RSS articles
Français  |  Nederlands

Bruxelles : "Opération Cendres". Perquisitions chez des compagnons

posté le 26/05/13 Mots-clés  répression / contrôle social 

Bruxelles - Le 22 mai 2013 vers 6h du matin, des dizaines de policiers de
la section anti-terroriste de la police fédérale judiciaire investissent
et perquisitionnent 3 domiciles où habitent notamment des compagnons
anarchistes et anti-autoritaires ainsi que la bibliothèque anarchiste
Acrata. Toutes les personnes présentes (11) sont arrêtées et emmenées aux
bureaux de la police fédérale.

Les accusations sont : appartenance à une organisation terroriste,
association de malfaiteurs et incendie(s) volontaire(s). L’opération est
baptisée « cendres » et est dirigée par la juge d’instruction Isabelle
PANOU, tristement célèbre pour sa longue carrière au service de l’Etat.

Les policiers emportent de nombreux documents, des effets personnels, les
ordinateurs et tout ce qui a trait à l’informatique, les GSM’s (téléphones
portables), du matériel d’agitation, etc. Pendant les auditions,
auxquelles tout le monde refuse de collaborer, il apparaît que l’enquête
porte sur des luttes, révoltes et activités allant de 2008 jusqu’à
aujourd’hui notamment contre les prisons, la construction du nouveau
centre fermé de Steenokkerzeel, les transports en commun (STIB), les
institutions européennes et les eurocrates, la construction d’un RER à
Bruxelles, l’OTAN, la machine à expulser, les huissiers et la construction
d’une maxi-prison à Bruxelles. Sont aussi épinglées des publications
telles que Hors-service ou encore plus généralement des écrits, affiches,
etc. diffusés par des anarchistes et anti-autoritaires.
Vers 13h, tout le monde est relâché sans avoir eu à comparaître devant la
juge d’instruction.

Face à ces accusations de terrorisme et à leur lot d’intimidations et de
harcèlements, il n’y a pas à abandonner les idées et les actes visant la
destruction de toute autorité et la joie que procure cette bataille.

Continuons à lutter pour la liberté, à abattre ce monde mortifère qui
opprime et exploite.

Rien n’est fini, tout continue
Attaquons ce qui nous opprime

Bruxelles, 23 mai 2013


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.