RSS articles
Français  |  Nederlands

Arrêtés pour avoir travaersé au p'tit bonhomme rouge ?

posté le 20/02/14 par fb extractor Mots-clés  répression / contrôle social  solidarité 

Hier, Anne et Xavier Löwenthal faisaient partis des arrêtéEs du comité de soutien aux Afghans.
Motif de leur arrestation : a traversé au rouge pour piéton...
Aujourd’hui pour les flics tout motif d’arrestation est possible pour tenter de clouter les becs.

"arrestation administrative de 12 heures pour avoir traversé un feu rouge à pieds à Ixelles. Le frère et la soeur, blogueurs et auteurs, sont sous la loupe de la Sûreté de l’Etat pour leurs prises de positions politiques. D’accord ou pas avec leurs positions politiques, ce type d’opération s’appelle de l’intimidation."

Une action a été proposée, il sosnt libres à cette heure-ci, mais rien n’empêche de continuer à demander des comptes à polbru.

tél + fax + mail => tél : 02.515.71.11 - Fax : 02.515.71.98 - mail : info at polbru point be -

mail type :

Bonjour, Des informations me parviennent quant à l’arrestation de Madame Anne Löwenthal et de son frère pour avoir traversé à pied un feu rouge. Ils ont été détenus dans le commissariat de la place Fernand Cocq pour une durée de 12 heures. Je m’étonne d’une arrestation administrative pour ce type d’infraction. Pourriez-vous m’en dire plus. Bien à vous. et signature.

Voici le retour d’Anne sur son FB :

  • "Au commissariat parce que mon frère à brûlé un demi-feu rouge devant des voitures arrêtées. A pieds hein."
  • "J’ai filmé tout ce qui s’est passé mais oh ! plus rien quand on me rend mon iPhone... Vous devrez donc vous contenter de nos récits mais en vous souvenant que les films étaient trop dérangeants pour eux..."
  • Sinon, autre petite anecdote au passage : j’ai eu droit à une fouille en règle. Si je n’avais pas gueulé, je me retrouvais à poil devant la policière à l’origine de ce bordel, rigolarde rien qu’à l’idée. (Ils ont fini par la remplacer par une employée du commissariat)
    (Note pour plus tard : même quand tu milites en gros collants de laine, songe à t’épiler)
  • Se retrouver à poil devant des flics. Leur demander les larmes aux yeux si vous pouvez expliquer vous-même à votre fils. Tenter de lui faire comprendre qu’en Belgique, on vole en cellule parce qu’on a un frère qui s’est pris une amende pour avoir traversé à pied sur un passage clouté devant des voitures à l’arrêt mais un feu pas encore vert et qu’on a protesté avec lui. Entendre son incompréhension.

Lui dire de ne pas s’inquiéter et savoir qu’il serrera dorénavant les fesses chaque fois qu’il verra un policier et qu’il grandira dans une société de plus en plus inquiétante à cause de ceux qu’on paye pour la rassurer...

  • J’ai demandé à "mon" policier (qui était sympa) ce qui se passait dans la tête de quelqu’un qui vous entend gueuler parce que vous devez aller pisser et qui non seulement ne vient pas mais en plus passe la tête plusieurs fois par la porte pour se foutre de vous... Il a dit "Je ne sais pas, je n’étais pas là". Ils ont tous dit ça au moins une fois ce soir.

"pourquoi faut-il gueuler une heure pour avoir le droit d’aller pisser ? et avoir droit à un flic hilare quand on demande pourquoi, alors qu’on les entend rire, que donc ils doivent forcément m’entendre gueuler ? pourquoi pour l’eau c’est la même chose ? pourquoi on n’a aucune indication horaire (poches vidées, ni chaussures, ni montre, ni téléphone, ni rien) ? pourquoi on n’a pas le droit de garder son livre ? pourquoi il n’y a pas de lumière dans le cachot, et une lumière blafarde dans le couloir ? pourquoi la banquette mesure 120 cm ? pourquoi on n’a pas le droit à un sandwich ? pourquoi on n’a pas le droit de connaître le motif de l’arrestation ? pourquoi les portes claquent sans arrêt ? et tout ça sans inculpation ?"

Idem pour Xavier :

  • arrêté et mis au cachot pour 12h pour avoir traversé à pied alors que le feux n’était pas encore vert, c’est un peu al capone en prison pour fraude fiscale, non ? c’est vexatoire. une atteinte à ma dignité. (avec Anne Löwenthal) (et merci à tous ceux qui ont permis que je dorme dans mon lit quand même !)
  • mais bon sur le papier, de mémoire, y’avait "trouble à l’ordre public" (je leur ai dit que moi j’étais simplement sur le trottoir et qu’avec toutes leurs voitures pour m’arrêter, il me semblait que c’était plutôt eux, le trouble à l’ordre public. mais ça n’a pas semblé les faire rire) ; "rébellion", "outrage" et "menace". comme rien de tout cela n’est vrai, je n’ai rien signé.

Même la gaufre au sucre il y ont pas eu droit !!!

Et dire que petit, les flics m’aidaient à traverser...


posté le  par fb extractor  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
passage_pieton.j(...).jpg
pietons_appuyez.(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.