ACCTION : Pas de contrat pour enfermer des enfants / Geen contract om kinderen op te sluiten

Pas de contrat pour enfermer des enfants !
Pour dénoncer la construction des unités familiales du 127 bis. Objectif ? Dénoncer l’implication de l’entreprise de construction Lareco Bornem NV dans les travaux. Au-delà de cette entreprise, ces citoyen.nes dénoncent « ceux qui collaborent activement à la mise en œuvre du programme inhumain du gouvernement ».
La construction des unités familiales du centre fermé 127bis est presque terminée et concrétise la volonté du gouvernement fédéral d’enfermer de nouveau les enfants dans le but de les expulser. Selon les dernières informations, ces unités pourraient être opérationnelles dès mars 2018.

L’entreprise de construction Lareco Bornem NV collabore en connaissance de cause à l’exécution de cette décision indigne et inhumaine. Il est effectivement interpellant de trouver sur la page Facebook de Lareco Bornem NV une photo des travaux issue d’un article du Standaard (14/09/2017) avec comme légende : « Les travaux au centre d’asile pour familles avec enfants mineurs ont commencé. Cent organisations contre le centre de détention pour familles avec enfants ».

Le visage couvert d’un masque blanc pour dénoncer l’ « invisibilisation » des personnes emprisonnées dans les centres, le collectif exige l’arrêt des travaux. « Peu de gens connaissent l’existence de ces centres et les conditions dans lesquelles les personnes qui y sont détenues vivent. De l’enfermement à l’expulsion, la violence des politiques migratoires atteint son paroxysme avec les centres fermés », explique une citoyenne. Des barreaux sur un logo : c’est ce qu’un collectif de citoyen.nes met en scène dans une vidéo via ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=H60p9zB9Gjo

Dans un courrier envoyé le 24 janvier, une quinzaine d’organisations francophones et néerlandophones* ont voulu clarifier avec l’entreprise les enjeux d’une telle construction et lui ont adressé les demandes suivantes : cesser sa collaboration dans ce projet qui bafoue les droits fondamentaux des familles étrangères privées illégitimement de liberté, et s’exprimer publiquement sur l’enfermement des enfants en Belgique. Ce courrier est resté sans réponse.

Appel à l’action !

Nous vous invitons à inonder Lareco Bornem NV de mails, à publier des messages et des commentaires sur leur page Facebook et à les appeler pour exprimer votre indignation, tout ceci plusieurs fois par semaine si possible !
info@lareco-bornem.be
https://www.facebook.com/LarecoBornemNv/
+32(0)3 890 68 80

Vous trouverez un mail type en néerlandais (préférable) et en français, à modifier selon votre inspiration, via ces liens sources (pour plus de détails) de cet article :
http://www.gettingthevoiceout.org/geen-contract-om-kinderen-op-te-sluiten/
http://www.gettingthevoiceout.org/pas-de-contrat-pour-enfermer-des-enfants/
http://regularisation.canalblog.com/archives/2018/01/31/36098429.html
https://bxl.indymedia.org/spip.php?article17343


publié le 8 février 2018

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top