L’islamogauchisme : couvrir les intégrismes religieux musulmans

Première réponse au long texte de François Munier qui ne saurait suffire à dire ce que peut signifier l’isl@m0-gauchi$me.

Il ne s’agit pas seulement pour moi, on le verra, d’une simple réponse à son mépris répété, ie à sa façon de dire "seksoséparatisme" au lieu de sexoséparatisme (détail révélateur) pour nier ce phénomène machiste et sexiste qui est très présent chez les intégristes musulmans et juifs haredim mais que l’on trouve ailleurs comme pratique moins radicale (plus soft) et non justifiée (souvent) et que j’ai nommé "sous-culture" (sexoséparatiste).

Cette façon de critiquer en méprisant montre qu’il ne s’agit pas d’une simple critique mais d’une haine installée car cela s’ajoute d’autres critiques acerbes et répétées comme contre "peuple-classe" ou "travailliste" (mais c’est ici hors de sujet).

En fait, je l’ai repris récemment quand on me rattache insidieusement - par amalgame à but de dénigrement malveillant - à l’extrême-droite que je combats par ailleurs. Je peux, comme l’écrit F Munier faire sans problème aucun - lui aussi y va - "les poubelles de l’extrême-droite" (j’ai des exemples en tête que je ne renie nullement bien au contraire) mais c’est pour faire une critique qui consiste à dé-essentialiser la critique à la déglobaliser et à la porter contre les seuls extrémistes religieux. Quand on dit "problème de l’intégrisme religieux" (dont celui musulman), ce n’est certainement pas identique à "problème musulman" ! On le dit mais çà ne passe pas ! C’est une stratégie antiraciste et anti-intégriste combinée à d’autres luttes souvent. Et cela protège tous les autres musulmans, tous ceux qui ne tiennent pas un discours machiste, sexiste et pro-patriarcat sous couvert du Coran ou d’autres références jugées supérieures, tous ceux qui ne mettent pas cela en pratique chez eux ou dans le quartier.

Ordinairement, je préfère celui de "GAUCHE REGRESSIVE " de Maajid Nawaz (2) qui permet de viser la défense de tout ce qui peut s’assimiler à du réactionnaire , du non progressiste, non émancipation bien au-delà du monde musulman radical .

Mais parfois ce mot dit assez bien que mon contradicteur s’obstine longuement et férocement à défendre les musulmans intégristes, alors qu’il ne le ferait pas ou pas ainsi pour d’autres religions. Certes le terme est polémique mais relativement faiblement et mon contradicteur - FM - est lui aussi très polémique et il n’hésite pas (lui ou son pote) à porter des attaques qui déconsidère beaucoup l’autre. C’est même assez surprenant cette sorte de "harcèlement" (sens vulgaire du terme ni celui du droit ni celui des féministes). L’accusation d’i-gauch0 est bien légère à côté et elle ne fait que montrer une tendance à absoudre ce qui est réactionnaire dans cette religion ou dans d’autres. Car la catégorie d’intégrisme religieux ne porte pas évidemment que pour les musulman et l’islam. Ce serait suspect ! Et le pluriel à intégrismes signifie qu’il y a plusieurs types mais aussi plusieurs niveaux .


publié le 18 août 2018

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top