RSS articles
Français  |  Nederlands
Les forces de police ne sont pas au-dessus des lois
posté le 28/02/19 par LDH Mots-clés  antifa  luttes sociales  médias  répression / contrôle social 

CP

Ce mardi 5 mars, un photographe, un collectif de photographes, un média associatif et une association de défense des droits humains vont être attraits* devant les tribunaux par les services de police. Pour quelle raison ? Pour avoir organisé une exposition photographique visant à mettre en débat des questions prégnantes sur des sujets d’intérêt public. Au programme, une exposition collective sur la répression de la liberté d’expression dans l’espace public, la criminalisation croissante des mouvements sociaux, des migrant·e·s, des citoyen·ne·s et des journalistes, les violences policières, le droit de filmer la police, le recours aux armes à létalité réduite pour gérer les manifestations, etc. Des questions qui demeurent très actuelles…

Parle-t-on ici de la Turquie ? De la Hongrie ? De la Pologne ? Non, de la Belgique. En effet, les personnes poursuivies sont la Ligue des Droits Humains, ZinTV, le Collectif Krasnyi et un photographe à titre individuel. Par qui ? Par la zone de police Bruxelles-Ixelles et 3 de ses membres. Sur quelles bases ? Violation de la vie privée et atteinte à l’honneur et à la réputation des policiers concernés.

En novembre 2018, la LDH, ZinTV et Krasnyi organisaient une exposition collective, à visée tant artistique qu’éducative, pour aborder des thèmes auxquels elles sont régulièrement confrontées (voir http://www.krasnyicollective.com/NEWS/dont-shoot-exposition-collective/). L’objectif affiché était autant d’informer le public que de débattre de ces thématiques de société. Bref, réaliser leurs missions respectives en faisant usage de l’un de leurs droits les plus fondamentaux : la liberté d’expression.

Qu’en ont pensé la zone de police Bruxelles-Ixelles et certains de ses membres ? Ils l’ont qualifié d’atteinte à la vie privée des membres des forces de l’ordre, pourtant représentés dans l’exercice de leurs fonctions.

Ils ont donc décidé d’assigner nos 3 associations et l’un des photographes concernés, en demandant la modique somme de 2500 euros par policier, cela en contradiction flagrante tant avec la liberté d’expression et le droit à l’information du public qu’avec la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme et de la Cour de justice de l’Union européenne.

Il convient en effet de rappeler à la police que tant les tribunaux belges qu’européens ont affirmé à de multiples reprises le droit de filmer mais également de diffuser des images des forces de l’ordre. En effet, la Cour européenne des droits de l’homme vient encore récemment de rappeler qu’" : « Il n’y a pas de doute quant au fait que le comportement des agents dans l’exercice de leur autorité publique et les possibles conséquences de ce comportement sur [les individus] sont d’intérêt public » (CEDH, arrêt Toranzo Gomez c. Espagne, 20 novembre 2018). Quant à la Cour de justice de l’Union européenne, elle vient de reconnaître qu’un·e citoyen·ne qui, pour critiquer son comportement, filme la police en activité et diffuse ensuite les images, peut se prévaloir de l’exception de journalisme si son seul but est la divulgation au public d’informations, d’opinions ou d’idées (CJUE, arrêt Buivids c. Lettonie, 14 février 2019).

À noter que les photos montrent qu’aucun de ces policiers ne portait une plaquette nominative ou un numéro d’intervention permettant de l’identifier. Ce qui est, par ailleurs, contraire à la loi, qui impose que « Tout fonctionnaire de police et agent de police en service doit pouvoir être identifié en toutes circonstances » (art. 41, § 1er, al. 1er de la loi sur la fonction de police).

Alors que les faits se sont déroulés il y a plus de 3 mois, la citation tombe à un moment où deux policiers de la même zone sont renvoyés en correctionnelle pour avoir porté atteinte aux droits des journalistes de… ZinTV (https://www.zintv.org/Proces-ZIN-TV-et-ATTAC-Deux-policiers-renvoyes-en-correctionnelle).

Pure coïncidence ? Quoi qu’il en soit, l’atteinte tant au métier de journaliste qu’à celui de défenseur des droits humains est patente. Les associations concernées sont décidées à défendre leurs droits fondamentaux jusqu’au bout. Rendez-vous devant les tribunaux.

* attraire : Assigner ou citer quelqu’un en justice.


posté le 28 février 2019  par LDH  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

www.indymedia.org
africa
Ambazonia Canarias estrecho / madiaq Kenya Nigeria South Africa
canada
London, Ontario Maritimes Montreal Ontario Ottawa Quebec Thunder Bay Vancouver Victoria Windsor
east asia
burma Jakarta Japan Korea Manila QC Saint-Petersburg
europe
Abruzzo Alacant Andorra Antwerpen Armenia Athens Austria Barcelona Belarus Belgium belgrade Bristol Brussels Bulgaria Calabria Croatia Cyprus emilia-romagna estrecho / madiaq Euskal Herria Galiza Germany grenoble Hungary Ireland Istanbul Italy La Plana Liege liguria Lille linksunten lombardia London Madrid Malta Marseille Nantes Napoli Netherlands Nice Northern England Norway Nottingham Oost-Vlaanderen Paris/Île-de-France Patras Piemonte Poland Portugal Roma Romania Russia Sardegna Scotland Sverige Switzerland Torun Toscana Toulouse Ukraine United Kingdom Valencia
latin america
Argentina Bolivia Chiapas Chile Chile Sur CMI Brasil CMI Sucre Colombia Ecuador Mexico Peru Puerto Rico Qollasuyu Rosario santiago Tijuana Uruguay Valparaiso Venezuela
oceania
Aotearoa Brisbane burma darwin Jakarta Manila Melbourne Perth QC Sydney
south asia
India Mumbai
united states
Arizona Arkansas Asheville Atlanta Austin Austin Indymedia Baltimore Big Muddy Binghamton Boston Buffalo Charlottesville Chicago Cleveland Colorado Columbus DC Hawaii Houston Hudson Mohawk Kansas City LA Madison Maine Miami Michigan Milwaukee Minneapolis/St. Paul New Hampshire New Jersey New Mexico New Orleans North Carolina North Texas NYC Oklahoma Philadelphia Pittsburgh Portland Richmond Rochester Rogue Valley Saint Louis San Diego San Francisco San Francisco Bay Area Santa Barbara Santa Cruz, CA Sarasota Seattle Tampa Bay Tennessee Urbana-Champaign Vermont Western Mass Worcester
west asia
Armenia Beirut Israel Palestine
process
FBI/Legal Updates Mailing Lists Process & IMC Docs Tech Volunteer
projects
Print Radio Satellite TV Video
regions
United States
topics
Biotech

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.

RSS articlesRSS articles |  Site réalisé avec spip 3.2.5 [24404]
Top