RSS articles
Français  |  Nederlands

Chahut à la régie des batiments

posté le 22/05/15 Mots-clés  ZAD du Keelbeek 

La régie des bâtiments est responsable quant à l’octroi des permis pour commencer le chantier. C’est aussi elle qui n’a pas hésité à se pointer sur le terrain du keelbeek pour tenter d’y commencer les différents travaux de construction de la maxi-prison (grillage, carottage, ..).Une vingtaine de personne a donc décidé de lui faire comprendre, à domicile, le refus catégorique à la construction de la prison.

Mercredi 20 mai, dans l’après midi, la routine ronronnante de la régie des bâtiments à été perturbée par une tornade de « non non non à la maxi prison ! ». Deux banderoles ont été posées, dont une sur la megalomaquette de la prison.

Les personnes ont fini par sortir aux sons des percussions sur poubelle qui ont été renversées dans le hall.

Pas de résignation. Pas de maxi prison à haren ni ailleurs !

Des lapins enragés


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Une vingtaine de personnes se sont introduites mercredi après-midi dans les bâtiments de la Régie des Bâtiments. Tandis que certaines d’entre elles bloquaient l’entrée, une autre partie du groupe s’en est prise à la maquette de la nouvelle prison de Haren qui se trouvait dans le fond la salle d’accueil. Les activistes ont ensuite pris la fuite, a indiqué jeudi le parquet de Bruxelles, qui a ouvert une enquête. Ce n’est pas la première fois que ce type d’action est entreprise contre le projet de construction de la méga-prison de Haren. Dans la nuit de samedi à dimanche, des militants opposés à ce projet ont tagué les façades des domiciles de trois personnes impliquées dans le projet de la prison. Il s’agit des façades du domicile privé du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, celle d’un de ses collaborateurs ainsi que celle d’une femme travaillant au projet de construction de la prison.

    Auparavant, le bureau d’architecte de Philemon Wachtelaer avait déjà été tagué et ses vitres avaient été brisées. Le feu avait été bouté sur le chantier d’un entrepreneur et il y a quelques mois, un incendie volontaire avait été commis sur le domaine privé de l’architecte. Un groupe d’anarchistes bruxellois est soupçonné d’avoir perpétré ces actions.

    http://www.lalibre.be/actu/belgique/prison-de-haren-une-vingtaine-de-personnes-s-introduisent-dans-la-regie-des-batiments-555de4713570fde9b3583ea3

    http://www.lalibre.be/actu/belgique/la-maquette-de-la-prison-a-haren-detruite-par-des-intrus-555d03be35704bb01c646f4b

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.