RSS articles
Français  |  Nederlands

Alors ?

En fait, le problème ce n’est pas la colère qui nous gagne... La situation est absurde, au sens de Camus, et on a aucune prise dessus. Les gouvernants font ce qu’ils pensent être juste, une logique de guerre, l’économie, prend le dessus, qu’elle se réserve de toute façon en tout temps.
Reste que "nous" commençons à "nous" voir, tels qu’en nous même dépossédés, en colère et communs, nombreux. Et que le danger ne vient pas de la colère, mais de la résolution, pire même, de la résignation à agir.
Or l’action est aujourd’hui impossible, ou messianique ou totale, ou de fuite et de retrait...

Il est peut être salutaire de relire Despentes et son "maintenant on se lève, on se casse et on vous emmerde" pour le mettre à jour du temps de la maladie, véritable prisme des dominations.

J’ai pas de pistes, mais l’envie de gifler des cons.. Et j’ai l’audace de croire que si j’y attelais mes efforts, je serais vite suivi. Mais je me trompe surement, la production d’une subjectivité de résistance étant partie intégrante de la production de la domination symbolique.
Je résiste en mettant ou pas un masque, après tout interdit sur la voie publique il n’y a pas deux mois...

Bref. Que fait on ?


posté le  par tarass B  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 27 avril 2020 13:10

    ni peur ni obeissance. penser, agir et echanger dans le reel sans les bequilles technologiques. a minima. maintenant, ni demain ni en esperant deconfinement, revolution ou massification ou ou... pas verser dans l’humanitaire. special dedicace, j’ironise, aux "militants" qui reprennent massivement les logiques et pratiques autoritaires, y compris la peur, les theories foireuses et le flicage des autres.. agir pour soi, en s’associant quand c’est possible. ouvrir sa gueule encore plus que d’habitude, dehors. pour les privilegies, filer un coup de main a ceux un peu plus dans la mouise. prendre soin les uns des autres, la ou on est, en vrai... et je parle pas de charite, d’aide ou ce genre de constructions heroico-sacrificielles. partager ses connaissances, outils, reseaux, plans,etc

    merci pour la piste despentes, sinon...la boetie et discours sur la servitude volontaire, textes sur le managemenent de la catastrophe sur les infokiosques et plein de trucs varies selon ses grilles d’analyses et envies. pratique et theorie. ni la fuite ni l’attaque frontale mais tout sauf la resignation, la quarantaine, le confinement.

    franchement, quoi a perdre ? le seul truc dont on dispose, c’est le temps avant de crever, non ? les lendemains qui chantent, les jours heureux et les paradis, laissons ca aux cures et politiciens de tous genres.

    svp, arretez de reclamez des tests, l’adn, ca se prend aussi comme ca... apres la carte d’identite et le passeport derniere version (biometrique et empreintes), les telephones et internet, tout est la pour un controle encore plus ecrasant de chaque aspect de nos existences. comme avant, juste plus rapide et pire. arretons de voir ca comme neuf, inedit, ni sur le plan gestion de la maladie et mort ni le reste...

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)