RSS articles
Français  |  Nederlands

De quoi Ali Aarrass est-il le nom ?

posté le 23/11/16 par Comité Free Ali Mots-clés  luttes sociales 

Ces quelques mots en espérant attirer votre attention sur le cas d’un belgo-marocain Ali Aarrass extradé au Maroc après un non-lieu prononcé en Espagne dans une affaire de terrorisme par le juge Garzon.

Au Maroc, il a été injustement condamné à 12 ans de prison suite à des aveux obtenus sous la torture. Le procès a été expéditif et il n’a reçu aucune aide du Ministère des Affaires Etrangères belge.

Malgré la demande de révision de son procès, celui-ci est détenu arbitrairement dans une prison marocaine où il subit des conditions de détentions inhumaines.

Ali vient d’être déplacé dans un centre d’internement où il est détenu à l’isolement, enfermé 23h sur 24h, sans lit, une douche par semaine, sans réserve alimentaire (importante pour survivre dans les prisons marocaines). Il va sans dire qu’il ne va pas bien du tout et que ses proches et soutiens sont terriblement inquiets.

Malgré plusieurs condamnations dans cette affaire, l’état belge refuse de lui apporter l’assistance consulaire auquel il a droit en tant que citoyen belge. Une carte blanche vient de paraître dans la presse belge à ce sujet.

http://plus.lesoir.be/65240/article/2016-10-22/de-quoi-ali-aarrass-est-il-lenom#_ga=1.125596362.1910915351.1452799741>

Et une pétition a déjà récolté plus de 2800 signatures : http://www.petitions24.net/signatures/assistance_consulaire_pour_ali_aarrass/

Le 14 décembre 2016, cela fera 6 ans qu’Ali Aarrass a été extradé illégalement vers le Maroc. Afin d’attirer l’attention sur le traitement inégalitaire réservé par la Belgique aux bi-nationaux et plus particulièrement au cas d’Ali Aarrass dont la vie est menacée par l’inaction gouvernementale, sa sœur Farida Aarrass ira déposer la liste des signataires de la pétition au ministère des affaires étrangères belge.

Seriez-vous d’accord de publier la carte blanche et la pétition sur votre site afin de nous aider à mettre fin à ce déni de justice ?

Par ailleurs, le cas d’Ali Aarrass n’est qu’un indicateur révélateur sur le traitement inégalitaire pour les bi-nationaux face à leurs droits. Au vu du contexte et dans le but d’éveiller les consciences, nous pensons qu’il serait nécessaire que les médias fassent le relais de cette dimension.

C’est pourquoi au nom du Comité Free Ali, je me permets de venir vers vous afin que nous trouvions un plus grand soutien à notre combat.

Lecteur, si tu tombes sur cette appel du coeur, ne fut ce que par ta signature à notre pétition, tu nous seras d’une grande utilité.

Pour plus d’info : http://www.freeali.eu/

Nous vous invitons également à une rencontre avec Le Choeur d’Ali Aarrass au festival Attac qui aura lieu au Botanique à 15h, ce samedi 26 novembre.

Comité Free Ali


posté le  par Comité Free Ali  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • 27 novembre 2016 14:02

    naïveté quand tu nous tiens... La belgique s’occupe TRES bien de ces bi-nationaux ! A condition qu’ils soient belgo-danois, belgo-français, belgo-allemand, etc... bref qu’ils ne soient pas belgo-bougnoule !!!!!!

    Pourquoi voudrait-on qu’un pays et une population raciste agissent différemment sous prétexte que ce "bougnoule" a une carte d’identité belge..? les termes "belges d’origine X" utilisés à tout bout de champs sont quand même explicites, non ? Désolé d’être si sec, mais il ne faut RIEN attendre d’un gouvernement.

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.