RSS articles
Français  |  Nederlands

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Ce matin à 11h, des citoyens et des membres des Amis de la Terre passent à l’action devant le siège d’Electrabel

posté le 07/03/13 Mots-clés  action  luttes environnementales 

Roulette russe avec nos réacteurs nucléaires fissurés ? Citoyens et parents se rebiffent !

Un "suivi live" de l’action par ici ce vendredi matin avec détails.

Ce vendredi 8 mars à 11h, des citoyens et des membres des Amis de la Terre passent à
l’action devant le siège d’Electrabel (8 Boulevard du Régent, 1000 Bruxelles), afin
d’interpeller publiquement les responsables d’une relance éventuelle des réacteurs défectueux
Doel 3 et Tihange 2, et exprimer toute leur inquiétude.

Ils y déploieront un grand panneau : sur le fond la centrale de Doel en feu, en avant plan les
photos des responsables de la relance sont encadrés. Teasing : « Qui va prendre le risque de
détruire le pays ? ».

Alors qu’Electrabel assure que le redémarrage des réacteurs fissurés de Doel 3 et Tihange 2
est "sans danger", les experts de l’AFCN ne sont pas tous du même avis et ont réclamé des
tests supplémentaires.

Dans les prochaines semaines, ces tests devraient être effectués, et la décision de relancer ces
réacteurs fissurés sera peut-être prise... par quelques personnes qui par la suite ne seront plus
responsables de rien ! Nous refusons que quelques initiés prennent cette décision pour nous.
Nous ne pouvons accepter que le lobby nucléaire joue ainsi nos vies à la roulette russe !
Relancer ces deux unités nucléaires fragilisées, c’est comme charger une arme de destruction
massive en plein cœur de notre pays, puis d’attendre des jours, des semaines, des mois, des
années pour voir si ça passe ou si ça casse ?

Nous avons fait circuler une « LETTRE OUVERTE AUX RESPONSABLES D’UNE
RELANCE EVENTUELLE DES REACTEURS DE DOEL 3 ET TIHANGE 2 » qui a été
signée, à ce jour, par plus de mille personnes. (https://12483.lapetition.be/ )
Comme notre système démocratique ne prévoit pas de consultation de la population sur cette
question majeure pour notre avenir, c’est par ce type d’actions que les citoyens peuvent
encore interpeller les autorités politiques préoccupées surtout par des questions électorales.

L’exemple de Fukushima, toujours là sous nos yeux avec ces centrales éventrées rejetant en
permanence des substances radioactives dans l’eau, dans l’air, montre clairement que
l’évacuation pourtant indispensable pour des raisons sanitaires de centaines de milliers de
personnes supplémentaires est tout simplement impossible à réaliser et que, comme à
Tchernobyl, la gestion d’une catastrophe nucléaire est basée sur une communication
mensongère de la part des autorités.

Si, malgré les risques inacceptables que ferait peser sur notre avenir à tous, la décision de
relancer ces vieux réacteurs défectueux devait tout de même être prise, il faut que les
décideurs politiques et industriels assument toutes leurs responsabilités : GDF-SUEZ,
Electrabel, l’AFCN, le gouvernement actuel, et les autorités de sûreté,
Mr Gérard Mestrallet, Mme Sophie Dutordoir, Mr Jan Bens, Mr Di Rupo, Mr Melchior
Wathelet, Mme Joëlle Milquet, ...

L’action de ce vendredi 8 mars sera réitérée le lundi 11 mars (2ème anniversaire du début de la
catastrophe de Fukushima) dans un autre lieu symbolique à Bruxelles.

Contact pour cette action :
Philippe Mazy
0472 62 38 41 ou 02 426 91 91
http://www.insecurite-nucleaire.be
Les Amis de la Terre – Belgique
98 rue Nanon, 5000 Namur
www.amisdelaterre.be


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
incidenthr.jpg
relance.jpg

Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.