RSS articles
Français  |  Nederlands

[Bxl] - youth for climate

posté le 25/01/19 par -Dominique Botte / Krasnyi Collective Mots-clés  luttes environnementales 

Bruxelles/ 17-01-2019 /

Ils étaient plus de 12.500 jeunes néerlandophones et francophones à la gare centrale de Bruxelles pour la seconde édition de #youthforclimate

Des revendications fortes envers les politiques « What do we want  ? Climate justice » et le cortège a déambulé dans Bruxelles #actnow #thereisnoplanetb

Bruxelles/ 24-01-2019 / Plus de 35.000 jeunes ont manifesté leur colère face à la politique climatique du gouvernement pour la troisième édition de #youthforclimate
#actnow #thereisnoplanetb


posté le  par -Dominique Botte / Krasnyi Collective  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
19.01.17_youthfo(...).jpg
19.01.24_youthfo(...).jpg

Commentaires
  • 25 janvier 2019 13:34

    Bruxelles/ 24-01-2019 / Plus de 35.000 jeunes ont manifesté leur colère face à la politique climatique du gouvernement

  • 26 janvier 2019 02:17, par Patrokon

    "Le climat" est un symptôme (et non une cause) qui échappe complètement à l’humanité. Combattre "pour le climat", c’est forcément en appeler au politique et aux industries qui y trouvent un excellent faire-valoir à utiliser pour leur profit.

    Il y a par-contre plein de choses à faire "contre la pollution" sous toute ses formes (pas juste pour "le climat" d’ailleurs) Si les consommateur/trices n’avaient pas suivis et ne suivaient pas les tendances destructrices on n’en serait sans-doute pas là.
    Pensez aux data-center’s de vos facebeau-cul et twitouilles et googleries, radiateurs géants qui se multiplient et pullulent, aux micro-ondes pulsées depuis l’invention du radar jusqu’à la 5G qui nous pend au nez, à ces centrales nucléaires qu’il faut refroidir en permanence, à tout ce qui a été et est encore expérimenté jusqu’à tenter de modifier le climat.

    On consomme de l’énergie et on produit de la chaleur, même pour réfrigérer, on peut toujours manifester contre cet état de fait. Le politique et l’industrie vous feront croire que votre chauffage en hiver et votre bagnole ont leur part de responsabilité à l’échelle mondiale et qu’il faudra ponctionner.

    Le politique et l’industrie ont toujours étés complices dans l’escalade technologique et l’empoisonnement de la planète, cessez donc de leur demander de prendre en main la situation, ils vous bernent et vous re-bernent et vous entubent avec de fausses solutions.

  • 30 janvier 2019 17:14, par G

    Merci !
    complément d’infos :

    Les infrastructures informatiques ont un impact important sur l’environnement. L’ADEME estimait effectivement en 2014 qu’1 Mo envoyé correspondait à 15 grammes de CO2 ! Ainsi, selon le poids de l’e-mail échangé, l’impact peut varier : imaginons que vous envoyiez 30 mails par jour à différents destinataires pendant un an, cela correspond à presque 330 kg de CO2, soit plusieurs milliers de km d’essence utilisés en voiture.

    Et le CO2 n’est pas la seule émission causée par l’envoi d’e-mails. Traduit en données, 1 Mo en pièce jointe dans un e-mail serait l’équivalent de 7,5 grammes de fer. Cela est dû aux serveurs des data centers qui requièrent des métaux et des ressources importants pour être fabriqués et entretenus. Enfin, il faut également parler des spams, ces mails intempestifs que l’on reçoit par centaines. Dans le monde entier, les spams utiliseraient autant d’énergie plus de 2 millions de foyers américains annuellement !

    Mais il vous est possible, à votre échelle, de limiter la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre qui découlent de cette utilisation quotidienne.

    Essayer de réduire au maximum les mails inutiles, ainsi que la mise en copie de responsables ou collègues qui ne sont pas indispensables.

    - Installer un logiciel anti-spam ou faire en sorte de les limiter en vous désabonnant des newsletters qui ne vous intéressent pas.

    - Vider régulièrement votre corbeille de mails et la boîte de spams. Ces données sont stockées dans des serveurs et prennent de la place et de l’énergie !

    C’est surtout le transfert des emails (et leur backup) qui consomment. Donc 1Mo=15g. Si j’envoie une video de 10 Mo à 10 personnes , c’est 1,5 kg Co2. D’ailleurs il vaut mieux envoyer un lien vers un site qu’une video. Car la video sera stockée sur les 10 serveurs de mails alors qu’avec un lien cela n’est que sur le serveur qui héberge (et de surcroit connait son contenu et son utilisation)
    source : https://www.quelleenergie.fr/magazine/actu-environnement/impact-environnemental-mail-57514/

    Quant à Facedebouck

    Les 300 millions d’utilisateurs de Facebook passent 8 milliards de minutes chaque jour sur le site. Pour soutenir cette activité, 30.000 serveurs web (bientôt 50.000) fonctionnent 24 heures sur 24. Facebook utilise aussi 800 serveurs cache et quelques milliers de serveurs pour le stockage des données (SGBD).

    La puissance nécessaire au fonctionnement de cette installation équivaut à 9 Mégawatts (MW). En d’autres termes, Facebook consomme au minimum 100.000.000 kWh par an*, autant qu’un TGV duplex qui circulerait 365 jours par an, 24 heures sur 24.

    Pour donner un autre repère, cela correspond à l’énergie qu’utilisent, pour vivre pendant un an :
    – 2 millions de Français,
    – 17 millions d’Indiens,
    – 43 millions de Malgaches.
    source : https://www.greenit.fr/2009/12/23/facebook-consomme-autant-qu-un-tgv/

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)