RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 25 juin 2022
12h00 - Festi’FAL, le festival ardemment antiraciste ! posté le  - Agenda
16h00 - Rencontre #1 CHANTIER CARWASH posté le  - Agenda
lundi 27 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 169 posté le  - Agenda
mardi 28 juin 2022
19h30 - Soirée débat : quel avenir pour le quartier Midi ? posté le  - Agenda
jeudi 30 juin 2022
lundi 4 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
lundi 11 juillet 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda

Adieu Nord-Midi

posté le 06/10/15
lieu : Gare du Nord 1000 Bruxelles
Mots-clés  action  luttes sociales  répression / contrôle social 

Ceux qui dirigent les organisations syndicales nous invitent une fois encore, le 7 octobre 2015, à une inoffensive promenade rouge-vert-bleue entre la gare de Bruxelles-Nord et celle de Bruxelles-Midi. Cela alors que le gouvernement en place depuis un an travaille avec le dernier acharnement à approfondir son emprise sur nos existences, en même-temps que celles du Capital et du Marché.

Quelle est, dans la situation présente, le sens de cette manifestation ? Plus précisément, en quoi est-elle une réplique aux attaques qui nous sont faites ? La réponse est simple : cette manifestation n’est en rien une réplique. Elle vise en réalité à calmer les travailleurs, qui commencent à ruer dans les brancards dans l’attente d’une contre-attaque un peu déterminée qui n’arrive pas, et qui en viennent à se poser de très sérieuses questions sur ce que sont réellement entrain de faire leurs leaders : ce n’est pas parce qu’on est salarié qu’on est idiot.

Mais que font donc ces éminents stratèges, à quoi s’appliquent-ils ? Ils se débrouillent pour que rien ne se passe tout en donnant l’impression de se démener pour organiser la lutte. Comme si on n’étaient pas prêts à en découdre depuis des siècles ! Ils nous ont déjà fait le coup du dompteur de mouvement social l’automne dernier, avec "la plus grande manif des 30 dernières années", les grèves régionales, la grève nationale de 24 heures, puis plus rien... Nos stratèges s’y entendent pour élaborer des "programmes d’action" soigneusement calculés en vue d’annihiler toute velléité de lutte un peu sérieuse.

Ils nous veulent dociles, eux aussi, nous le savons. Mais dociles, nous ne sommes pas. Cette ballade, nous la ferons l’oeil ouvert et attentifs à tout ce qui s’y passe. La ville, nous la traverserons aux côtés de nos collègues, amies, camarades, voisines, .. et nous la traverserons aux aguets. Nous sommes la populace qui prend la rue. Ça les inquiète, la populace, ceux-là qui veulent faire quelque chose d’elle.

Certains rendez-vous ont déjà été donnés, ici et là, qui laissent penser que des choses se produiront ce mercredi. En ce qui nous concerne, nous tenons à écrire ici à quel point nous trouvons dommage que la ballade ne traverse même pas le très nouveau, très commercial et très symbolique piétonnier du centre-ville. Quoi de plus approprié pour une ballade qu’un piétonnier ?

Si une partie des manifestant devait trouver agréable un petit changement d’itinéraire, ils nous trouveraient parmi eux.

Nous n’avons plus l’intention de nous ballader passivement du Nord au Midi.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.