Une societe malade de surconsommation

Bonjour,

La surconsommation, maladie de nos sociétés occidentales, désigne un niveau de consommation situé au-dessus de celui des besoins normaux ou d’une consommation moyenne. Au-delà d’un certain seuil, la surconsommation est un facteur de surexploitation de ressources naturelles, pas, peu, difficilement, dangereusement ou lentement renouvelables. Quand une de ces ressources épuisée ne peut plus être remplacée par une autre, des besoins primaires peuvent ne plus pouvoir être assurés.

Certains courants de pensée, notamment écologistes et tiers mondistes puis altermondialistes ou du développement soutenable, estiment que plusieurs pays développés actuels sont en état de surconsommation, ce qui entraînerait via les effets du libre-échange sur l’environnement des effets socio-économiques et écologiques négatifs à échelle planétaire. La notion de surconsommation comme celle d’empreinte écologique (ou d’empreinte énergétique pour le domaine de l’énergie) commence à intéresser les économistes, notamment depuis le Rapport Stern et le sommet mondial de la Terre de Rio (Rio, juin 1992).

Une citation qui s’accorde bien avec ce sujet :

« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. » Jiddu Krishnamurti, Philosophe d’origine indienne, 1895-1986

Meilleures salutations

Jean-François Jaudon


publié le 12 juin 2018  par a:2:{s:9:"OP_pseudo";s:9:"Jaudon JF";s:8:"OP_email";s:0:"";}  Email : a:2:{s:9:"OP_pseudo";s:9:"Jaudon JF";s:8:"OP_email";s:0:"";}

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top