RSS articles
Français  |  Nederlands

Colère non confinée - La rage aux fenêtres

posté le 02/04/20 par colère non confinée Mots-clés  solidarité 

Suite à l’annonce des mesures de confinement visant à enrayer l’épidémie de Covid19, rappelons aux gouvernements successifs leur responsabilité dans la casse de l’hôpital public : suppression massive de postes, de lits, fermetures d’hôpitaux, manque de matériel, gestion managériale catastrophique ! Aujourd’hui nous risquons de payer très cher ces politiques criminelles. La santé n’est pas une marchandise, l’hôpital n’est pas une entreprise.

Comme toujours, ce sont les précaires qui se retrouvent les plus exposé·e·s.

Celles et ceux pour qui le télétravail est impossible mais que les capitalistes continuent à exploiter avec les encouragements du gouvernement. Pour préserver la santé du capital, gouvernements et patrons sont prêts à mettre la santé de millions de travailleur·euse·s en danger.

Les personnes sans-abris ou mal logées, harcelées par les flics, exhortées à « rentrer chez elles », condamnées à se cacher pour dormir.

Les exilé·e·s, privé·e·s de droits, ignorées par les institutions, surexposées à la répression.

Les enfermé·e·s, que ce soit dans les centres fermés, les prisons ou tout autre lieu de réclusion, font face à la promiscuité, la privation des visites, le manque ou l’inexistence de soins de santé, ou encore l’isolation forcée en cellule en cas de contamination.

On n’oublie pas non plus les travailleuses du sexe, les personnes en situation de handicap, les personnes neuro-atypiques, les toxicomanes, toutes celles et ceux qui se retrouvent dans la galère encore plus que d’habitude.

Plus largement, le mode de vie qu’impose le capitalisme montre aujourd’hui plus que jamais sa dangerosité pour l’humanité. Cette nouvelle pandémie et ses conséquences sont le résultat d’un mode de production en roue libre : déforestation, urbanisation et industrialisation effréné, inégalités croissantes etc. sont autant de facteurs déterminants dans le développement et la propagation de ce type de virus.

Même confiné·e·s nous restons déterminé·e·s ! Faisons fleurir les banderoles à nos fenêtres et tous les soirs à 20h crions notre rage ! ♥

PS : Envoyez-nous vos photos de banderoles, tags, messages écrits en tout genres via la page facebook (www.facebook.com/colerenonconfinee) ou par mail : colerenonconfinee@riseup.net !
En attendant on vous balance de quoi vous donner des idées :D

à Bruxelles

devant la prison de Nivelles

via la page facebook de La Santé en Lutte

via les pages facebook Cortège de fenêtre et Confiné mais pas résigné


posté le  par colère non confinée  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
st_josse.jpg
bxl1.jpg
annotation_2020-(...).jpg
bxl2.jpg
nivelles.jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
1-9.jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg
annotation_2020-(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)