[ Belgique ] : Ouverture d’un nouveau centre fermé pour femmes

https://hurriya.noblogs.org/post/2019/05/04/belgio-governo-federale-apre-nuovo-centre-ferme-cie-per-sole-donne/

Le 7 mai, à Holsbeek (près de Louvain), deux ministres du gouvernement actuel ouvriront officiellement un centre fermé (CRA) réservé aux femmes. Le nouveau lager [lieu d’enfermement, ndt], qui pourra accueillir jusqu’à 50 personnes, est un ancien hôtel situé à la périphérie de la ville flamande. De 2013 à 2015, la structure a déjà été utilisée pour accueillir les demandeurs d’asile en attente d’un retour « volontaire ».

Actuellement, les femmes qui seront transférées dans le nouveau centre sont toutes détenues dans une aile du centre fermé de Bruges. Quant aux couples, ils seront tous envoyés au centre 127 bis à Steenokerzeel près de Bruxelles.
La procédure veut que les femmes et les hommes qui partagent les mêmes lieux de détention soient strictement séparés et ne partagent aucun espace, y compris les cours intérieures.

  • La construction du centre fermé réservé aux femmes a été projetée en 2017 par l’ancien secrétaire d’Etat à l’émigration Theo Francken, membre du parti flamand de droite et xénophobe N-VA, qui a quitté le gouvernement il y a quelques mois car il était contre la ratification par le Premier ministre du traité de Marrakech* sur l’immigration.
  • Parmi les différentes mesures xénophobes annoncées par le ministre, il y a également la construction de 3 nouveaux centres fermés d’ici 2021 (Holsbeek en fait partie).

- La Belgique compte plus de 7000 [dites] « étrangères » par an enfermées dans les centres fermés en vue de leur expulsion (85 millions d’euros ont été alloués à cette fin en 2018).

- De plus, en août dernier, le gouvernement fédéral a également construit un centre de détention « familial », c’est-à-dire pour les familles « étrangères » accompagnés d’enfants mineurs (quatre ou cinq familles de 6/8 personnes peuvent être détenues simultanément).

  • Ces derniers mois, le Conseil d’État s’est opposé à la détention de mineurs en raison du bruit causé par la proximité de la piste de l’aéroport international (sic).

Il y a quelques jours, le gouvernement, qui continuait de détenir des familles, a indiqué qu’il voulait s’adapter à la décision de la cour sans pour autant fermer ou déplacer l’établissement.

Non Aux Centres Fermés

Libere tutti !

Liberté pour tou-te-s !

* qui n’est autre qu’une façade humanitaire pour améliorer la « coordination » (gestion) internationnale en matière de migration.


publié le 6 mai 2019

copyleft Copyleft Indymédia (Independent Média Center). Sauf au cas où un auteur ait formulé un avis contraire, les documents du site sont libres de droits pour la copie, l'impression, l'édition, etc, pour toute publication sur le net ou sur tout autre support, à condition que cette utilisation soit NON COMMERCIALE.
Top