RSS articles
Français  |  Nederlands

70 ans et toutes ses dents - le passé ne passe pas.

posté le 28/01/15 Mots-clés  histoire / archive 

On veut nous faire commémorer, pour ne pas oublier.
Ne pas oublier l’Histoire. Celle qui se répète.
Si elle semble se répéter, cette Histoire, c’est qu’elle est
l’histoire des vainqueurs, et que les vainqueurs, eux, ils se répètent.
Ils veulent réitérer leurs victoires, ils s’organisent pour cela,
parce que l’invaincu et ses histoires, elles, reste à vaincre,
encore.
En fait, elle n’a jamais cessé, cette Histoire-là.
Alors on fait de ses épisodes les plus marquants, les plus ostensibles,
des impensables, des intouchables, des improfanables.
Pour faire comme si tout ça était loin derrière,
heureusement loin derrière, d’un autre temps, d’une sombre époque ;
très loin derrière, dans le temps et dans l’air,
mais pas suffisamment quand même pour l’oublier,
« sinon, ça se répétera ! ». Et donc, ça continue.

Ne voyez-vous pas ?
Les uniformes dans les rues.
Les rafles (mais « plus sur le chemin de l’école »).
La délation organisée .

Ne voyez-vous pas ?
Les camps – de rétention.
Les camps – de travail.
Les camps – de consommation.
Les camps – d’éducation.
Les camps – de loisir.

Ne voyez-vous pas ?
Les musées de l’occupation – parce que ça continue.
Les musées de la colonisation – parce que ça continue.
Les musées de la guerre – parce que ça continue.

Ne voyez-vous pas ?
Le napalm, les drones, la chirurgie,
et le collatéral.
Les alliances, les traités, les condamnations de « La Communauté Internationale »,
et les affaires.
La paix, la démocratie, la modernité,
et la réalité.

Ne voyez-vous pas ?
Les forces d’occupation élues – comme à l’époque.
Les lois organisant la ségrégation – comme à l’époque.
La propagande inoculant la bêtise – comme à l’époque.

Ne voyez-vous pas ?
Non pas l’image, la métaphore, le parallèle. Non.
La répétition, la continuation, le perfectionnement.
L’approfondissement organisé, l’extension planifiée.
La sous-traitance, l’externalisation, l’optimisation.
De la même logique. Littéralement.

Tâtez l’ambiance.
Lisez les lignes et entre celles-ci.
Cela ne rappelle pas de terribles épisodes de l’Histoire, non ;
c’est toujours déjà cette histoire, la leur, comme à l’époque.

Ne pas attendre le moment où c’en sera trop,
celui où nous ne pourrons pas ne pas réagir,
celui où « les gens » ne pourront pas laisser faire.
Il ne viendra pas. Tout comme il n’est pas venu, à l’époque.
Les raisons de combattre ne viendront pas, si elles ne sont déjà là.

En fait, elles sont déjà là, elles sont toujours déjà là.
Et nous combattons. Nous avons toujours combattu.
Alors, maintenant, trouvons-nous.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.