RSS articles
Français  |  Nederlands
mercredi 3 mars 2021
18h30 - Dettes coloniales, réparations et reconnaissances posté le  - Agenda
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Ciné-débat : Un héritage empoisonné

posté le 27/11/18
lieu : Cinéma Aventure
adresse : 57 Rue des Fripiers, Bruxelles-Ville

02 219 92 02
info@cinema-aventure.be
Mots-clés  projection / débat / concert 

Le cinéma d’Attac présente en avant-première le film de Isabelle MASSON-LOODTS.

QUELS LIENS existe-t-il entre les milliers de tonnes d’obus toxiques hérités de la guerre 14-18 et les « colis » nucléaires que l’État français projette d’enfouir aujourd’hui à Bure (aux confins des départements de la Meuse, de la Haute-Marne et des Vosges) ? Au fil de son enquête, la journaliste belge Isabelle Masson-Loodts établit pour la première fois un parallèle saisissant entre ces deux moments de l’histoire « moderne ».

Au fil d’une enquête sur l’héritage toxique de la Première Guerre mondiale se dessine ainsi une mise en perspective (d)étonnante. Dans les années 1920, la Belgique et la France se sont débarrassés des rebuts chimiques du conflit dans des territoires défavorisés. L’opposition des populations locales a été balayée par l’urgence des décisions et par les pressions exercées par les lobbies industriels et agricoles de l’époque. Un siècle plus tard, les habitants du nord du département de la Meuse subissent encore les conséquences de l’amnésie qui a entouré la pollution de leurs terres.

Or 100 kilomètres plus au sud -à Bure-, d’autres citoyens luttent contre un projet de poubelle nucléaire. Alors qu’un siècle a suffi pour faire oublier le danger des pollutions héritées de 14-18, notre vigilance permettra-t-elle de préserver les générations futures de déchets qui resteront dangereux pour plusieurs millénaires ?

LA PROJECTION SERA SUIVIE D’UN DÉBAT

« LE NUCLÉAIRE

UNE BOMBE À RETARDEMENT »

avec la réalisatrice


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)