RSS articles
Français  |  Nederlands

Appel pour une marche de solidarité avec ET sans papiers

posté le 01/04/13 par Marche de solidarité avec ET sans papiers Mots-clés  sans-papiers 

JPEG

du 6 au 21 avril 2013

Nous, migrant(e)s ou sédentaires, avec ou sans papiers, militant(e)s, personnes solidaires et révoltées, avons décidé de faire du mois d’avril 2013 un mois de Marche à travers la Belgique. Une Marche pour la Dignité.

Nous ne sommes pas seules à penser qu’aujourd’hui plus que jamais, il est de notre devoir de s’approprier notre droit de regard et d’action sur tout ce qui concerne notre vivre ensemble. Car quelques soient nos différences, nous devons nous rencontrer, échanger et apprendre à nous connaître.

La « politique d’immigration » se résume aujourd’hui à une chasse à l’homme et à la femme au prix de la dignité et de la liberté. Cette chasse est basée sur un discours anti-migratoire et xénophobe et sur des pratiques sécuritaires et répressives. Cette politique d’exclusion est pratiquée, en Belgique, à tous les niveaux, du communal au fédéral ; de plus en plus d’administrations et de services sont appelés à collaborer. Les centres fermés, les méthodes d’expulsion, le fichage systématique des données personnelles, les restrictions visant le regroupement familial, la chasse aux mariages mixtes illustrent la violence de la répression pratiquée quotidiennement. L’exclusion est favorisée par la crise du système, le climat de peur et d’inquiétude qu’elle suscite, savamment entretenu par des dirigeants économiques et politiques, pour nous diviser et nous mettre en concurrence. Les migrant(e)s, les « sans papiers », comme les autres précarisé(e)s (chômeur(se)s, travailleur(se)s, SDF, allocataires sociaux…) sont montré(e)s du doigt. Ils et elles sont érigé(e)s en menace économique et sociétale, par ceux-là même qui bénéficient des inégalités de ce système et qui veulent éviter toute remise en cause. Nous ne pouvons laisser faire et voulons rendre visible ces violences faites à des femmes, hommes et enfants au nom du sécuritaire, au nom de l’économie.

Pour dénoncer et refuser cet état de fait, nous appelons à marcher pour la solidarité et la dignité ; à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie. Notre marche contribuera à déconstruire les discours de stigmatisation. Ceux et celles qui sont ici sont d’ici. Les migrant(e)s, comme tout un chacun, contribuent à la richesse de notre vivre-ensemble, tant culturellement, économiquement, que socialement.

La marche traversera la Belgique du 6 au 21 Avril 2013. Il s’agit de la préparer ensemble pour se rassembler, s’organiser et se renforcer. Toutes les propositions et formes d’actions et de solidarité sont les bienvenues.

Marchons ensemble pour une Belgique ouverte et solidaire.

Coordination de la Marche de solidarité, avec ET sans papiers

Plus d’infos : http://marchebelgique.wordpress.com

JPEG

Oproep tot een solidariteitsmars, van Mensen met EN zonder papieren

Van 6 tot en met 21 april 2013.

Wij, migranten of sedentairen, met of zonder papieren, militanten, solidaire en rebellerende mannen en vrouwen hebben beslist om in april 2013 een maand lang een mars te ondernemen doorheen België. Een mars voor de waardigheid.
Wij zijn niet de enigen die geloven dat het nu meer dan ooit onze plicht is om het recht op een mening over onze samenleving, en actie hiertoe, terug te winnen. Want wat onze verschillen ook zijn, wij zullen elkaar ontmoeten, gedachten uitwisselen en elkaar leren kennen.
Het “migratiebeleid” komt de dag van vandaag neer op een ware klopjacht op mensen ten koste van waardigheid en vrijheid. Deze klopjacht wordt gerechtvaardigd door een antimigratiediscours, gebaseerd op xenofobie, en uit zich in repressieve veiligheidspraktijken. In België worden steeds meer overheidsdiensten, van het federale tot op het gemeentelijke niveau, opgeroepen om aan dit uitsluitingsbeleid deel te nemen.
De gesloten opvangcentra, de uitwijzingsprocedures, de systematische archivering van persoonsgegevens, de beperkingen op gezinshereniging en de klopjacht op gemengde huwelijken illustreren het geweld van deze dagelijkse repressieve praktijken.
De crisis die ons systeem doormaakt, voedt deze uitsluiting. Er wordt een klimaat van angst en onzekerheid gecreëerd, dat vakkundig onderhouden wordt door leiders in de politieke en bedrijfswereld,en dat ertoe noopt te verdelen en te concurreren.
Net als andere mensen in een precaire situatie, werklozen, daklozen, uitkeringsgerechtigden, arbeiders, werknemers enzovoort, worden migranten en mensen zonder papieren als zondebok aangewezen. Zij worden afgeschilderd als een economische en maatschappelijke bedreiging door diegenen die profiteren van de ongelijkheden die ons systeem creëert en dit ten allen prijze weigeren in vraag te stellen.
Wij kunnen dit niet zomaar laten gebeuren en wij willen het geweld dat vrouwen, mannen en kinderen in de naam van de veiligheid en de economie wordt aangedaan, zichtbaar maken.
Om deze situatie aan te klagen roepen wij op tot een mars doorheen Brussel, Vlaanderen en Wallonië. Onze mars voor solidariteit en waardigheid, wil een bijdrage leveren aan de deconstructie van het discours van stigmatisatie. Zij die hier zijn, hebben hun plaats hier. Migranten dragen net als iedereen bij aan de rijkdom van ons samenleven, zowel op cultureel, economisch als sociaal vlak.
Deze mars zal door België trekken van 6 tot en met 21 april 2013. Dit is het moment om ons samen voor te bereiden, ons te organiseren en elkaar te versterken. Alle voorstellen en mogelijke vormen van actie en solidariteit zijn welkom.
Laten we samen deze mars stappen voor een open en solidair België.

Coördinatie van de ‘Solidariteitsmars met EN zonder papieren’

Infos : http://marchebelgique.wordpress.com


posté le  par Marche de solidarité avec ET sans papiers  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
poster_marchesan(...).jpg
poster_marchesan(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.