RSS articles
Français  |  Nederlands
dimanche 16 mai 2021
17h00 - Atelier d’autodéfense numérique : volet théorique posté le  - Agenda
lundi 17 mai 2021
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 111 posté le  - Agenda
dimanche 23 mai 2021
15h30 - Balade : Cartographions la surveillance à Schaerbeek ! posté le  - Agenda
samedi 29 mai 2021
15h00 - Grande manif La Santé en Lutte - Acte 2 posté le  - Agenda
mardi 1er juin 2021

Conférence-débat : Quel droit à la ville ? Quel droit à la vie ?

posté le 02/01/14 par Formation Léon Lesoil
lieu : Pianofabriek
adresse : 35 rue du Fort, Saint-Gilles
Mots-clés  logement / squats / urbanisme 

Entre les territoires de l’action publique et les territoires de la vie quotidienne.

« L’Histoire universelle est née dans les villes, et elle est devenue majeure au moment de la victoire décisive de la ville sur la campagne. [...] Mais si l’histoire de la ville est l’his­toire de la liberté, elle a été aussi celle de la tyrannie, de l’administration étatique qui contrôle la campagne et la ville même. La ville n’a pu être encore que le terrain de lutte de la liberté historique, et non sa possession. La ville est le milieu de l’histoire parce qu’elle est à la fois concentration du pouvoir social, qui rend possible l’entreprise histo­rique, et conscience du passé. La tendance présente à la liquidation de la ville ne fait donc qu’exprimer d’une autre manière le retard d’une subordination de l’économie à la conscience historique, d’une unification de la société ressaisissant les pouvoirs qui se sont détachés d’elle.  »
Guy Debord

Avec Georges PIRSON (Doyen de la Fac d’Architecture ULB), Patrice NEIRINCK et Pierre EMANS-FABRO (Enseignants à la Fac d’Architecture ULB), Laurent MICHIELS (Urbaniste de 02 Architectes).


posté le  par Formation Léon Lesoil  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
03-constant.jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.