RSS articles
Français  |  Nederlands

Anarchisme en Belgique (2) : Alternative Libertaire BXL doit s’auto-dissoudre

posté le 17/11/16 par Peine Alternative Bruxelles Mots-clés  luttes sociales  réflexion / analyse 

Le collectif AL, à Bruxelles, est à l’image de son grand frère français : plus proche des trotskistes que desanarchistes, il ne cesse de courir après le fantôme du sacro-saint mouvement social.
Nos compagnons de cœur ont sans doute du mal à s’imaginer que des anarchistes puissent produire des généralités telles que parler de “l’état de délabrement intellectuel” de tout un pays. Mais chez AL Bruxelles, on ne recule devant rien.

Un manque criant de sortir la tête de son cul
Cela peut paraître anecdotique mais en réalité, il existe un journal écolo antiproductiviste, Kairos ; des journaux de critique urbaine Bruxelles-en-Mouvements et Dérivations ; une revue d’enquête comme Médor ; des journaux et brochures communistes ; en ligne, on trouve indymedia, des agendas alternatifs, un observatoire des inégalités, etc. Outre la maison d’édition gauchiste mentionnée (qui publie la revue Ballast), les éditions Tumult, anarchistes, ne semblent pas mériter d’être mentionnées, sans ISBN, ça compte pas vraiment.

Absence d’une organisation bilingue
A Bruxelles, seule ville vraiment bilingue du pays, les gens se regroupent par affinités, par delà les divisions communautaires. Mais chez AL, on s’en fout, parce que ce qui compte, c’est de créer un organe na-tio-nal. Une grande fédération qui pourrait vraiment décider de ce que l’anarchisme doit être. Il paraît que des hurluberlus individualistes préfèrent s’assembler dans des organisations temporaires et spécifiques, par objectifs. Ce n’est pas comme ça qu’on fondra l’État libertaire de demain, me direz-vous, et ça tombe bien, c’est pas le but.

Faible implantation populaire, poil au derrière
Plutôt que de créer un lieu de rencontre pour l’embryon de mouvement, d’écrire un journal, ou de tenter de s’implanter dans les quartiers populaires, AL préfère faire de la sociologie à deux balles et jeter la pierre au “mouvement” non-existant, c’est plus pratique.

Malheureusement, le ridicule ne tue pas.


posté le  par Peine Alternative Bruxelles  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 17 novembre 2016 17:45, par Dafalgan Libertaire Bruxelles

    Oulalah, quelqu’un a osé dire du mal du merveilleux mouvement anarchiste belge, drame ! Quelle bande d’autoritaires ! Et en plus ils ne sont pas monomaniaques de la prison, les vilains !

  • Ramener les étatistes et les entristes du mouvement libertaire à leurs paradoxes = A.L est gauchiste et étatiste ...

  • La presse mentionnée est vraiment nulle.

  • 18 novembre 2016 23:50

    Il faut promulguer l’Etat d’exception et interdire la racaille qui ne rentre pas dans les rangs.

    Le goulag pour AL et autres déviants de la pensée unique !

  • Tout-e est nul-le à Bxl.e et au-delà.

  • 23 novembre 2016 00:27

    Les brigades anarcho-fascistes n’ont pas assez d’effectifs pour "dissoudre" leurs adversaires ?

  • Passant, va dire à Sparte d’aller se faire voir

    Moi aussi, je sais écrire des textes sans queue ni tête pour paraître intellectuel et méprisant.

    Ce qui est bien aussi, c’est qu’à première vue, il existe quelque part, dans ce monde, une vraie bible de l’anarchisme, qui explique ce qui est un bon anarchiste, et un mauvais anarchiste.

    Ni Dieu, Ni Maitre, Ni Verité absolue.

    Car il semblerait que chez certain, à défaut de faire une critique matérialiste du marxisme, on a décidé que lui opposer des dogmes c’était bon aussi.

    Ce qui semble le problème derrière notre auteur, c’est qu’à première vue, l’AL est en train de prendre la place de la pseudo-organisation spontanée des classes populaires contre les vrais questions politiques de notre temps, et que la concurrence, ça fait quand même bien iech.

    On peut même plus être tranquille entre nous à la marge !

  • Vous savez que voir le mal, et je veux dire l’État et l’étatisme, partout ça a un nom ? La paranoïa ? Tu n’es pas d’accord avec l’article d’AL, bah dit pourquoi sans te sentir obliger de cracher dessus, ou alors d’aller chercher des trucs comme Médor qui sont autant des journaux révolutionnaires que la DH. Ou alors de nier que les milieux anarchistes en Belgique sont ultra-ultra minoritaire et réduit au silence... Mais non ! C’est vrai ! Tout va bien Madame la Marquise ! À part la grande méchante AL qui veut nous manger tout cru pour fonder un État anarchiste ! Tout ce que tu arrives à faire c’est à confirmer ce que je disais : c’est impossible de parler de manière constructive entre anars en Belgique à cause de ce genre de réaction !

