RSS articles
Français  |  Nederlands

Alerte Vol collectif probable vers l’Afghanistan

posté le 05/07/13 Mots-clés  sans-papiers 

Nous apprenons de source sûre que de nombreux Afghan(e)s sont actuellement arrêté(e)s et enfermé(e)s dans plusieurs centres fermés belges. Il est plus que probable qu’une déportation collective vers l’Afghanistan soit planifiée dans les jours ou semaines à venir.

L’Office des étrangers et les ministres belges ont fait preuve ces derniers mois d’une “efficacité sans faille” dans l’organisation de déportations collectives vers plusieurs pays (Guinée, RDC, Albanie…).

Cette fois, ce sont les Afghan(e)s qui sont vraisemblablement ciblé(e)s.

Vol Frontex, Vol organisé par le gouvernement, Vol organisé conjointement avec d’autres pays européens ? Nous ne le saurons sans doute que bien plus tard, secret d’Etat oblige.

Nous aurons des informations supplémentaires sur cette nouvelle initiative assassine dans les prochains jours et demandons à chacun-e d’être attenti-f/ve, de s’informer, de diffuser , d’agir pour que ce vol ne parte pas ! Vigilants aussi car qui dit expulsion signifie aussi qu’ils vont chercher à remplir les centres rapidement et donc intensifier les rafles.

http://www.gettingthevoiceout.org/mode-demploi-vol-collectif/

Stopdeportation.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.