RSS articles
Français  |  Nederlands

Dans la rue pour dire STOP aux violences policières

posté le 16/03/13 par JOC Mots-clés  action  répression / contrôle social 

Ce 15 mars, une manifestation a réuni plus de 1000 personnes à l’occasion de la Journée Internationale contre les Brutalités Policières. L’ambiance était combative et militante. Les slogans scandés concernaient les violences et l’impunité dans la Police, mais aussi les amendes administratives et le fait que l’austérité ne s’applique manifestement pas aux services de Police. Les manifestants dénoncent le recours du gouvernement aux forces de Police pour appliquer leurs mesures antisociales et la criminalisation des mouvements sociaux.

La JOC rappelle que la manifestation s’inscrit dans le cadre de la campagne STOPRépression qui dénonce les violences d’État en général. L’hypocrisie du tout sécuritaire doit être dénoncée. Le désespoir social alimenté par les gouvernements et leur austérité nourrit la peur qui sert à son tour à justifier toujours plus de police ainsi qu’une police toujours plus armée et donc plus violente. Plutôt que d’investir dans des flashball et des autopompes, le gouvernement ferait mieux de s’occuper des problèmes de la population : l’enseignement, l’emploi, le logement…

  • - STOP au racisme dans la Police
  • - STOP à la répression des mouvements sociaux
  • - STOP au tout sécuritaire
  • - STOP aux Tasers et Flashball
  • - STOP au fichage généralisé

Ce 15 mars 2013, pour la deuxième fois, des centaines de personnes ont donc défilé
dans les rues de Bruxelles à l’occasion de la journée internationale contre la brutalité
policière. La journée lancé en 1997 par le COBP, un collectif de Montréal (Québec), a
réunit cette année des milliers de gens à travers le monde sous un seul mot d’ordre :
’’Qui nous protège de la Police ?’’. Vu le succès de ces mobilisations, il est indéniable que ce sujet gagne en importance.

La JOC se félicite de la mobilisation et du succès de la manifestation. Ce succès important confirme bien que les violences policières sont un réel problème. La politique de l’autruche du gouvernement ne fait que renforcer la méfiance de la population envers les services de police et le sentiment d’impunité. Partout, les gens nous racontent les coups, les insultes et les violences dont ils font régulièrement l’objet. Dans toutes les franges de la société, la volonté de mettre fin à ce problème grandit.

Le succès de la manifestation du 15 mars confirme l’ampleur qu’est en train de prendre
la campagne STOP Répression et annonce la poursuite de notre lutte !

Enfin, l’équipe STOP Répression veut remercier tous ceux qui, sans cet événement, n’aurait pas été un tel succès : toutes celles et ceux qui ont défilé à nos cotés et tout particulièrement, les 35 organisations signataires de l’appel à la manifestation.

CONTACT PRESSE

Thomas ENGLERT
0479/32 95 41

SITES WEB
www.stop-repression.be : Site officiel de la campagne Stop-Répression
www.joc.be : Site de la JOC


posté le  par JOC  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
communique_de_pr(...).jpg

Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.