RSS articles
Français  |  Nederlands

Charlie Hebdo, la bêtise et la haine

posté le 19/07/18 Mots-clés  antifa  médias 

L’humour de Charlie Hebdo "prouve" laborieusement une chose : que les blagues misogynes et homophobes font rire les masculinistes de gauche qui les conçoivent. Lesquels rient d’autant mieux à leurs propres facéties qu’ils savent que ce rire rappelle à chacun et chacune sa place dans la hiérarchie hétérosexiste, et que la place des hommes virils et humanistes se trouve au sommet de cette hiérarchie. De là, ils dispensent généreusement aux inférieures leurs jugements définitifs sur ces luttes qu’elles mènent si mal, et malhonnêtement, en plus.
Bien sûr, au sein de cette hiérarchie, les hommes de droite se trouvent eux un tout petit peu moins haut : il faut dire que, du haut de leurs privilèges, au lieu de faire comme leurs conscrits de gauche des blagues désopilantes certains d’entre eux osent ne pas afficher les moyens physiques de leur prétention à la force et la virilité. Il convient donc de leur signifier leur moindre masculinité, en les féminisant, c’est plus clair et en plus, c’est tellement rigolo et subversif d’habiller avec une robe un homme qu’on aime pas - après avoir dessiné un homosexuel moustachu en cuir, pour qu’on comprenne bien qu’on est tolérant et qu’on est pas homophobe comme à la tanif pour mous, non ! mais que, quand même, ce serait pas un peu ridicule, un homme qui essaye d’être efféminé et d’aller contre sa nature ?

Charlie Hebdo n’est plus guère qu’une opération de fausse conscience républicaine, très banalement masculiniste et raciste. La lutte, que mènent celleux qui les subissent, pour la fin des rapports de domination, et donc l’intelligence de ces rapports n’intéresse plus guère ses rédacteurs que très accessoirement ; et seulement dans la mesure où leur entreprise de ravaudage de la vieille hémiplégie politicienne peut instrumenter femmes, homosexuels et racisés, et leurs luttes.

Elle ne le fait jamais qu’au seul profit de ce chiffon en lambeaux qui fait l’identité de Charlie hebdo comme de ses pauvres lecteurs : pouvoir se satisfaire de se dire républicains face aux fascistes qui menacent la république, "de gauche" face aux républicains de droite, et par dessus le marché, si subversifs et tellement drôles face aux déplorables et incessantes jérémiades des femmes, racisé-e-s, lesbiennes et homosexuels .

On peine à imaginer objectif plus misérable.


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article

Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.