RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

Comptoir de la dette avec Smockey

posté le 21/10/19 par Robin
lieu : La Maison Qui Chante
adresse : Rue du Viaduct 122, 1050 Ixelles, Bruxelles

32 492 86 68 98
robin@cadtm.org
Mots-clés  alternatives  histoire / archive  luttes sociales  projection / débat / concert 

Rencontre exceptionnelle avec l’artiste burkinabé Smockey.

C’est « Épitaphe » son premier album, sorti en 2001 qui le révèle au grand public. Les textes y sont déjà politiquement engagés. Figure de proue du mouvement hip hop au Burkina Faso, il sort son 4e album « CCP » (Cravate costard et pourriture), critique le pouvoir en place, une véritable prise de position. Son engagement atteint son paroxysme avec la création du mouvement le balai citoyen en 2013. Smockey et l’animateur reggaeman Sams’K Le Jah en sont les fondateurs. Ils mobilisent les jeunes à travers tout le Burkina Faso. Les 30 et 31 octobre 2014, ils sont dans la rue, manifestantes pour mettre un terme à vingt-sept ans de règne du président Blaise Compaoré et juste après, le 5 avril 2014, il sort un triple album « Pré’Volution » : Prémonition, Révolution, Evolution.

Le 14 Avril 2016, il reçoit à Londre au « freedom of expression awards » 2016, le prix « music in exile felow ship », organisé par l’ONG INDEX ON CENSORSHIP qui récompense chaque année des activistes engagés par leur art à travers le monde.

Le 28 mai, il recevra le prix « Ambassadeur de la conscience » décerné par Amnesty International, pour l’ensemble de son combat au côté des jeunes à travers le mouvement « le balai Citoyen ».

Le 7 août 2016, il fait sensation au Festival Esperanzah, aux côtés de son frère de lutte Samsklejah.

Il est aujourd’hui en pleine préparation de son prochain album, Le syndrome de la pintade. Et il est à Bruxelles pour présenter le 25 octobre au Festival des Libertés le documentaire « On a le temps pour nous ».

Nous aurons l’occasion d’échanger avec lui sur le contexte socio-politique au Burkina Faso cinq ans après l’insurrection et le départ de Blaise Compaoré.
Mais aussi des dynamiques et des enjeux pour le s mouvements sociaux et le Balai Citoyen dans la situation actuelle. Quels objectifs, quelles stratégies, quelles manières de lutter ?

Pour dialoguer avec lui, l’artiste Gioia Kayaga sera présente.

Organisé avec le CADTM, Un pas de côté et Bruxelles Laïque.

Entrée libre.

Événement Facebook


posté le  par Robin  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
smockey_23_octob(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)