RSS articles
Français  |  Nederlands
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
samedi 13 mars 2021
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires
10h00 - Formation : « Medic tout terrain » posté le  - Agenda

ANNULÉ - Marche Noire Des Sans Papiers

posté le 25/02/20 par collectif tsp
lieu : Gare du Nord 1000 Bruxelles
Mots-clés  sans-papiers  luttes sociales  antiracisme 

Amis, frères et sœurs de lutte
L’immigration divise, l’humanisé rassemble

Nous sommes celles et ceux qu’on refuse d’écouter, de voir, qu’on déshumanise,Qu’on criminalise juste d’avoir osés un jour, tentés de chercher un avenir meilleur pour nous, nos enfants et nos familles.
Nous sommes l’avant-garde des peuples opprimés et voué à l’exil éternel.
La Belgique est devenue pour nous, un mûr contre lequel s’écrase nos rêves et nos espoirs,
Nous y vivons cachés dans des logements insalubres ou dans la rue, exploités par des patrons véreux ou des marchands de rêves.
Nous sommes des milliers de personnes qui se retrouvent coincés entre un retour impossible, et un futur flou et noircis par la monté de l’intolérance et l’obscurantisme idéologique.
Tous nos efforts pour rendre notre souffrance visible, et notre voix audible, ont été voué à l’échec.

C’est avec une profonde tristesse, que nous vous annonçons la mort de l’humanité, de la solidarité et de la justice .

Nous vous invitons donc à venir participer avec nous à notre marche funèbre, venez si possible vêtus en noir.

-Les organisations de la société civile s’unissent en réponse au 21 mars, Journée internationale contre le racisme et la discrimination.
Lors d’un événement national le 21 mars 2020 à Bruxelles-.

« Une civilisation qui refuse de ‘s’auto-décoloniser’ garde intacts ses schèmes, ses représentations et ses impensés, notamment racistes. La droite extrême et les idéologies xénophobes puisent dans ce réservoir mémoriel de l’inimitié, historiquement forgé et qui tarde à être brisé.
Il existe un continuum entre le retour en grâce des idéologies xénophobe et la conservation d’un imaginaire colonisé par des fantasmes racistes.
Il faut donc repenser l’extrémisme à partir de cet impensé de la race dont l’imaginaire social et politique a peu travaillé publiquement à s’en débarrasser. »

L’immigration n’est pas un délit
Et les migrants ne sont pas un problème


posté le  par collectif tsp  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)