture d’indymedia Paris a permis sa totale reprise en main par les sionistes. Et j’y suis maintenant insulté et diffamé chaque fois que j’y poste un texte en mettant un lien vers mai68.org pour indiquer la source. Les sionistes qui contrôlent Indy-Paris osent dire que je suis, et que mai68.org est, lié à l’extrême-droite ! Ils n’osent plus trop me traîter d’antisémite, car cette diffamation ne prend plus, surtout venant des sionistes. » etc., etc. A lire ici : mai68.org/spip/spip.php ?article1657

[52] On ne compte plus les articles de Do sur la prétendue censure dont il serait l’objet. En voici quatre : lepost.fr/article/2010/04/22/2043716_voici-comment-mai68-org-a-contre-une-attaque-internet-massive-de-la-part-de-l-etat.html , lepost.fr/article/2010/04/08/2024008_mai68-org-est-il-censure-en-france.html , mai68.org/spip/spip.php ?article1323 , mai68.org/ag/1604.htm

[53] On l’a découvert au moment de la polémique, où il n’arrêtait pas de spammer l’adresse de son site sur les forums d’Article 11. Voici l’article que lui a consacré LGS : legrandsoir.info/BD-Bush-Ben-copains-comme-cochons-par-AZIM-aux-editions-Paquet.html


posté le 9 février 2019  par https://conspishorsdenosvies.noblogs.org/post/2011/10/17/grand-soir-et-gueule-de-bois/  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.5 [24404]
Top