RSS articles
Français  |  Nederlands

CROISADES et INDUSTRIE. Comme en 40 !... Depuis des siècles.

posté le 28/01/15 par Maquis Mots-clés  luttes sociales  médias  répression / contrôle social  histoire / archive  réflexion / analyse 

En complément de l’article précédent et pour appuyer son propos pertinent, voici une manifestation de cette "Histoire" qui n’en finit pas.

Deux dates, deux journaux.

La première image parle d’elle-même.
Les croisades n’ont jamais pris fin, juste d’autres formes.

Les deux dernières suggèrent de mettre en rapport, d’une part, la couverture consacrée à la commémoration des 70 ans de la fermeture du camp, et, d’autre part, un article, deux pages plus loin, qui reprend (en insistant) au sujet des "chiffres du chômage" le vocable utilisé lors de l’entreprise d’extermination dans ledit camps et tant d’autres, sous le régime nazi, dans les documents traitant de la capacité de "traitement" des camps en terme d’"unités".

Un survivant témoignait récemment : "Mon nom était 7015 - c’est là que commence la déshumanisation". Cela sonne tellement familier.

On nous dira que c’est excessif, exagération et instrumentalisation.
Comme ici :
http://www.lesoir.be/770214/article/actualite/belgique/politique/2015-01-28/rudi-vervoort-mon-intention-etait-d-ouvrir-debat-en-aucun-cas-blesser

Mais... "Ne voyez-vous pas ?", comme dirait l’autre.


posté le  par Maquis  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
croisades_xxi.jp(...).jpg
commemorer_pour_(...).jpg
unites.png

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.