RSS articles
Français  |  Nederlands
mardi 17 mai 2022
jeudi 19 mai 2022
samedi 21 mai 2022
14h00 - Soirée de soutien/ steun avond 1ha pour/voor BXL posté le  - Agenda
lundi 23 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
17h00 - Rassemblement de soutien à Julian Assange / acte 164 posté le  - Agenda
jeudi 26 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
samedi 28 mai 2022
19h00 - Rencontre ton squat ! posté le  - Agenda
lundi 30 mai 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda
samedi 4 juin 2022
14h00 - Dénationaliser l’école publique ? posté le  - Agenda
lundi 6 juin 2022
14h30 - Permanence squat : À l’assaut du vide posté le  - Agenda

1 | 2

Dénonçons La Criminalisation Organisée Des Migrants En Passage

posté le 02/01/20
lieu : La Maison Qui Chante
adresse : rue du Viaduc 122, Bruxelles 1050
Mots-clés  luttes sociales  répression / contrôle social  sans-papiers 

DÉNONÇONS LA CRIMINALISATION ORGANISÉE DES MIGRANTS EN PASSAGE

Beaucoup d’entre nous ont entendu parler de Carlotta Rackete en Méditerranée, Cédric Hérou en France, Lisa Bozia en Suisse, Zakia et Walid en Belgique. Le délit de solidarité (ou criminalisation de la solidarité) s’est glissé haut dans l’agenda médiatique et politique ces dernières années.

Mais saviez-vous que des dizaines d’autres poursuites et arrestations y compris des détentions de personnes migrantes pour des motifs similaires continuent inlassablement en Europe, et en particulier en Belgique ?

Le collectif SINAC s’est donné pour but de dénoncer la criminalisation de la solidarité, y compris celle des migrant.e.s entre elles et eux, souvent requalifiée en "trafic d’êtres humains".

Un an après le procès dit "de la solidarité" dans lequel 12 personnes étaient poursuivies pour trafic d’êtres humains et participation à une organisation criminelle, et à 4 mois du suivant en appel, un grand nombre de migrant.e.s ont été "jugé.e.s" et incarcéré.e.s dans un silence assourdissant.

Parce que nous considérons que face à la violence de l’État le silence est inacceptable, parce que nous dénonçons la stratégie de criminalisation des personnes migrantes de passage dans nos pays, parce qu’à l’invisibilité de la répression doit répondre l’intensification de la lutte, nous vous invitons à une soirée-débat pour discuter de la criminalisation de la solidarité au-delà des cas les plus médiatisés et plus particulièrement à l’encontre des migrants en passage.

Au programme : Témoignages, Analyse juridique et politique, Musique, Lecture et Buffet.

Avec notamment François Gemenne et Diletta Tatti, chercheur.e.s en science politique et droit, et Hamri, musicien.

La soirée est proposée à prix libre, la recette servira à couvrir les cachets des artistes et frais d’organisation
et éventuelles futurs dépenses liées aux actions de sensibilisation.

En partenariat avec Collectatif (groupe de personnes dont l’objectif est de créer un système de solidarité horizontale en mettant en place une structure de récupération de nourriture)


posté le Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Commentaires
  • Aucun commentaire

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)