RSS articles
Français  |  Nederlands

Communiqué "Nous n’avons pas besoin de la 5G"

Dans la nuit du 9 au 10 février, nous, Gilets Jaunes, avons entrepris une action de sensibilisation sur les problématiques soulevées par la 5G.

Cette action a eu lieu dans une une dizaine de villes à travers toute la Belgique : Gand, Tournai, Mons, Bruxelles, Wavre, Louvain-La-Neuve, Perwez, Corbais, Gembloux, Namur, Bouge, Arlon, Libramont, Wanlin, Wavre et peut-être aussi d’autres lieux surprises.

Notre action décentralisée et nationale a consisté à placarder des centaines d’affiches dénonçant la 5G sur des dizaines de téléboutiques de Proximus (et un téléboutique Orange).

Encore une fois, qui dans ce pays a décidé dans l’ombre ce qui serait bien pour « le bon peuple » ? À quel étage de la démocratie y a-t-il eu débat sur l’impérieux besoin de développer la 5G ?

Cette course en avant technologique est le symptôme d’une société qui ne parvient toujours pas à remettre en cause ce dogme de la sacro-sainte croissance. À l’heure où, pourtant, il serait désirable de créer un nouvel imaginaire sociétal.

Les vieilles recettes du productivisme continuent leur trajectoire « à fond de train » vers une fracture sociale (et numérique) toujours plus grande et une exploitation des sources (et non pas des ressources) tout bonnement écocidaire.

L’accélération des flux d’information et des flux financiers, induite par cette nouvelle technologie nuisible ne favorise pas la stabilité sociale. Bien au contraire : elle en est prédatrice. En permettant au capitalisme d’aller toujours plus vite, c’est la société de surveillance et les diktats de la rentabilité qui l’emportent sur le besoin d’une société en harmonie avec l’environnement et l’humain. Aller plus vite, c’est décider de délocaliser ces flux financiers prédateurs dès que l’économie toussote. La conséquence en est la déstabilisation des structures sociales, dont les états. Ceux-ci ne régulent plus rien ; ce sont les multinationales qui mènent l’orchestre.

Non, nous n’avons pas besoin de la 5G.

Rien qu’au niveau sanitaire, aucun principe de précaution n’a été adopté. Il est avéré que nombre de personnes électro-sensibles souffrent de ces flux hertziens. Combien de citoyens et de citoyennes ont déjà subi les effets de cette nouvelle nuisance ? Leur santé ne compte-t-elle pas ?

Les effets des champs électromagnétiques ont des incidences prouvées sur les infections virales ainsi que sur la capacité du corps à réparer l’ADN endommagé, ce qui peut conduire aux cancers et à d’autres pathologies. *

Non, nous n’avons pas besoin de la 5G.

Au niveau environnemental, il est clairement établi que les ondes électromagnétiques ont un impact sur l’avifaune, notamment sur les vols migratoires, dont ils perturbent les tracés séculiers. De même des incidences très claires interviennent sur l’erratique des cétacés que nous retrouvons parfois échoués curieusement sur nos plages. Certes la 5G n’est pas en cela seule en cause, mais la multiplication d’agressions sur le déroulement paisible du vivant finit par éradiquer bon nombre d’espèces. Allons-nous laisser à nos enfants les seules chimères et licornes comme héritage imaginaire ou va t-on prendre à bras-le-corps les mesures de protection urgentissimes garantissant que, comme nous, nos mômes puissent, un jour rieur, approcher les autres êtres vivants autrement que dans des livres de légendes…

Non, nous n’avons pas besoin de la 5G.

La laideur.

Bétons et amas de métaux, câbles et caoutchouc, grandes casseroles tournées vers le ciel et vers la fenêtre du voisin, rejoignent les horodateurs « intelligents », les caméras globulaires inquisitrices, les radars de tronçons autoritaires, pour ponctuer la Smart City, cette ville dystopique à la Brazil (film de 1985) où tout serait conçu pour vous enlaidir la vie par un contrôle tentaculaire auquel s’ajoutera le stress, la suspicion et la servitude volontaire. Hideuse cité se substituant à un quartier fleuri, aux espaces ouverts, dans une désormais sombre réalité où il sera interdit de respirer librement. Dans votre boite mail arriveront comme par enchantement les publicités issues des enseignes face auxquelles vous avez simplement tourné un regard distrait. Après, une surprenante compulsion vous donnera envie d’acheter, pour compenser vos oppressions quotidiennes. La facture suivra, le pli d’huissier aussi, vous incitant à travailler davantage pour toujours payer davantage. Ainsi va le cercle très peu vertueux de ce progrès qui n’en est pas un.

Non, nous n’avons pas besoin de la 5G !

Nous ne réclamons, au final, que la souveraineté sur nos destins et sur nos corps. Alors que les capitalistes brevettent le vivant (les semences, les OGM, le patrimoine immatériel comme le purin d’orties, etc.), à l’heure où l’eau finit par être cotée en bourse (Nestlé), voici qu’on cherche à franchir une étape supplémentaire dans la confiscation du bien commun : rendre captif ce qui reste de libre dans l’espace aérien. Merci les multinationales de la télécommunication ! Les lignes satellitaires d’Elon Musk trottent déjà dans un ciel pourtant déjà bien encombré, et avec elles l’ombre du transhumanisme triomphant et dictateur,
Que de mesures prises en douce sous couvert du covid, comme faire passer en force la question non débattue de la 5G. Nous assistons là, véritablement, à une stratégie du choc ** où, après avoir instauré la sidération par la peur, nos institutions défaillantes ne prendront même plus la peine d’oser le débat. On nous imposera enfin un gadget de plus, qui ne servira au final qu’une élite folle, dans sa course effrénée, nous poussant un peu plus en avant vers une catastrophe pourtant aussi prévisible qu’inéluctable. Il en restera juste la laideur grise, que la nature, après nous, se dépêchera à son tour de vite effacer.

Nous n’avons pas besoin de la 5G !

Nous appelons tous les citoyens non-embrigadés par la dictature technologico-marchande qui cherche à se mettre en place, à résister et à rejoindre la manifestation contre le déploiement de la 5G le 20 mars à 14h à Bruxelles.

* Sources : stop5g.be

** La Stratégie du Choc a été théorisée par Noami Klein dans son best-seller du même nom. Nous vous conseillons à tous cette lecture.

Repris de la page facebook « Gilets Jaunes Namur »


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
148617233_762725(...).jpg
148620585_762725(...).jpg
148852870_762725(...).jpg
148957106_762725(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)