RSS articles
Français  |  Nederlands

10 familles expulsées par le SAMU Social !

posté le 25/04/16 Mots-clés  action  logement / squats / urbanisme 

8h30 :
Urgent ! 10 familles sans papiers sont mis expulses par le SAMU Social rue de la Senne. Action maintenant au coin de la Rue de la Senne et la Rue de l’Abattoir pour mettre la pression sur le SAMU Social. Venez les soutenir !


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
image001-1.jpg

Commentaires
  • 25 avril 2016 09:58

    Les familles expulsées se trouvent avec tout au coin de la Rue de la Senne avec le Bv de l’Abattoir (petit ring). La presse est présente ainsi que le commissaire aux droits de L’enfant Bernard De Vos. Illes vont tenter de négocier avec le SAMU.

  • 25 avril 2016 16:03

    Les familles sont dans les locaux d’une association, mais il y a la promesse qu’elles peuvent encore rester 1 semaine au samu social. Le 2 mai on va de nouveau les expulser puisque la compétence est à Theo Francken qui doit fournir un acceuil pour des familles avec enfants sans-papiers ou bien les placer dans un centre "de retour" ! À suivre...

  • Les familles sont parties dans la nature et ne rentrent pas au samusocial apparament. Nous vous tenons au courant, si possible...

  • 26 avril 2016 08:38

    Les familles sont quand-même rentrées dormir au samusocial.

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.