RSS articles
Français  |  Nederlands
samedi 6 mars 2021
12h00 - [LILLE] APPEL NATIONAL contre les violences policières posté le  - Agenda
dimanche 7 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 8 mars 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange acte 101 posté le  - Agenda
dimanche 14 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
dimanche 21 mars 2021
11h00 - Trace ton cercle / Teken je hart posté le  - Agenda
lundi 26 avril 2021
10h00 - Formation : « Medic tout terrain », près de Bure posté le  - Agenda - 3 commentaires

[Concert] Son Raices de Oaxaca

posté le 19/09/16
lieu : Art Base
adresse : 29 Rue des Sables, 1000 Bruxelles
Mots-clés  solidarité  Mexique  Peuples natifs 

The Oaxaca jarocho ensemble Grupo Raices is a good example intracountry
regional exchange. This group of Oaxaca artists has adopted the east coast
musical style as a way to express their cultural identity.

Son Jarocho is a regional folk musical style of Mexican Son from Veracruz,
a Mexican state along the Gulf of Mexico. It represents a fusion of
indigenous (primarily Huastecan), Spanish, and African musical elements,
reflecting the population which evolved in the region from Spanish
colonial times. Lyrics include humorous verses and subjects such as love,
nature, sailors, and cattle breeding that still reflect life in colonial
and 19th century Mexico.

Le sonido jarocho ou le son jarocho tire son nom d’une région du Mexique
située essentiellement dans l’État de Veracruz. Il s’agit d’un son et d’un
tempo musical d’origine rurale très répandu. Basé sur un rythme importé
par les espagnols et influencé par la musique afro-cubaine des XVIIIe et
XIXe siècles, les arpèges pincés rappellent les sons de la lointaine
Andalousie et de l’Afrique. Les rythmes sont saccadés à coup de jarana. La
leona (basse) et le requinto, (instruments à quatre cordes) soutiennent ou
jouent la mélodie. On retrouve aussi la harpe (plus petite que les harpes
classiques), et le marimbol (aussi appelé « rumba box » pour le jeu de
basse). Enfin aux percussions, pandeiros (octogonaux et non circulaires)
et quijadas (mâchoires d’âne ou de cheval) soutiennent la mélodie et le
zapateado. La danse s’effectue sur une tarima, planche de bois rehaussée.
The group has issued 3 CD’s, the last one in 2012 called Y LA RESITENCIA
CONTINUA (And the resistance continues) honoring the indigenous people,
their greatness, their culture, their musical transcendence, nature and
life itself.

www.raicesoaxaca.com

http://www.art-base.be/index.php?option=com_eventlist&view=details&id=1522:template-concert&Itemid=2


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.