RSS articles
Français  |  Nederlands

ATTENTION : RAFLES DE GUINEENS A BRUXELLES ET DANS TOUT LE PAYS FR/NL

posté le 17/02/14 Mots-clés  action  luttes sociales  No Border  sans-papiers 

Nl hieronder
ATTENTION : RAFLES DE GUINEENS A BRUXELLES ET DANS TOUT LE PAYS

Dans le sillage du voyage de Maggie de Block et du directeur de l’Office des Etrangers à Conakry ces derniers jours, la police belge fait du zèle à Bruxelles et en Belgique.
Objectif : rafler le plus de Guinéens possible en vue d’une nouvelle expulsion collective.

Le 1er février, près de la Gare du Midi , six Guinéens en procédure d’asile ont été arrêtés dans deux cafés différents et conduits aux centres de rétention de Brugge et Merksplas.

Ils ont rejoint là-bas plus d’une trentaine de Guinéens en attente d’une date de vol pour être expulsés vers un pays que la plupart d’entre eux ont quitté il y a plus de cinq ans.

Prudence donc en ville, dans les bistrots, le métro, ayez l’œil et le réflexe d’alerter immédiatement vos proches si vous êtes témoin d’une interpellation, celle-ci pouvant aussi s’effectuer au domicile sur base des adresses enregistrées à la Commune.

La communauté guinéenne de Belgique et les associations de défense des migrants s’insurgent contre cette politique de rafles ciblées, souvenir d’un autre âge, dont la Belgique devrait avoir honte.

Une mobilisation massive des associations est prévue dans les jours qui viennent afin de protester vivement contre ces pratiques et alerter l’opinion publique sur la recrudescence des vols collectifs, condamnés par la Cour européenne des Droits de l’Homme, pour expulser celles et ceux au motif qu’ils n’ont pas de papiers. Aucun être humain n’est illégal.

Contact : 0496/766 352
Date : 17/04/2014

OPGEPAST : Razzia’ s van Guineanen in Brussel en België :

Ten gevolge het bezoek van Maggie De Block en Freddy Roosemont, direkteur van Vreemdelingendienst naar Conakry, hebben de laatste dagen vele arrestaties plaats van Guineanen in Brussel en Belgie : de waarschijnlijke bedoeling is een collectieve uitzetting naar Guinee opzetten.

Op 1 februari werden 6 guineanen, die nog in procedure waren, in twee verschillende bars in Brussel gearresteerd en opgesloten in de gesloten centra van Brugge en Merksplas.

Zij voegden zich bij de dertigtal andere Guineanen in de gesloten centra die wachten op een uitzetting naar een land dat de meesten van hen reeds meer dan 5 jaren verlaten hebben..

Pas dus op in de stad, in de kroegen, in de metro, op de trein. Kijk goed uit en heb de reflex uw vrienden onmiddellijk te verwittigen als je getuige bent van een arrestatie. Het kan ook gewoon thuis gebeuren op basis van de adressen opgegeven bij de gemeente.

De Guinese gemeenschap in België en alle verenigingen en mensen die de migranten verdedigen, zijn verontwaardigd over deze razzia’s. Het herinnert ons aan episodes uit een andere eeuw, waarover Belgïë beschaamd zouden moeten zijn. Er zal een massieve mobilisatie plaatsvinden de komende dagen om te protesteren tegen deze praktijken en de publieke opinie te waarschuwen over deze regelmatige collectieve uitzettingen.
Deze collectieve uitwijzingen, met de bedoeling mensen uit te zetten omdat ze niet de juiste papieren hebben, worden veroordeeld door het Europees Hof voor de Rechten van de Mens.
Niemand is illegaal.

Contact : 0496/766 352
Date :


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.