RSS articles
Français  |  Nederlands

Demande des réfugiés Afghans au premier ministre Elio Di Rupo

posté le 03/10/13 par collectif des afghans Mots-clés  luttes sociales  répression / contrôle social  sans-papiers 

Monsieur le Premier ministre,

Devant votre bureau rue de la Loi, nous avons été violemment réprimé par les forces de police à deux reprises.

A cause de votre refus de recevoir une délégation, 42 de nos compagnons on été arrêtes et se trouvent aujourd’hui enfermés dans les centres de Bruges, Merksplas, Vottem et 127bis de Steenokkerzeel.

Nous comptons plus de 50 blessés avec des morsures de chiens, des coupures, des contusions suite à des coups de matraques, même sur le dos des enfants...

Alors que nous ne vous demandions qu’ une audition...on aimerait comprendre pourquoi une telle violence contre des femmes et des enfants devant votre cabinet monsieur le premier ministre ?

Suite aux échanges téléphoniques de ce mercredi 25 septembre en vue d’une rencontre avec un responsable de votre cabinet, vous avez assuré les membres des associations que vous nous recevriez si Maggie Deblock refusait de le faire.

350 d’entre nous se sont rendus devant le cabinet de Maggie Deblock le lendemain et elle a maintenu son refus de recevoir une délégation.

Nous vous demandons à nouveau de recevoir une délégation, nos demandes sont légitimes et nous voulons être entendus. Nous viendrons donc à votre rencontre ce Vendredi 4 Octobre à 12h30.

Nous serons accompagnés par les organisations sociales, avocats et ONG qui veulent comprendre pourquoi un tel déficit démocratique à notre demande de dialogue.

Veuillez agréer, Monsieur le premier ministre, l’expression de toute notre considération.

Le Collectif des Afghans


posté le  par collectif des afghans  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Les commentaires des articles trop anciens sont fermés, et ceci pour limiter les attaques de spam.