RSS articles
Français  |  Nederlands

Balayage des différentes listes électorales d’extrême-droite ou réactionnaire à Liège et environs

posté le 23/09/18 Mots-clés  antifa  Liège  réflexion / analyse 

Mauvaise période que l’électorale, c’est toujours le moment où les déclarations, propositions démagogiques sortent autant sur les médias que sur les réseaux sociaux. La pollution électorale vient se rajouter à l’habituelle agression publicitaire dans les rues et vient même s’insérer dans nos intimités par les prospectus qui iront de la boîte aux lettres à la poubelle.

Note : les informations sur les listes complètes (après dépôts, refus et recours) ne sont pas accessibles sur les sites officiels des communes ou de la Région. En attendant ces informations, nous nous basons donc sur les articles de presse et sur les déclarations des partis fachos eux-mêmes. Il nous semble d’ores et déjà opportun de dresser un court portrait de chacune des listes, véhiculer les informations personnelles les concernant mais surtout envisager des manières de répondre à cette présence.

Cette année est particulière, le boulevard offert aux extrêmes droites boostées par la présence de la NVA au fédéral et à quatre longues années de propos démagogiques, xénophobes sur les questions de sécurité, de migrations accompagnant un déclin social ont droitisé le morne paysage de la politique institutionnelle. Voulant surfer sur les succès politiques et électoraux des autres extrêmes droites européennes, ne serait-ce que celles flamandes, plusieurs partis d’extrême-droite se présentent ici et là.

S’ils sortent heureusement dispersés, force est de constater leur recrudescence. Rien que pour Liège et ses environs, on ne compte pas moins de six listes d’extrême-droite ou réactionnaires qui ont tenté de déposer des listes.

La recrudescence des partis d’extrême droite n’est pas anodine, la période est en outre propice aux tentatives de coup d’éclat et de com’. C’est pourquoi la campagne électorale doit également être un moment accru de vigilance et d’actions. Pour autant, le moment électoral n’est que ponctuel, bien que plus visible à cette période cela ne signifie pas forcément qu’ils sont plus forts politiquement à cette période.

Nous précisons également que d’autres partis ou membres de partis les singent en véhiculant déclarations, actes et législations. Dès lors, c’est une double prudence qu’il nous faut avoir, celle-ci consiste à une lecture critique qui permet autant à décrypter, analyser, dénoncer mais également d’agir directement contre tous ces discours.

À notre connaissance, voilà les six listes réac qui comptaient se présenter à Liège ou ses environs : Nation, La Droite (Citoyenne), le Parti Populaire, Agir (réunissant le Parti des Pensionnés, le Parti Wallon et Wallonie d’abord), Islam et Mouvement pour l’Éducation.

La suite de l’article comporte une description des différentes listes, différentes sources ainsi que plusieurs pistes d’actions antifascistes dans et en-dehors des élections. Pour la lire c’est ici


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.