RSS articles
Français  |  Nederlands

Centres fermés:Dernières infos

posté le 07/12/13 Mots-clés  action  luttes sociales  No Border  sans-papiers 

Drame au centre fermé de Bruges et grève générale
Dernières infos

Jeudi 5 décembre : Un homme de Côte d’Ivoire d’une trentaine d’année a été découvert mort dans son lit au centre fermé de Bruges.

Et ce qui devait arriver est arrivé ! Les tortures quotidiennes que subissent les personnes dans ces centres ne peuvent mener qu’à l’humiliation, la violence et la mort. Tous les prisonniers des différents centres s’engagent dans des grèves de la faim, protestations, grèves générales.

Au centre fermé 127 à Steenokkerzeel ils sont 75 en grève de la faim, à Vottem 40. A Bruges c’est la grève générale. Ils ont décidé de ne plus manger, de ne plus dormir, plus de télé, plus de douche. A 23 h ce jeudi, aucun d’entre eux n’est monté se coucher. Ils ont décidé de veiller.
Lire la suite : http://www.gettingthevoiceout.org/drame-au-centre-ferme-de-bruges-05122013/

Rassemblements en soutien à la révolte
N’hésitez pas à venir et à créer d’autres rassemblements,
devant le centre fermé de Bruges et de Merksplas !

Samedi 7 décembre à 16 heures devant le centre fermé de Vottem.

Lire l’appel du CRACPE : http://www.gettingthevoiceout.org/centre-ferme-de-vottem-rassemblement-en-soutien-aux-grevistes-de-la-faim-07122013/

Dimanche 8 décembre à 15h30 devant le centre fermé 127bis

Tervuursesteenweg 300, 1820 Steenokkerzeel

Train direction Leuven, arrêt Nossegem
Gare du midi 14.36, Gare Central 14.45, Gare du Nord 14.25

Coup de gueule : Feu aux prisons !

Ce 5 décembre, un prisonnier du centre fermé pour sans-papiers de Bruges est retrouvé mort dans sa cellule. S’il n’y a pas encore d’éclairage sur les circonstances de sa mort, le constat est là, une nouvelle personne a succombé à l’enfermement.

Suite à cet événement, tou-te-s les incarcéré-e-s du centre ont entamé un grève de la faim, dernier recours des sans-voix. C’est le moyen de lutte de celles et ceux qui n’ont plus rien à perdre.

Le mouvement de grève s’est rapidement propagé vers d’autres centres, au 127Bis et à Vottem.
Lire la suite : http://www.gettingthevoiceout.org/feu-aux-prisons/


Besoin d’argent et de crédit pour rester en contact avec les prisonniers

Nous avons épuisé les derniers sous qu’il nous restait pour rester en contact
avec les Congolais lors du dernier vol collectif

Un des problèmes auxquels nous sommes confrontés sont les coûts des appels téléphoniques et surtout les demandes des détenu-e-s de leur envoyer des recharges de téléphone pour appeler leur famille ou ami-e-s à l’extérieur. Dans certains centres, cette demande est relayée à d’autres associations qui en ont les moyens. Cependant, il n’existe pas de relais dans plusieurs centres.

Vous pouvez soutenir ces détenu-e-s en achetant chez votre épicier, votre nightshop ou votre libraire une recharge de 5 euros de l’opérateur Lycamobil. Vous nous envoyez le code pin inscrit sur cette recharge sur notre adresse mail gettingthevoiceout(a)riseup.net. Nous nous chargeons d’envoyer ce code au prisonnier-ère-s qui ont besoin de recharge, leur permettant ainsi de garder un contact avec nous et avec l’extérieur.

Vous pouvez aussi, si c’est plus facile pour vous, verser ou encore mieux faire un ordre permanent de 2, 5, 10, 20 euros ou plus (!) sur le compte : Collectif Contre Les Expulsions

Banque Triodos BE58 5230 8016 1279

Faite passer ce message à vos amis , connaissances.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 7 décembre 2013 08:07, par short translation

    in the prison for immigrants a young man died a few days ago. uncertainty around his death, an "investigation" is going on but as the call says ; whatever the circumstances, it is yet again prison which killed a person.
    this happened in a prison for immigrants in brugge, in the northwest of the country.
    all the other inmates immediately reacted with a general strike, they refuse to eat, to shower, to watch the tv. they block the "normal" course of prison life. they refuse to go to the sleeping dorms at 11 PM when they are supposed to.
    in another prison - vottem- in the south east of the country, 40 inmates also react in solidarity, and went in hunger strike. 75 in steenokkerzeel went on hunger strike.

    two demos this weekend, one this afternoon at 4 PM in vottem (south east) and one tomorrow in steenokkerzeel, in front of another prison for immigrants which is closest to brussels, at 3.30 PM
    people take a train together which leaves at Gare du midi 14.36, Gare Central 14.45, Gare du Nord 14.25

  • 7 décembre 2013 15:41

    Répression

    127 bis : 6 sont toujours en grève de la faim.Plusieurs dizaines on été tranférées dans d’autres centres, d’autres ont reçu un ticket pour leur expulsion.

    Bruges : La répression et le chantage à marcher : Plus que quelques uns en grève, 3 transférés, trois en isolement !

    Vottem:Encore 4 en grève de la faim

    Merksplas : ont eu vent des mouvements dans le centre et réfléchissent à des actions de solidarité

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.