RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

13ème Séminaire international du CADTM sur la Dette et les Droits humains Que peuvent faire les États pour stopper les fonds vautours ?

posté le 15/10/14 par Christine Vanden Daelen
lieu : Maison des Parlementaires (Parlement fédéral de Belgique)
adresse : 21 rue de Louvain, 1000 Bruxelles
Mots-clés  alternatives  économie  réflexion / analyse 

L’Argentine est aujourd’hui la proie d’une poignée de créanciers spéculateurs, connus sous le nom de “fonds vautours”. Profitant des graves difficultés financières des États, les fonds vautours rachètent à très bas prix des créances sur les États pour ensuite les contraindre par voie judiciaire à les rembourser au prix fort, c’est à dire le montant initial des dettes, augmentées d’intérêts, de pénalités et de divers frais de justice. Face à cette situation qui ne touche pas seulement l’Argentine mais également des pays d’Afrique et d’Europe, il est urgent de multiplier les lois contre les fonds vautours et de remettre en cause les dettes illégitimes de ces pays.

Parrainages : Olga Zrihen (sénatrice) et Ahmed Laaouej (député)

Soutiens : EURODAD, CNCD-11.11.11, Koepel van de Vlaamse Noord-Zuidbeweging - 11.11.11

Date : Mardi 28 octobre 2014 de 9h15 à 16h30

Lieu : Maison des Parlementaires (Parlement fédéral de Belgique), 21 rue de Louvain, 1000 Bruxelles.

Langues disponibles : Français, anglais, espagnol.

Entrée libre mais inscription obligatoire avant :
pour vous inscrire (au plus tard le 21 octobre) : écrire à Maud Bailly en précisant votre nom, prénom et votre organisation (facultatif) : maudbailly chez cadtm.org ; 0032 (0) 485 51 22 89

Suivi par une conférence, le 29 octobre, à Bruxelles : http://cadtm.org/Argentina-Che
Programme du Séminaire

Introduction (9h15-10h15) :

Renaud Vivien (CADTM Belgique)

Ahmed Laaouej (député fédéral) et Olga Zrihen (sénatrice)

1er Panel : Le cas argentin : bilan et perspectives (10h15-11h30)

Modération : Jan Jan Van de Poel (11.11.11)

Mario Cafiero (ex-député national argentin, président du parti politique "Proyecto Sur", co-auteur du livre La Argentina Robada et de nombreuses analyses sur la dette externe argentine)

Maria Elena Saludas (ATTAC-CADTM Argentine)

Pause café : 11h30-11h45

2ème Panel : Quelles sont les lois existantes contre les fonds vautours ? (11h45-13h00)

Modération : Antonio Gambini (CNCD-11.11.11)

Tim Jones (Jubilé UK)

Louise Abellard (juriste spécialiste des fonds vautours)

Pause déjeuner : 13h00-13h45

3ème Panel : Comment renforcer la lutte contre les fonds vautours et la dette illégitime au niveau belge, européen et internationale ?(13h45-16h00)

Modération : Émilie Paumard (CADTM Belgique)

Tiago Stichelmans (EURODAD)

Dominique Mougenot (Magistrat belge et Maître de conférence à la Faculté de droit de Namur)

Cephas Lumina (Professeur de droit à l’Université de Fort Hare, Afrique du Sud et ancien Expert des Nations-Unies sur la dette extérieure et les droits humains)

Georges Katrougalos (Juriste grec et Eurodéputé)

Synthèse du Séminaire par Claude Quémar (CADTM France) (16h00-16h15)


posté le  par Christine Vanden Daelen  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
affiche_xiiieme_(...).zip

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.