RSS articles
Français  |  Nederlands

Communiqué de presse de la caravane des migrant-e-s

posté le 21/06/14 par Caravane Mots-clés  sans-papiers  solidarité 

Communiqué de presse
20/06/2014

400 migrant-e-s militent à Bruxelles après 500 km de Marche depuis Strasbourg.

BRUXELLES – La Marche pour la Liberté – un rassemblement de migrant-e-s et activistes du monde entier – est entrée à Bruxelles aujourd’hui, 20 juin, un mois après son départ de Strasbourg, le 20 mai.

Ce groupe pacifique a défié les frontières pour dénoncer les politiques migratoires racistes de l’UE. Depuis 2000, plus de 23.000 personnes sont mortes aux frontières de l’UE, selon la base de donnée “The Migrant Files”. La Marche porte ses revendications au Parlement Européen, où une conférence de presse s’est tenue dès l’arrivée, et au Sommet du Conseil Européen, qui aura lieu les 26 et 27 juin après une semaine d’actions.
La Marche exige l’abolition des déportations vers les pays d’origine et à l’intérieur de l’UE selon les règlements Dublin, l’abolition des contrôles aux frontières et de FRONTEX, l’arrêt de l’emprisonnement des migrant-e-s par l’UE, la liberté de circulation et d’installation, le droit d’étudier et de travailler, les mêmes droits socio-culturels et politiques que les citoyen-ne-s, la fin des guerre colonialistes de l’OTAN, la fin de l’exploitation économique.

Les activistes campent dans le Parc Maximilien où tout le monde est bienvenu-e pour les rencontrer.

http://freedomnotfrontex.noblogs.org
freedomnotfrontex[at]riseup.net
https://twitter.com/noborder
0049 152 1327 2366
0032 465 973 417


posté le  par Caravane  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.