RSS articles
Français  |  Nederlands

[Affiche] Contre l’aéroport et son monde

Vous avez peut-être déjà croisé ce nouveau cri d’insurrection collé dans les rues de Bruxelles...

CONTRE L’AÉROPORT ET SON MONDE

Ceci est un écho de l’appel à résistance lancé depuis la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Il s’ajoute aux cris de révolte répercutés par milliers après l’annonce du gouvernement français de vouloir expulser la zone cet automne. Inutile de revenir ici sur les détails du projet de transfert d’un aéroport vers le site de Notre-Dame-des-Landes, quand ce qui nous touche est l’opposition multicolore qui s’y heurte depuis de nombreuses années et le fait que des centaines d’individus se battent contre cette nuisance de plus et contre le monde qui la produit . Et c’est précisément dans cette tension - entre une opposition à un aspect particulier et l’horizon qu’elle ouvre pour un affrontement contre l’existant - que réside l’immense potentiel de conflit.

Parce qu’au final, la manière selon laquelle ils veulent aménager NDDL, c’est la même que celle qui aménage notre quotidien partout ailleurs. C’est la transformation de l’espace selon les impératifs économiques, la surveillance capillaire sur l’ensemble de la vie sociale, l’occupation des rues par des forces armées et la logique de consommation qui chaque fois que tu descends chercher des clopes te foutent mille claques dans la gueule. Il est là le monde de l’aéroport ! Où chaque réalité sociale renvoie immédiatement à l’ensemble dont elle fait partie ; même s’il s’agit de fragments et de lieux différents. De sorte qu’aucun projet du pouvoir ne peut exister sans le courant électrique qui alimente les usines de mort, sans les métros transportant le bétail humain, sans que l’argent ne continue à circuler, ...
Alors c’est tout un système de structures et de personnes qui doit subir notre critique sans attendre, en variant les cibles comme les angles d’attaque. Bloquer - paralyser - saboter les veines du contrôle et la machine assassine de l’exploitation. Voilà nos objectifs immédiats. Car on peut certes lutter sur la ZAD, mais aussi à côté ou ailleurs. On peut certes participer aux grands moments collectifs, mais aussi agir avant et après.

Et pour aller plus loin, c’est justement à partir d’un terrain d’hostilité partagée contre le pouvoir que nous pourrons rencontrer des complices et arracher l’espace indispensable pour développer d’autres rapports. En s’appuyant sur nos propres analyses et idées, en nous auto-organisant sans chefs ni hiérarchie, en prenant l’initiative individuellement ou collectivement et par l’action directe. S’attaquer à ce qui permet au système de fonctionner ouvre des possibles pour bouleverser ce monde.

Un certain nombre de sabotages anonymes et parfois non revendiqués peuvent nous offrir quelques pistes pour agir :

6 déc. 2012 - Paris
« Un pavé s’est soudainement soulevé de terre pour aller se jeter la tête la première dans la vitre d’une agence immobilière rue Lepic. Résultat : un beau gros trou. Sans doute la rage de se faire marcher dessus à longueur de journée par tous ces flics et ces bourgeois arrogants qui tiennent le haut du pavé dans ce quartier pourri. [...] »

13 déc. 2012 - Bruxelles
« L’attaque contre Vinci et le monde qu’il aménage ne connait pas de trêve. Des mines d’uranium aux centres de rétention en passant par l’aménagement de chaque quartier de nos vies, il y a mille raisons de s’attaquer à eux, partout. Ces derniers jours, à Bruxelles, les machines d’un chantier Eurovia de Vinci ont été sabotées. [...] »

9 janv. 2016 - Toulouse
Quelques jours avant l’un des procès d’expropriation à l’encontre des habitant.e.s historiques de la ZAD, la bretelle autoroutière d’accès à l’aéroport de Toulouse ainsi que le Tram ont été bloqués par des barricades enflammées. Un blocage incendiaire qui ravive le feu de la révolte en plein climat d’état d’urgence.

Quelques amants de la liberté


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
nddl.jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.