  • 23 novembre 2016 13:05, par George Fontenis (joke)

    En voilà de la critique qu’elle est constructive. j’aimerais quand même savoir ce que l’auteur de cette critique, d’une vacuité intellectuelle sans nom, fait pour le mouvement anarchiste (a part lire Kairos et Médor (double lol) ?

    Petite précision, contrairement à ce qu’il est annoncé par AL France, il ne s’agit en réalité pas d’un article collectif mais d’une opinion individuelle (même chez les trotsko-libertaires on sait faire la différence ;-)) même si a titre personnel je m’y retrouve même si l’article aurait eu le mérite de plus s’aventurer en terre flamande (à Gand ou Louvain où il existe aussi des initiatives anarchistes).

  • On notera aussi au passage l’utilisation de l’impératif, AL BXL doit "s’auto-dissoudre" (l’auteur avait peut être du mal à assumer "dissoudre" tout court). Appeler publiquement à la dissolution "impérative" d’un collectif anarchiste c’est quand même un peu stalinien ou policier hein, comme quoi l’autoritarisme est pas toujours là où on le croit ;-).

    Puis AL Bxl, est tellement inintéressant, tellement occupé à courir après des "fantômes", que y’a des gens qui prennent quand même la peine d’écrire une "critique" sur eux. Enfin critique, je sais pas si on peut appeler ça une critique, c’est juste une attaque ad hominem, disant qu’AL est ceci ou cela sans évidemment en faire la démonstration.

    L’auteur de ce caca, démontre juste toute sa méconnaissance des gens qu’il entend critiquer, ne connaissant visiblement ni les pratiques ni les sujets sur lesquels AL milite.

  • 23 novembre 2016 15:53, par islamogauchiste/judeobolchevique/trotskolibertaire

    Tu peut critiquer AL BXL autant que tu veut, mais il faut aussi admettre qu’ils ont du SWAG

  • 23 novembre 2016 17:34, par Papi tartine

    La forme de génie qui a écrit cet article devrait commencer à sortir de sa chaise de bureau et commencer à rencontrer des militant-e-s AL en vrai.

    - “l’état de délabrement intellectuel” : Il est vrai qu’il n’existe pas de système de domination que l’idéologie dominante n’existe pas, qu’elle a pas à sa disposition des moyens matériels et financier pour nous aveugler. Il est tout aussi vrai comme on est tous/toutes égaux parce que c’est comme ça (même c’est la déclaration des droits de l’homme qui me l’a dit), toute personne est libre de se libérer individuellement comme ça juste par choix. Qu’elle fasse un effort bordel de merde !

    - sans ISBN, ça compte pas vraiment : Heureusement que tous les médias que notre auteur vient de citer permette au grand public de connaître l’anarchisme. D’ailleurs l’anarchisme est tellement connu en Belgique qu’on est proche d’une révolution à l’Espagnole !

    - Absence d’une organisation bilingue : https://www.facebook.com/alternativelibertairebrussel/ (c’est peu certes mais ça suffit à prouver que l’auteur se trompe)

    - Une grande fédération qui pourrait vraiment décider de ce que l’anarchisme doit être : L’auteur n’a visiblement pas assisté à la dernière conférence que nous avons organisé. Il y aurait appris que nous nous donnons pour missions spécifique de donner un visage public à l’anarchisme et que de ce fait nous voulons être à une place précise parmi les orgas révolutionnaire et non un parti totalisant à la bolchevick. Quant à la volonté de faire se rencontrer les anarchistes entre eux, c’est vrai que c’est vraiment une mauvaise chose. Restons chacun dans notre coing à nous tirer dans les pattes, ça mâchera le travail des flics...

    - ou de tenter de s’implanter dans les quartiers populaires : Là encore l’auteur ferait mieux de rencontrer des militant-e-s parce que visiblement il ne sait pas de quoi il parle. Travail en entreprise, dans les quartiers, réseau d’entraide (certes modeste à ce stade) pour ne citer que quelques unes de nos actions...

    Un militant du CAL-Bxl qui a perdu son perdu à répondre à titre personnel...

    - 

  • Et si c’était les membres d’AL qui allaient rencontrer les autres milieux et lieux autonomes de Bruxelles ?
    En vrai, je trouve cette petite gue-guerre de part et d’autre ridicule, on ne le répétera donc jamais assez ? Chacun.e lutte comme iel veut, nous avons toutes un objectif commun et chaque méthode bien que différentes est bonne à prendre tant qu’elle ne nuit pas à celle des autres ...
    Après je ne crois pas que c’est en faisant de si grosses généralités comme dans l’article d’AL, bien que je suppose non voulues, que les autonomes se diront "ah ouais unissons nous à cet appel !" au contraire mais soit. Prudence ...

  • arrêtez vos conneries les anarchistes ne font peur à personne ni à eux mêmes

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.