RSS articles
Français  |  Nederlands

Audacieuse action artiviste

posté le 02/11/14 par Lenny & Norbert Bear Mots-clés  art 

Bonjour à toutes et à tous,

Dans la nuit du 3 au 4 octobre 2014, 32 mots à la peinture blanche sont apparus dans un quartier populaire de la ville de Liège : "humanisme", "empathie", "rêve", "libre", ...
S’ensuivit l’arrestation (prévue ! ^^) du tagueur, ayant donné lieu à une invitation à comparaître devant le Tribunal correctionnel de Liège en procédure accélérée. Les autorités communales étant bien décidées à faire de cette arrestation un exemple.

Mais l’arrestation faisait partie du plan... Que peut donc bien expliquer cette folle action kamikaze ?

Le semeur de mots (Norbert Bear, un idéaliste au bonnet d’ours) est bien décidé à exposer lui-même sa défense.
En voici un aperçu :

> A l’aube de l’officialisation du gouvernement "La Suédoise", l’idée était de faire connaître un nouveau mouvement qui cherche à diffuser de la positivité dans un dernier élan avant que le contexte social, politique et structurel ne s’assombrisse dangereusement.

> En juin dernier, l’une des actions avait permis d’une manière tout à fait inespérée "d’élargir le cadre" au sein d’un établissement scolaire de Verviers : une inscription illégale de 100 m² à la peinture blanche d’un message plein d’espoir dans l’une des cours. Ce message est toujours visible à l’heure actuelle.
Le plan était de reproduire ce scénario à une échelle plus ambitieuse... à Liège et face à la Justice...

> Valorisation juridique d’une démarche artistique et idéaliste.

> Il s’agit du procès d’un rêveur qui croit pouvoir agir sur le désordre des choses en allant jusqu’à se perdre dans cette folle épopée. Cette action avec passage au tribunal vise également à lancer de la plus originale des manières le livre "Happy HOurs". La mise en danger et la prise de risques étant indispensables pour alimenter l’inspiration de Norbert Bear, et apaiser sa conscience. Un profond refus de la fatalité et de l’impuissance opèrent.

> Acte de désobéissance civile pour ne pas que soient broyés ses rêves de voir un monde meilleur émerger.

Ainsi, comme vous pourrez vous en rendre compte si jamais vous vous penchez sur cette situation, nous nous trouvons bien loin d’un simple fait de vandalisme dénué de sens... Il s’agit bien d’un appel désespéré d’un jeune homme de 28 ans face à un monde qu’il refuse de regarder sombrer sans réagir... naufrage auquel il refuse de participer en restant passif et obéissant.

Rendez-vous au Tribunal Correctionnel de Liège, rue de Bruxelles 2, à 4000 Liège, le 18/11/2014 à 9:00, à l’audience de la 16ème chambre – salle E.1.B.

Pour toute question ou information : www.facebook.com/OrganiseTaColere

Cordialement.




posté le  par Lenny & Norbert Bear  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
20141004_094616.(...).jpg
dscf3602.jpg
dscf3596.jpg

Commentaires
  • 2 novembre 2014 20:03, par ?!

    Bon...

    Si je résume bien, un illuminé avec un bonnet d’ours a été écrire des mots idéalo-naïfs sur quatre murs en espérant à tout prix se faire pincer pour ce fait afin de se poser en acteur engagé pour un monde meilleur et créer un mouvement neuf qui insuflerait du positif dans notre sanglante ploutocratie capitaliste ? Celà s’autoproclame de surcroit "audacieux" et "artiviste" ?!

    C’est une performance gnagnan, une parodie ou une grosse blague ?

  • 3 novembre 2014 06:38, par milady

    Waw, quel bon résumé cher " ?!", merci beaucoup de ta lecture si enthousiasmante, sans doute selon toi aurait il mieux fallut que notre ours reste bien dans son hibernage... ou alors qu’il brûle un combi de flic, ou alors qu’il foute une bombe au parlement européen, ou alors qu’il bute un flic, ou mieux qu’il bute Bart De Wever, non, qu’il tabasse un nazi, non qu’il bloque la E40, ou bien qu’il se foute à poil et s’immole, ou bien qu’il se suicide tout seul dans son coin, mais ayant écrit une lettre qui dégomme pour justifier son truc, ou bien mieux, qu’il foute du poison à un banquet du MR, non, plus viril, qu’il aille se former en Syrie et fasse chier bien tout le monde à son retour, non ouai ou alors qu’il ferme bien sa gueule et aille se former à la permaculture, qu’il reste bien gentiment dans sa communauté avec ses amis ours, dans leur caverne, et qu’on en entende plus parler. Les sons différents dérangent. Mieux vaut fermer ses oreilles et n’écouter que les sons qu’on connait déjà. A tout prix maîtriser, et reproduire sans cesse les mêmes sons...
    Pfff cher " ?!", je suis bien triste, tu sembles déjà mort, enseveli sous tes certitudes... et bon courage à Lenny & Norbert Bear dans leur lutte poétique.

  • 4 novembre 2014 11:19, par ...

    Il eut été tout à fait audacieux de se faire payer pour cette performance par la ville de Liège ou mieux par le Palais de Justice toujours désireux de se donner une image riche en positivités. D’autres auraient également pu contribué : le parti socialiste à travers ses présences et actions culturelles ou plus "osé" le parti du travail de belgique désirant vivement voir venir à lui les créatifs amnésiques.
    Et d’utiliser cette sympathique rémunération pour financer le joyeux "livre" qui promet bien du bonheur. C’est vraiment bête d’avoir laisser passer une occasion pareille norbert !

    J’attends avec impatience la réalisation des actions de milady, quelle imagination débordante ! malheureusement je crains fort qu’il ne s’agisse que d’une logorrhée pacifiste tout à fait masturbatoire et habituelle. Rien de neuf sous la pluie...

  • 5 novembre 2014 12:45, par ??

    Complètement stupide et naïf comme action... Pas de réel message compréhensible ni dans ce qu’il a écrit, ni dans ce texte de revendication. Qui plus est se jeter comme ça dans la gueule du loup juridique ca n’a vraiment aucun intérêt..

  • 5 novembre 2014 15:28

    C’est vrai que les artistes contemporains n’ont pas toujours une idée très conséquente de ce qu’est l’activisme.

    Ils mettent un petit doigt de pied en dehors de leurs galeries ou de leurs ateliers et reproduisent très sagement le système de la consécration en prenant la justice pour un jury d’école d’art. Effet politique zéro. Un zéro aussi rond qu’un nombril.

    Mais par ailleurs lorsqu’on voit de quoi les activistes sont capables en matière de culture artistique et de maniement des symboles, combien ils sont innocents en matière de violence et de représsion symboliques et donc le plus souvent empêtrés dans les ruses d’une violence et d’une repression toute physique dont le résultat est parfois même en dessous du zéro -car il manque parfois un oeil voire un corps tout entier à la fin de la bataille-, on se dit que la partie reste à ce jour encore assez bien équilibrée finalement.
    Artistes dépolitisés, activistes incultes, encore un petit effort !

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.