RSS articles
Français  |  Nederlands

Des nouvelles du Pacheco - Action du collectif "Not Standing for Hypocrito-Bourgeoise Culture"

posté le 14/05/21 par CRS Mots-clés  art  logement / squats / urbanisme  répression / contrôle social  sans-papiers 

Nous faisons le relais d’une action du collectif "Not Standing for Hypocrito-Bourgeoise Culture" qui a eu lieu le 13/05.

"Sur leur site, le kfda (kunstfestivaldesarts) annonce fièrement son partenariat avec le cpas de Bruxelles pour occuper l’Institut Pacheco et en faire leur centre du festival ce mois de mai, et souligne l’accueil chaleureux que leur public de culturo-bourgeois y recevra. Pour les personnes sans papiers qui ont voulu s’y héberger en février l’accueil était malheureusement moins chaleureux. 38 personnes ont été arrêtées violemment lors de l’expulsion par la police envoyée par Philippe Close.

Le kfda dit encourager le débat sur la géographie de cette ville. Et pour ce faire, il assume sans honte la prévalence des activités bourgeoises sur la nécessité d’hébergement de centaines de personnes précarisées. L’art prime sur l’urgence sociale et sanitaire : expulser et refuser un accès à un toit, l’hiver, durant une pandémie, pour laisser la place aux réflexions de quelques personnes élitistes — qui ne manqueront pas, soyons-en certain·es, de se faire la voix fantasmée des plus précaires — traduit un projet admirable, cela va sans dire.

Au-delà de l’expulsion, les propos du bourgmestre de Bruxelles, couplés à la réalité du calendrier, interpellent. En effet, c’est le 26 février 2021 que plusieurs collectifs de personnes sans papiers et mal-logées ont voulu requisitionner l’Institut Pacheco, vide depuis 4 ans. À la suite de l’expulsion violente, Philippe Close a affirmé qu’il pourait être ouvert à la possibilité de logement si une demande en bonne et due forme était introduite. Outre le fait qu’une telle demande avait été faite par VSP par le passé (demande évidemment refusée), c’est bien en février qu’ont eu lieu les négociations pour faire de ce bâtiment emblématique, inédit et singulier, donc tout à fait au goût du monde de l’art, le centre du Kunstenfestivaldesarts. Il ne nous semble pas nécessaire de développer nos explications. Devant un propriétaire (même public) avec lequel négocier une occupation temporaire, certains publics sont plus sexy que d’autres.

Soulignons enfin que le centre du festival se déplace chaque année ; et bien souvent c’est un quartier en pleine gentrification qui est choisi, renforçant ainsi ce processus, souvent dirigé par les politiques, en cours. Que ni le Kunstenfestivaldesarts, ce festival qui se veut “critique de la ville", ni Close et Khalid Zian, qui se veulent "socialistes", ne se sentent génés de faire de ce bâtiment devenu symbolique pour la lutte des personnes sans papiers et mal logées - souvent des femmes précarisées -, un centre de festival d’art contemporain, démontre bien leurs priorités. Un mépris de classe assumé."

Le Collectif "Not Standing for Bourgeois Culture"


posté le  par CRS  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
kfda.jpg
kfda2.jpg

Commentaires
  • Het valt te betreuren dat in deze zaak de twee protagonisten elkaar niet konden vinden om samen de zaak van de sans papiers te bepleiten. Het discours van Le Collectif "Not Standing for Bourgeois Culture" helpt ons in deze ook niet vooruit. Het lijkt wel zo van een extreem-rechtse site gehaald. Niemand heeft het monopolie op "precaire situaties". Ook bij de artiesten van dit festival zijn mensen te vinden die het financieel moeilijk hebben. Gaan we nu ook in de eigen gelederen ruzie stoken ? Mag ik vragen of er vanuit het collectief constructieve stappen zijn gezet richten het festival ? Of omgekeerd ? Wie kan hier meer over vertellen ?

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)