RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

CINEDOMO : GASLAND

posté le 20/05/13 par CINEDOMO
lieu : Pianofabriek
adresse : 35 rue du Fort, Saint-Gilles
Mots-clés  projection / débat / concert 

www.cinedomo.be

Un matin, Josh Fox reçoit une lettre d’une compagnie d’extraction de gaz qui lui propose 100 000 dollars contre le droit d’installer des puits de forage sur les dix hectares du terrain familial, dans la zone non incorporée de Milanville (Pennsylvanie). Méfiant, Fox se renseigne alors sur l’exploitation de la formation rocheuse des schistes de Marcellus (en) qui parcourt la Pennsylvanie, l’État de New York, l’Ohio et la Virginie-Occidentale. Josh Fox visite d’abord Dimock (Pennsylvanie), dans une zone d’exploitation du gaz de schiste. Il y rencontre plusieurs familles dont l’eau du robinet peut prendre feu si l’on en approche un briquet (une enquête d’État menée par la Colorado Oil and Gas Conservation Commission a par la suite prouvé que le problème était dû au méthane naturellement présent dans l’eau et non à la technique de fracturation hydraulique ou à l’exploitation du gaz1). Les habitants y souffrent également de nombreux problèmes de santé et craignent que leur approvisionnement en eau soit contaminée.

Josh Fox décide alors de partir plus à l’ouest, dans desendroits où l’exploitation dure depuis une décennie, pour constater son impact sur les communautés sur un plus long terme. Il visite donc différents sites, principalement dans le Colorado, le Wyoming, l’Utah et le Texas, partant à la rencontre des résidents pour en recueillir les récits. Nombre d’entre eux mentionnent des problèmes de santé chroniques, ainsi qu’une contamination de l’air, des puits ou des cours d’eau. Fox admet cependant, dans une interview accordée la radio publique américaine NPR, qu’il ne s’agit que de « causalité suspecte » et pas scientifiquement prouvée2. Parfois, les habitants précisent avoir obtenu des compagnies gazières d’être approvisionnés en eau potable ou de se faire installer des systèmes de purification de l’eau.

Tout au long du documentaire, Josh Fox interroge des scientifiques, des personnalités politiques et des représentants de l’industrie gazière. Ses démarches le mènent même à filmer au Congrès les discussions d’un sous-comité sur le Fracturing Responsibility and Awareness of Chemicals Act, « une loi visant à amender le Safe Drinking Water Act (en) pour supprimer une certaine permissivité envers la fracturation hydraulique3 », permise par le Energy Policy Act.

Invité : Paul Lannoye

Paul Lannoye est Docteur en Sciences Physiques, député européen honoraire, écologiste et objecteur de croissance, administrateur du Grappe asbl.
Il est en charge du dossier nucléaire depuis 1974 successivement pour les Amis de la Terre (1975-1980), Ecolo ( 1980-1989) , Groupe des Verts au parlement européen ( 1989- 2004) ; Grappe (2004- ).
Il est également rapporteur et porte-parole du parlement européen sur le projet de normes de protection contre les rayonnements ionisants en 1994, projet qui a conduit aux normes actuellement en vigueur (1996).
Il initiate la fondation du CERI (Comité européen sur les risques de l’irradiation) en 1997


posté le  par CINEDOMO  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
affichegasland.j(...).jpg
affiche-cinedomo(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.