RSS articles
Français  |  Nederlands
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
samedi 13 mars 2021
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Actions et Soirée de soutien à No Border Calais

posté le 17/06/14 par NoBorder
lieu : Centre Culturel Libertaire
adresse : 4 rue de Colmar, Lille
Mots-clés  action  No Border  sans-papiers  solidarité  projection / débat / concert 

CONCERT de SOUTIEN à NOBORDER CALAIS

Le vendredi 20 juin à partir de 20h30, Plancton organise au Centre
Culturel Libertaire, 4 rue de Colmar à Lille une soirée de soutien à No
Border Calais.

Au programme (entrée prix libre) :
- La Société Elle A Mauvaise Haleine (Anarcho Punk, Lille)
- Ryaam MC (Hip Hop, Paris)
- VaZoTe & DJ BeRLiN (La Mouette Production)
- Makach (Punk Rock, Lille)
- Matthieu Ha (Psycho Accordéon, Bxl)
- Vilain (Luminocofolk, Lille)
- Les Fossoyeurs Septik (Anarcho Folk, Lille)
- DJs : Hope vs Ambiteknomüzik (Surprise, Lille)


ACTIONS pour la Journée Mondiale des Réfugiés

Vendredi 20 juin 2014, Journée mondiale des réfugiés

Depuis la fermeture du camp de Sangatte il y a 12 ans, nous ne comptons plus les morts, nous
ne comptons plus les blessures et les maladies dues aux conditions de vie.
Nous ne comptons plus les destructions d’abris et d’effets personnels
Nous ne comptons plus les expulsions
Nous ne comptons plus les violences policières
Nous ne comptons plus les actes de mépris envers les exilés et ceux qui les soutiennent
Nous ne pouvons que voir augmenter le désarroi des habitants des villes et villages où ces exilés survivent et la montée des peurs parce qu’aucune réponse digne n’est apportée par les autorités françaises et européennes.
L’étendue de tous ces désastres est trop importante, ÇA EN EST ASSEZ !

Le 28 mai à Calais, prenant prétexte d’une épidémie de gale, le préfet du Pas-de-Calais a ordonné la destruction des abris de fortune des personnes migrantes, sans qu’aucune solution
adaptée et viable ne leur soit proposée. Depuis, ces personnes sont toujours malades et occupent le lieu de distribution des repas. La semaine dernière, certaines d’entre elles ont commencé une grève de la faim.

Les associations de soutien ont adressé une pétition signée par plus de 5000 personnes.
Adressé au premier ministre ainsi qu’à tous les ministres concernés, ce texte demande :
- Une révision du règlement Dublin III pour permettre à chaque demandeur d’asile en Europe d’aller déposer son dossier dans le pays de son choix
- Une renégociation du traité du Touquet qui mette fin à l’absurdité de la situation à Calais ainsi qu’à Paris et dans tous les camps du Nord-Pas-de-Calais
- Un arrêt définitif des violences policières
- L’inconditionnalité de l’hébergementqui ne peut se traduire que par la création de dispositifs d’accueil et d’orientation adaptés et en nombre suffisant. Dans l’attente de ces dispositifs, la mise en place d’un camp humanitaire d’urgence à Calais et partout où ce sera nécessaire, géré par le HCR et/ou des organismes missionnés.

DEUX RENDEZ-VOUS :

10H : Place de la République (Lille)
Rassemblement et remise de la pétition

19H : Place d’armes (Calais)
Veillée de l’hospitalité en musique, n’hésitez pas à apporter un gâteau, du thé ou du sucre à partager


No Border

est un réseau international d’activistes luttant, aux côtés
des migrant-e-s et exilé-e-s, pour l’abolition des frontières et la
liberté de circulation et d’installation de tou-te-s.
Illes sont présent-e-s à Calais depuis 2009, à la suite d’un camp
d’information et de lutte organisé en périphérie de la ville, et
s’attachent particulièrement à la reconnaissance du droit au logement
(via l’ouverture de squats notamment) et à la construction de
l’autonomie physique et politique des exilé-e-s calaisien-ne-s, en
transit vers l’Angleterre et dont les droits les plus basiques ne sont
toujours pas reconnus.

L’action des No Borders est ces derniers temps plus nécessaire que
jamais, la situation à Calais se complexifiant et s’aggravant de jour en
jour.
Il y a deux semaines, les deux principaux camps de fortune abritant
entre 500 et 800 exilé-e-s ont été détruits par l’action conjointe de la
mairie UMP de Mme Bouchart et de la préfecture, sous le prétexte d’une
opération sanitaire de traitement de la gale. Privé-e-s de leurs abris,
une grande partie des exilé-e-s, soutenu-e-s par les activistes et
associations présentes sur Calais et le littoral (No Border, mais aussi
Médecins du monde, Terre d’errance, Salam, le Réveil voyageur, l’auberge
des migrants, le secours catholique...) ont décidé d’occuper le lieu de
distribution des repas, géré par l’association Salam (un vaste terrain
bétonné et grillagé à ciel ouvert, en bordure du port), où un nouveau
camp, censé être provisoire, s’est reconstruit en quelques jours.

Depuis, c’est le jeu de cache-cache avec la préfecture, qui s’est
engagée à proposer un terrain pour le relogement, mais dont les
propositions, sans cesse repoussées, semblent de plus en plus
improbables. Entre temps, les exilé-e-s s’organisent en AG, communiquent
entre les différentes communautés, gèrent leur nouveau lieu de vie, et
ont abouti à différentes listes de revendications communes qui ont été
remises en préfecture, et sont consultables ici :
http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/05/30/les-revendications-des-exiles/

Mais surtout, une vingtaine de migrants ont décidé de se mettre en grève
de la faim ce mercredi 11 juin, dans une tentative douloureuse de faire
respecter et entendre leurs revendications :
http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/06/11/exiles-de-calais-la-greve-de-la-faim-a-commence/
Destinée à durer une dizaine de jours (après 24 h de jeûne, les
premières complications physiques et psychiques commencent déjà à
apparaître), elle se déroule dans des conditions préoccupantes, les
grévistes se tenant sous des bâches de fortune, aux quatre vents, et
ayant déjà démarré le jeûne dans une santé physique précaire.
Le climat de haine à l’égard des exilé-e-s continue chaque jour à se
manifester :
la dernière (horrible) preuve en est la chasse à l’homme d’un agent de
sécurité calaisien, qui, ce vendredi, n’a pas hésité à sortir la
carabine
contre deux migrants, très sérieusement blessés et traumatisés.
Pendant ce temps, le préfet convie les associations à une réunion puis à
une conférence de presse sur la question des exilé-e-s, mercredi 18 juin
matin... sans y convier aucun-e représentant-e des communautés.


La situation évolue chaque jour, vous pouvez vous en informer via ces
sites :

- http://passeursdhospitalites.wordpress.com
- https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/ &
- https://lille.indymedia.org/

Les exilé-e-s et les activistes ont plus que jamais besoin de soutien :
si vous avez du temps, venez les soutenir sur place au camp de Salam
(rue de Moscou à Calais), relayez l’information, la liste de leurs
revendications, les appels à soutiens.. Sur place, il y a besoin en
permanence de tentes, de bâches, de palettes et matériaux de
construction divers, de vêtements chauds, de chaussures... L’association
Le Réveil voyageur appelle aussi à une collecte de nourriture.
Sur Lille, différents points de collecte sont organisés, aux locaux du
CSP59 et à la bouquinerie occupée l’Insoumise rue d’Arras notamment.


posté le  par NoBorder  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
affiche5-leger.p(...).png

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.